WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Identification des contraintes et stratégies des structures de recherche face à la problematique de la recherche dans les universités sénégalaises:Cas des laboratoires de recherche de l Université Gaston Berger de Saint Louis


par Abdoulaye Dramé
Université Gaston Berger de Saint Louis - Maitrise 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II. Les stratégies déployées par les laboratoires de l'U.G.B pour la recherche :

Par rapport aux diverses contraintes qu'ils rencontrent, les laboratoires mettent sur pied des solutions alternatives. Ces dernières sont financières, de moindre coût et de sécurisation des recherches, de diffusion et de recherche.

II.1 Stratégies financières :

II.1.1. Cotisation :

Cette stratégie est le propre des laboratoires de publications. En effet, face à l'insuffisance des crédits qui leur sont alloués chaque année d'une part, et d'autre part, le retard qu'accusent les laboratoires pour disposer de ces fonds, les structures de recherche de l'UGB ont recours à la cotisation entre membres qui pré-financent la publication des revues. Les responsables soutiennent que les subventions ne sont disponibles que lorsque la revue est publiée, donc, elles ne servent qu'à payer les dettes que le laboratoire a déjà contracté avec l'éditeur.

L'opération de cotisation dans un laboratoire se passe comme suit : un retrait d'une somme de 1000FCFA à la source sur les salaires des membres du laboratoire est effectué à la fin de chaque mois. La somme collectée est versée dans le compte bancaire du laboratoire. Cette opération permet au laboratoire de disposer d'une somme permettant la publication de la revue.

Par ailleurs, toujours dans la gamme des stratégies financières développées par les structures de recherche de l'UGB pour publier, nous pouvons mentionner la participation des chercheurs étrangers. Elle consiste à exiger à l'auteur d'un texte venu de l'étranger (chercheur étranger qui voudrait se faire publier dans la revue) de participer à hauteur de 10.000FCFA. Sur ce plan, une précision est à faire : la publication n'est pas conditionnée par la participation du chercheur : il faudrait au préalable que l'article respecte les critères scientifiques définis par le laboratoire pour être publié.

II.1.2. Consultance

La consultance, dans le cadre des laboratoires de l'UGB, consiste à effectuer des prestations pour un organisme qui voudrait disposer d'information par rapport à une

situation donnée. L'intérêt du laboratoire est double. D'abord, elle permet aux laboratoires de fonctionner et surtout de disposer des moyens financiers qui leur permettent de mener une recherche d'envergure. Ainsi, à travers les consultances, les laboratoires peuvent disposer d'une certaine autonomie financière et ne faire recours que très rarement à l'administration centrale.

Elle permet aussi dans un second angle, de disposer d'informations récentes et en abondance par rapport à une problématique donnée. Cette dimension de la consultance est très importante du fait qu'elle permet aux membres de la structure de continuer la réflexion et d'utiliser les résultats des enquêtes menées lors d'une consultance, dans un but pédagogique, mieux, à produire des articles et d'avancer dans la carrière.

II.2. La stratégie du moindre coût et de sécurisation des recherches

II.2.1 La lecture et la correction des recherches menées au sein du laboratoire

Elle est l'apanage des laboratoires possédant des organes de publication. La pertinence et la validité d'un article d'une revue scientifique repose essentiellement sur la pertinence et la rigueur du comité scientifique chargé de la sélection et de la lecture des articles qui leur sont soumis. Généralement, les lecteurs sont des chercheurs avérés, bénéficiant d'une longue expérience par rapport au domaine ou thématique sur lequel porte le texte soumis à leur attention. Pour ce service, ils jouissent d'une rétribution financière. Par rapport à cela et partant d'une analyse sur leur situation peu reluisante sur le plan financier, les laboratoires de recherche de l'UGB optent les stratégies suivantes :

- la lecture et la correction des textes sont faites par les membres du laboratoire qui, après avoir mesurée leur pertinence, décident ou non de les publier. Les membres du comité de lecture peuvent être des enseignants comme des doctorants qui travaillent sous la responsabilité du directeur de laboratoire. Dans certaines structures de recherche, la première lecture est opérée par le responsable du laboratoire ;

- l'autre stratégie consiste pour le laboratoire à avoir parmi les professeurs de renoms des membres d'honneurs. Ces derniers peuvent être sollicités à tout moment par le laboratoire.

Au total, le recours aux membres du laboratoire ou aux membres d'honneur permet à la structure de recherche de trouver un palliatif à l'absence de ressources financières. Hormis ces derniers, toute opération de lecture est payante, ce qui ne va pas sans alourdir les dépenses de publication des laboratoires.

II.2.2. La sécurisation des travaux à travers la prépublication

Dans les disciplines scientifiques, la publication des résultats de la recherche dans une revue, ne peut se faire sans l'aval d'un comité d'arbitrage. Ce comité se charge d'étudier et d'émettre son avis par rapport à la validité scientifique de l'article proposé. Cette opération dure dans le meilleur des cas 6 mois. Ce qui fait qu'avant qu'il y'ait publication du dit article, d'autres chercheurs peuvent s'intéresser au même sujet et en faire des publications.

Pour éviter qu'un tel cas de figure se produise, la stratégie des laboratoires de recherche consiste à faire de la prépublication qui permet tout juste de faire connaître à la communauté scientifique nationale et internationale que le laboratoire de recherche explore un domaine précis et que les recherches y sont très avancées. Toutefois, dès qu'une revue accepte de publier l'article, la prépublication ne constitue plus une référence sur le plan scientifique.

II.3 Les stratégies de diffusion et de recherche
II.3.1. Voyage d'étude

Tous les deux ans, les enseignants de l'Université Gaston Berger bénéficient d'un voyage d'étude. Ce voyage entre dans le cadre du plan de carrière de l'enseignant et constitue un appui à la recherche. Il permet aux enseignants de se documenter, de finaliser des recherches ou de rencontrer leurs encadreurs pour les enseignants qui sont inscrits en thèse, entre autres.

Cette occasion est saisie et utilisée au profit du laboratoire de recherche doublement. En effet, les membres du laboratoire emportent dans leur périple des exemplaires de leur revue qu'ils distribuent à des bibliothèques ou à des enseignants. Ceci entre dans le cadre de la stratégie publicitaire ou de diffusion des résultats de la recherche qui permet au laboratoire de se faire connaître à travers la communauté

scientifique et susciter un intérêt chez des professeurs étrangers qui peuvent vouloir se faire publier par le laboratoire.

Aussi, le voyage d'étude permet aux laboratoires de réduire son déficit documentaire. En effet, les enseignants membres des laboratoires de recherche achètent ou font des photocopies des revues ou des publications récentes qui seront utilisées par le laboratoire.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net