WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse critique de la régulation de la liquidité bancaire par une banque centrale communautaire et sa contribution au processus d'intégration régionale: Le cas de la Banque des Etats de l'Afrique Centrale (BEAC)

( Télécharger le fichier original )
par Nina Madeleine Welakwe
Université Catholique d'Afrique Centrale - Maîtrise en Economie de Gestion 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Paragraphe 2 : La création monétaire ; ses enjeux, ses limites

La création monétaire est sous-tendue par le célèbre adage : « les crédits font les dépôts » (A), elle fait naître une dépendance des banques vis-à-vis de la monnaie centrale (B) et elle crée l'inflation (B).

A- Le mécanisme de la création monétaire : « Les crédits font les dépôts »

La création monétaire est l'opération qui consiste pour une banque ou plus généralement un établissement de crédit, à mettre à la disposition d'un agent économique non financier une certaine quantité de moyens de paiement utilisables sur les marchés de biens et de services (BERGER P. et ICARD A, 1995, p.18). Les banques commerciales ont l'initiative de la création monétaire et en créent l'essentiel. Par la création monétaire, la banque émet une créance sur elle-même. L'acceptation de cette créance par le public en fait en moyen de paiement. La banque crée ex nihilo de la monnaie, en fait, « sa » monnaie : on retrouve l'adage « les crédits font les dépôts » que la théorie monétaire doit aux post-keynésiens. C'est de là qu'a émergé la définition de la monnaie en tant que créance sur le système bancaire.

La banque centrale et le Trésor public participent à des degrés différents à l'offre de monnaie. Le tableau qui suit récapitule les différents acteurs qui créent de la monnaie et les circonstances qui sont à l'origine de cette création monétaire.

Tableau 2: Les acteurs de la création monétaire

Acteurs de la création monétaire

Circonstances à l'origine de la création monétaire

Banque centrale

Emission des billets de banque

Concours aux banques secondaires

Avances au Trésor Public

Achat des devises

Trésor Public

Frappe des pièces de monnaie

Création de monnaie scripturale en créditant les comptes des titulaires de comptes courants postaux (CCP)

Emission des bons du Trésor

Banques commerciales

Octroi des crédits

Achat des devises

Achats de bons du Trésor

Achat de titres de créances à leurs clients (escompte des effets de commerce)

Source : Auteur

La création monétaire a d'importantes répercussions sur l'économie et elle a des limites.

B- La création monétaire engendre une dépendance des banques vis -à -vis de la monnaie centrale

Les fuites (1) et les facteurs de la liquidité bancaire (2) sont à l'origine de la dépendance des banques vis-à-vis de la monnaie centrale.

1) Les « fuites » : origine de la dépendance des banques

Considérée isolément, une banque est limitée dans son activité de création de monnaie par les demandes de conversions pouvant émaner à tout moment de sa clientèle. Ces fuites, sous la forme de règlements versés au compte d'une autre banque et de demandes de billets ou de devises, diminuent d'autant les disponibilités en monnaie centrale de l'établissement en question.

Pour faire face à ces fuites, la banque doit disposer de réserves en monnaie centrale. C'est également cette forme supérieure de liquidité que les établissements de crédits utilisent entre eux pour solder leurs positions dans le cadre des opérations de compensation.

Certaines de ces fuites affectent les banques commerciales prises dans leur ensemble et constituent les facteurs de la liquidité bancaire.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net