WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

management du développement local

( Télécharger le fichier original )
par konare ladji
Université de Bouake - DESS Développement local 2008
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE II : IDENTIFICATION DES ACTEURS LOCAUX

IP : Cette partie vise à apporter à l'auditeur, une connaissance des acteurs de terrains, leurs rôles et comportements afin de faciliter leur identification. Par ailleurs ce sera un atout permettant la mise en place des réseaux dans le cadre des projets.

Le projet de développement passe nécessairement par l'identification des acteurs locaux qui définissent le territoire aussi bien d'un point de vu hiérarchique, actuel que futur. C'est donc l'identification, qui va induire la phase préparatoire du projet, c'est à dire l'étude qu'il doit comporter, à savoir le projet prévisionnel, l'identification des objectifs, la mobilisation des populations, l'animation et la coordination d'une programmation participative.

Il apparaît donc impérieux pour l'animateur de projet, d'avoir une idée des différents acteurs qui composent le territoire ainsi que leur rôle dans la communauté et essentiellement dans le projet à réaliser.

1- LES ACTEURS POLITIQUES

La mise en oeuvre d'un projet local de développement structuré autour des acteurs locaux suppose une forte volonté politique qui amènera ces acteurs à prendre part aux décisions qui auront une incidence sur le devenir de leur territoire.

L'expression de cette volonté politique se manifeste par l'appel auprès des acteurs de la société locale à participer, de manière conjointe et cohérente à l'identification et à la réalisation des actions à mener, de même que par un soutient dans la recherche de financement de ces actions.

Les acteurs politiques sont donc les personnes élues par la communauté, ou qui sont l'émanation de la communauté, exerçant sur le territoire de la collectivité.

2- LES ACTEURS INSTITUTIONNELS

Ils sont ici de deux types : les institutions représentant la volonté politique d'un projet participatif et les institutions purement techniques telles que les chambres consulaires, les organismes de formatons, les chambres professionnelles.

Les premières sont crées à l'initiative des acteurs politique conscients de la nécessité, parfois de l'obligation, d'un projet participatif.

Quand aux secondes, elles ont pour fonction essentiels, d'une part, de réunir, d'animer et de coordonner l'action de tous les autres acteurs pour qu'ils adhérent aux études inhérentes au programme, afin qu'ils s'approprient les résultats de ces études et choissent, parmi les axes de développement qui se dégagent de ce travail.

D'autre part, ces institutions ont pour fonction de veiller à la bonne marche et à la réalisation des actions correspondantes.

3-LES ACTEURS ECONOMIQUES

Il s'agit ici des entreprises de tous secteurs confondus : exploitation agricole, industrie, artisanat, commerce, grandes entreprises et PME, coopérative agricole, en général les acteurs constitueront un des groupes bénéficiaires de façon direct ou indirect du projet à mettre en place. Par ailleurs représentant le noyau de la richesse d'un territoire aussi bien pour leur savoir faire que pour leur participation à la redistribution de revenu local, il est impératif de les identifier, ainsi que leurs propres initiatives dans le cadre du projet, au moins dans le cadre d'un réseau.

4- LES ACTEURS SOCIAUX ET CULTURELS

Il s'agit habituellement de représentant de communauté organisés en association de quartier, en syndicat, en mutuelle...Ils représentent aussi bien les groupes anciennement implantés que les nouveaux arrivés, et sont souvent issus de la confrontation des deux groupes.

Ils agissent pour l'amélioration des conditions de vie de la population, par conséquent, sont étroitement liés aux secteurs publics et de production, touchant et/ou occupant cette même population. C'est pour quoi les projets doivent s'élaborer et se réaliser avec leur participation et pour eux aussi.

5- les Organisation Non Gouvernementaux

Issues d'initiative des églises, des syndicats ou de citoyens, elles furent appelées organisation non gouvernementales par les organismes du Système des Nations Unies afin de mieux les différencier des partenaires habituels des systèmes d'aides traditionnels dispensés par les administrations, les sociétés parapubliques et les Grandes entreprises privées. Leur présence s'est affirmée en afrique de l'ouest à partir de la grande sécheresse du Sahel en 1973, pour répondre à une situation d'extrême urgence qui a provoqué un flux d'aide extérieure géré par les ONG du nord, qui ont suscité l'émergence des partenaires locaux dont beaucoup deviendront ensuite les premières ONG locales.

Les ONG ont pour fonctions essentielles, le conseil et la prestation de services en promouvant ou exécutant des projets et /ou en encadrant des groupements paysans.

Cependant, même si les ONG jouissent d'une bonne réputation, leur aide pour les plus pauvres diminue à mesure que ceux-ci progressent vers le développement. L'action des ONG très importante soit-elle doit être analysée avec précaution.

6- LES RESEAUX

Il s'agit d'entités qui se sont réunies afin d'élargir leur tissu relationnel et d'utiliser leur compétence respective pour accroître leur rapidité et leur efficacité dans un domaine pour lequel ils sont sollicités.

Il existe par ailleurs, des regroupements spontanés qui peuvent se faire sur la base de la recherche d'un produit ou pré produit nécessaire aux entreprises concernées et qui ne sont pas forcement dans le même secteur d'activité, tel que les centrales d'achats.

Il est très important de repérer ces réseaux et de s'en rapprocher. D'abord parce qu'ils sont source de dynamisme. Ensuite, parce que dans une société et une culture d'entreprise particulière, individualistes, ils ont su spontanément identifier des intérêts communs et les rechercher. Enfin, parce que lorsqu'il s'agira de regrouper divers acteurs autour d'une tache commune, ces réseaux constitueront un appui essentiel pour démontrer le bien fondé des travaux communs.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.