WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Optimisation de la dose d'irradiation dans le cadre d'un projet de lutte contre la Ceratitis Capitata


par Abdallah Lachiheb
Ecole supérieure d'agriculture de Mograne - Ingénieur 2008
  

sommaire suivant

Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la
Recherche Scientifique

Ecole Supérieure d'Agriculture de Mograne Centre National des Sciences et Technologies Nucléaires

Rapport de Projet de Fin d'Etudes

(Cycle Ingénieur)

Filière : Production Agricole
Spécialité : Production Végétale

Optimisation de la dose d'irradiation dans le cadre du
projet de lutte par la Technique de l'Insecte Stérile (TIS)
contre la cératite (Cératitis Capitata)

Elaboré par :
LACHIHEB Abdallah

Année Universitaire :
2007-2008

Encadré par :

Mme Meriam Guerfali M' saad
Pr. BOUBAKER Mohsen

.~~~caced

Il m'est agréable de dédier ce travail aux personnes qui me sont très chères et qui ont tout fait pour me permettre d'être ce que je suis et tout particulièrement à :

ü Mes chers parents en signe de mon amour et en témoignage de ma profonde reconnaissance.

ü Mes soeurs ; Asma, Nesrine et Marwa

ü Ma grand-mère Fatma

ü Ma meilleure amie Amna

«n 2e~ ien 2~n~d

C'est avec un grand plaisir que je présente mes sincères remerciements à tous ceux qui m'ont aidé à réaliser ce travail ; qu'ils sachent que ces quelques lignes sont loin de décrire toute ma reconnaissance pour l'aide, le soutien et les remarques judiciaires qu'ils m'ont apportés.

Mes remerciements s'adressent plus particulièrement à :

Mes encadreurs : Madame Meriam M'saad Guerfali, chef de l'unité de production et le Professeur Mohsen Boubaker pour leurs encadrements, leurs précieux conseils et critiques constructives qui m'ont été bien utiles.

Par la même occasion je voudrais remercier vivement :

n Tout le personnel au sein de l'unité de production des mâles stériles dans le Centre National des Sciences et Technologies Nucléaires de Sidi Thabet et spécialement : Haythem Hamden, Noureddine Ferjéni et Ramzi Yaakoubi ;

n L'ensemble des enseignants de l'Ecole Supérieure d'Agriculture de Mograne ;

n Mais aussi à tous ceux que j'ai oublié de nommer.

d e i

INTRODUCTION

Le contrôle des ravageurs des cultures suppose dans l'avenir le recours à un ensemble plus ou moins complexe mais cohérent d'actions qui dépassent largement le recours à l'usage exclusif d'une pharmacopée coûteuse et polluante. Une telle stratégie nécessite une parfaite connaissance du ravageur et de son milieu. La mise en oeuvre d'une gamme diversifiée de méthodes et de produits suffisamment sélectifs pour qu'ils puissent être associés au contrôle du ravageur tout en évitant l'usage excessif et inconsidéré des pesticides chimiques.

La mouche méditerranéenne des fruits est une espèce très polyphage s'attaquant à plus de 250 plantes hôtes. En Tunisie, elle est plus connue pour avoir comme cible les agrumes. Mais elle s'attaque en réalité à tous les fruits notamment les fruits d'été qui subissent parfois des dégâts considérables.

Il s'agit donc d'un ravageur potentiel contre lequel nous devons mobiliser tous nos efforts d'autant plus que notre pays lui offre une gamme très étendue d'hôtes qui se succèdent tout au long de l'année et des conditions climatiques excessivement favorables lui permettant de développer pas moins de sept générations par an.

L'attention des chercheurs s'est toujours focalisée sur la mise au point d'une stratégie de lutte par le biais d'une combinaison de méthodes d'intervention susceptibles de contrecarrer l'amplitude des dégâts enregistrés.

Après les méthodes de lutte chimique classique, il y a eu recours aux méthodes biotechniques essentiellement la lutte autocide. Mais toujours sans grand succès.

En Tunisie, on a commencé depuis les années 70 à penser à la lutte contre la Cératite. Récemment, la technique de l'insecte stérile s'applique dans notre pays dans le cadre du projet national de lutte contre la Cératite. Ce projet, avec la participation de la FAO, la AIEA et le Ministère de l'Agriculture et des Ressources Hydrauliques, tente de contrôler la cératite dans la zone de Beni Khaled au Cap Bon, par la lâcher de

mâles stériles produit au sein de l'unité de mouches stériles au centre national des sciences et technologies nucléaires.

Dans le présent travail, on tient à représenter cette technique à savoir les étapes de production des mâles stériles et d'optimiser l'effet de la dose d'irradiation sur la qualité et le potentiel reproducteur des mâles destinés à la lâcher.

PRESENTATION DU CENTRE

Centre National des Sciences et Technologies Nucléaires

Le Centre National des Sciences et Technologies Nucléaires de Sidi Thabet a été crée en Novembre 1993 (Loi n° 93-115 du Novembre 1993), avec actuellement, un effectif total de 54 dont 25 chercheurs, ingénieurs et techniciens.

Ses missions se présentent comme suit :

· Réalisation d'études et de recherches nucléaires à caractères pacifiques dans les domaines de l'agriculture, de l'industrie et de la médecine,

· Collecte et traitement des informations relatives aux sciences, recherche et technologies nucléaires,

· Fourniture de services dans les domaines de ses attributions, aux institutions universitaires et aux entreprises publiques et privées, y compris la formation et les stages,

· Réalisation de toutes les activités tendant à assurer le développement des sciences nucléaires, la promotion de ses différentes applications et à la maîtrise des technologies nucléaires à des fins pacifiques.

Unité Pilote de Production des Mâles Stériles de la Cératite

Objectif :

Création et installation d'une unité pilote de production des mâles stériles de Cératite.

Description :

Cette unité a une capacité de production de 12 Millions de mâles adultes stériles par semaine.

Elle se compose d'un filtre permettant l'élevage de la souche à sexage génétique (SSG) tout en le préservant et d'un module de production.

Equipement :

La majorité des équipements utilisés dans cette unité a été fabriquée localement avec un design semblable avec celui des équipements de l'unité El Pino du Guatemala.

sommaire suivant