WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etat des lieux de la microfinance et du système bancaire camerounais

( Télécharger le fichier original )
par Olive Berenice Ngafi Djomo
Faculté universitaires catholiques de Mons (belgique) - Master en sciences de gestion option (finance) 2006
  

précédent sommaire suivant

2.6 QUELQUES SOLUTIONS AUX PROBLEMES DES BANQUES

Nous essayons de donner ici des recommandations pour l'amélioration des banques camerounaises en nous fondant sur la littérature, nos connaissances acquises et l'expérience des banques étrangères. Nous pensons que les banques doivent :

- Mettre en oeuvre une méthode d'évaluation des risques adaptée à l'environnement camerounais, ce qui permettrait aux banques d'offrir plus de crédits ;

- Disposer d'un personnel compétent et encourager l'innovation ;

- Etendre leurs activités dans les zones géographiques éloignées des grandes villes puisque nous remarquons l'éloignement des banques par rapport au reste de la population ;

- Etablir un partenariat avec les institutions de microfinance en les soutenant dans le financement des petits projets. Nous remarquons par exemple que des entreprises multinationales comme Danone ou des grandes banques internationales comme la Néerlandaise ING, l'Américain Citygroup27(*), et la Dexia28(*) commencent à s'intéresser à la microfinance.

- Intégrer les tontines, à ce propos Donatien Ezé Ezé29(*) dit «  une telle option permettrait la collecte des fonds des agents à faible revenu qui sont pour le moment exclu du système financier formel et le financement des petites et moyennes entreprises ».

Dans ce chapitre, nous avons présenté le paysage actuel du secteur bancaire camerounais, nous remarquons que, le système bancaire Camerounais compte 10 banques en activité dont 3 sont à majorité camerounaise (CBC Bank, Amity Bank et Afriland First Bank) toutes les autres étant contrôlées par les grands groupes internationaux qui ne prennent que les risques qu'elles maîtrisent. D'un point de vue général les banques camerounaises présentent une bonne évolution, cependant, elles sont en situation de surliquidité.

Nous avons également constaté la faible intervention des banques dans le financement des PME, la préférence affichée des banques pour la clientèle haut de gamme qui renforce le sentiment d'exclusion de la petite clientèle nationale. C'est ainsi que la plupart des usagers renforce la confiance et l'attachement aux structures traditionnelles de financement. Nous avons aussi proposé des solutions qui contribueraient à améliorer la performance des banques camerounaises.

Un problème auquel nous avons été confrontés est le manque d'information concernant les activités de certaines banques.

Dans le chapitre suivant, nous présenterons un état des lieux de la microfinance au Cameroun. Nous verrons la place que la microfinance occupe dans l'économie camerounaise et si elle s'active mieux que les banque dans le financement de l'économie.

* 27 Agence nationale pour l'emploi au mali, sommet mondial du microcrédit à Halifax, (page consultée le 23/04/2007), http://www.anpe-mali.org/news/sommet-mondial-du-micro-credit-a-halifax-canada

* 28 BOYE S., HADJENBERG J., POURSAT C. (2006), «Le guide de la microfinance», Paris, Editions d'organisations, P271

* 29EZE EZE D. (2001), « La structure bancaire dans le processus de financement de l'économie camerounaise », Afrique et développement, 26(3,4), P23 (voir annexe)

précédent sommaire suivant