WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Structure et efficience bancaire: problématique théorique et validation empirique sur les banques tunisiennes

( Télécharger le fichier original )
par Lamia Daly
FSJEG Jendouba - Mastère 2006
  

précédent sommaire suivant

Conclusion

Un effet important a été fourni pour analyser l'efficience des institutions financières et particulièrement les banques commerciales.

La réflexion dans ce chapitre est intéressée au différents concepts de l'efficience bancaire, ainsi que ses déterminants et les approches d'estimation de la frontière d'efficience.

En effet, les cinq types d'approches ont été employés dans l'évaluation de l'efficience des firmes bancaires : l'approche DEA (Data Envelopment Analysis), l'approche FDH ( Free Disposal Hull), l'approche SFA(Stochastic Frontier Approach), l'approche TFA (Tick Frontier Approach) et l'approche DFA (Distribution - Free Approach). Ces méthodes diffèrent principalement dans les hypothèses sur les données en terme de :

@ la forme fonctionnelle de la frontière de meilleure pratique (une forme fonctionnelle paramétrique plus restrictive contre une forme non-paramétrique moins restrictive),

@ la prise en compte du calcul de l'erreur aléatoire, ce qui peut donner quelques unités grandes ou petites de production d'outputs, d'inputs, de coûts ou de profits,

@ et s'il existe une erreur aléatoire, la probabilité de distribution supposée de ces inéfficiences `semi -normale, normale tronquée..)utilisée pour séparer les inéfficiences de l'erreur aléatoire.

La modélisation de la fonction coûts bancaire soit approche par intermédiation, qui est la plus adoptée, soit approche par production visant à déterminer les concepts de l'efficience et exposer les différentes techniques (paramétriques et non paramétriques) dans le but de détecter les différentes approches de mesure de l'efficience opérationnelle Avec lequel un secteur bancaire peut l'adopter au cours des différentes périodes. Alors la mesure de cette efficience du système bancaire tunisien et spécifiquement les banques commerciales sera l'objet du chapitre suivant.

De l'efficience de la banque tunisienne

Chapitre III : De l'efficience de la banque tunisienne

Introduction

En Tunisie, la libéralisation des services financiers est perçue par les autorités économiques et monétaires avant tout en tant que choix stratégique dicté par le souci d'intensifier l'investissement et de diversifier l'économie compte tenu des avantages comparatifs du pays.

Les axes de cette stratégie engagée depuis 1987 et renforcée au milieu des années 90 ont porté sur la libéralisation financière interne du secteur bancaire, son assainissement et le renforcement du cadre de sa gestion prudentielle. Selon le gouverneur de la Banque Centrale, cette libéralisation interpelle les banques tunisiennes à définir son champ d'activité et à repenser sa dimension en vue de satisfaire aux exigences de l'efficience économique de la banque. Elle véhicule l'espoir d'enclencher une dynamique de compétitivité et d'efficacité qui appuiera la réalisation des objectifs de développement tout en renforçant les dispositifs de supervision afin de pallier un probable accroissement de la vulnérabilité des banques aux chocs macroéconomiques.

Depuis l'avènement de plan d'ajustement structurel (PAS) en 1986, les banques ont adopté une série des réformes monétaires et financières caractérisant une transition progressive d'une économie d'endettement vers une économie de marché et aboutissant à une véritable libéralisation de l'activité bancaire

Dans ce chapitre on va exposer es principales réformes de la libéralisation bancaire tunisienne puis on va mesurer l'efficience bancaire et analyser l'évolution de cette dernière au cours de la période 1980 jusqu'à 2004.

Section I : la libéralisation de l'activité bancaire

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !