WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'entrainement visuel par le programme "gym des yeux" sur Nintendo DS

( Télécharger le fichier original )
par Adnane EL GHAZY
Institut Provincial d'Enseignement de Promotion Sociale de Herstal - GRADUAT Optique - Optométrie 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.5.1 Physiologie de l'accommodation:

La puissance de l'oeil peut varier grâce au phénomène d'accommodation. Toute une partie de l'espace objet pourra donc être vue nette, l'oeil mettant en jeu l'accommodation nécessaire pour que l'image se forme sur la rétine.

Si l'on se place sur l'axe optique de l'oeil, cette portion d'espace vue nette s'appelle le parcours d'accommodation.

Le point le plus éloigné qui peut être vu net s'appelle le punctum remotum. L'oeil a son accommodation minimum (=0).

Le point le plus rapproché qui peut être vu net s'appelle le punctum proximum. L'oeil a son accommodation maximum (=Amax). [figure3]


On note R: réfraction axiale principale (en pratique, on dira réfraction de l'oeil)

R ': proximité rétinienne

OEil emmétrope: le remotum est à l'infini, sa réfraction est nulle R =0.

OEil myope: le remotum est réel, sa réfraction est négative R 0.

OEil hypérope ou hypermétrope: le remotum est virtuel, sa réfraction est positive R 0.

Figure3: Punctum remotum, punctum proximum d'accommodation et parcours d'accommodation.

1.5.2 Mécanismes de l'accommodation et de la désaccommodation:

Quatre mécanismes pourraient en principe permettre d'accommoder: les uns, en augmentant la puissance dioptrique de l'oeil par l'augmentation de la courbure cornéenne ou celle des courbures et de l'indice de réfraction du cristallin; les autres en modifiant la disposition des éléments constitutifs du système optique de l'oeil par l'allongement de la longueur axiale ou / et le déplacement du cristallin vers l'avant. Souvent, plusieurs mécanismes entrent simultanément en jeu, celui qui joue le rôle prépondérant n'est pas le même dans les différentes espèces de vertèbres. Au XVII siècle déjà, Christoph Schreiner (1619) a démontré que, dans l'espèce humaine, l'accommodation est due avant tout au cristallin. Cela a été confirmé depuis lors par Descartes (le Monde de M.Descartes, ou Le Traité de la lumière), écrit en 1633, publié après sa mort en 1644, Thomas Young (1801), Purkinje (1823), Helmoholtz (1856-1866). Plus précisément, l'accommodation est principalement due au changement de la courbure antérieure et de l'indice de réfraction du cristallin; il s'y ajoute un léger déplacement du cristallin vers l'avant et un minime allongement de la longueur axiale de l'oeil dont les rôles ne sont cependant qu'accessoires. Donders a publié en 1864 (en anglais) et en 1866 (en allemand) son traité sur «les anomalies de la réfraction et l'accommodation de l'oeil».

L'accommodation et la désaccommodation se font sous l'action du muscle ciliaire (Helmholtz 1855). Celui-ci est formé de fibres musculaires lisses en V; les unes externes, sont dites

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net