WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude du processus de démocratisation de la géomatique en lien avec le Web 2.0

( Télécharger le fichier original )
par Boris Mericskay
Université Paris 7 et Université Laval - Master 2 2008
  

précédent sommaire

Conclusion

Ces nouvelles manières de faire de la cartographie, de la géomatique et de la géographie induit par de nouvelles techniques, de nouveaux contenus et de nouveaux environnements sont des phénomènes qui ne se limitent pas aux simples usages des particuliers. Les cadres réglementaires et politiques de l'aménagement du territoire (y compris au niveau local avec les PLU, SCOT et autres outils issus des dernières lois SRU) imposent aux collectivités de mettre en place des dispositifs participatifs sans jamais proposer de solutions ou de recettes. Par conséquent on peut se demander dans quelle mesure ces nouvelles, solutions, ces nouveaux usages, cette nouvelle dynamique générées autour et dans le cadre du Géoweb 2.0 permet pour les collectivités d'envisager de nouvelles solutions de participations. Les questionnements autour de ce phénomène sont nombreux et de nombreux travaux débutent sur le sujet79.

Il est important de préciser qu'une thèse à démarrer en octobre 2007 sous la direction de S. Roche et N. Chrisman. Celle d'Anisur Rahman Gazi intitulée « The Socio-Economic Dimension of Neogeography : A Framework to Evaluate VGI Initiatives » dont l'objectif est de proposer un cadre d'évaluation socio-économique des bénéfices du nouveaux modèle d'affaire émergent des initiatives de type VGI et User Generated Content.

Pour ma part, la thèse débutera à la session d'automne 2008 au sein du département des Sciences Géomatiques de la Faculté de Foresterie et Géomatique de l'Université Laval. Elle s'effectuera dans le cadre d'un doctorat en sciences géomatique (Ph. D.) réalisé en cotutelle avec le Centre de recherche sur l'environnement et d'aménagement de l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne (UMR CNRS 5600). La direction des travaux sera assurée par les professeurs Stéphane Roche de l'Université Laval et Thierry Joliveau de l'Université de Saint-Etienne. Cette thèse s'inscrit et est principalement financée dans le cadre du programme de subvention détenu par Stéphane Roche : « Analyse du processus de démocratisation de la géomatique », programme de subvention ordinaire de recherche 2007-2010, Conseil de Recherche en Sciences Humaines du Canada - CRSH.

79 ELWOOD S., 2007, Critical GIS perspective on volunteered geographic information, in VGI Specialist Meeting Position Papers Santa Barbara, 8 p.

Bibliographie

Ouvrages :

BERGERON M., 1992, Vocabulaire de la géomatique, Office de la langue française du Québec, 41 p. BORDIN P., 2004, SIG : concepts, outils et données, Ed. Hermès, 259 p.

CHRISMAN N., 1994, Exploring Geographic Information Systems, Wiley, 298 p.

CRAIG W. J., HARRIS T. M., WEINER D., 2002, Community Participation and Geographic Information Systems, CRC Press, 383 p.

DEVILLIERS R., JEANSOULIN R., 2005, Qualité de l'information géographique, Ed. Hermès, 349 p. DIDIER M., 1991, Utilité et valeur de l'information géographique, Ed. Economica, 255 p. ECOBICHON C., 1994, L'information géographique, Ed. Hermès, 122 p.

GODBOUT J., 1983, La participation contre la démocratie, Ed Saint-Martin, 301 p.

JOLIVEAU T., 2004, Géomatique et gestion environnementale du territoire. Recherches sur un usage géographique des SIG, Mémoire d'Habilitation à Diriger des Recherches en Sciences Humaines, Université de Rouen, 504 p.

LAURINI R., 2001, Information Systems for Urban Planning, CRC Press, 368 p.

MASSER I., CAMPBELL H., CRAGLIA M., 1996, GIS Diffusion: The adoption and use of Geographical Information Systems in local government in Europe, CRC Press, 240 p.

MUCCHIELI A., L'analyse qualitative en sciences humaines et sociales, Armand Colin, 211 p. PLEWE B., 1997, GISOnline: information retrevial, Mapping, and the Internet, OnWord Press, 336 p.

PORNON H., 1998, Système d'information géographique, pouvoir et organisations, l'Harmattan, 255 p.

ROCHE S., 2000, Les enjeux sociaux des Systèmes d'Information Géographique, Les cas de la France et du Québec, L'Harmattan, 157 p.

ROCHE S., CARON C., 2004, Aspects organisationnels des SIG, Ed. Hermès, 313 p. TAPSCOTT D., WILLIAMS A; D., 2007, Wikinomics, Pearson Education, 357 p. YIN R. K., Case Study Research: Design and Methods, Sage Publication, 200 p.

ZHONG-REN P., MING-HSIANG T., 2003, Internet GIS: Distributed Geographic Information Services for the Internet and Wireless Network, Wiley, 720 p.

Articles et communications :

CAMY J., GRAS S., NICOLAS D., TAQARORT M., 2007, GEO WEB 2.0: limites et perspectives, GéoSéminaire 2008 : Vers des SIG collaboratifs ?, 3 p.

CAMY J., GRAS S., NICOLAS D., TAQARORT M., 2007, Web 2.0, GéoSéminaire 2008 : Vers des SIG collaboratifs ?, 17 p.

CIOBANU L. D., 2006, Adaptation des SIG participatifs aux processus de design urbain délibératifs, Mémoire de maîtrise, Université Laval, Département des sciences géomatiques, 88 p.

CORNELIS B., 2005, SIG & participations : comparaison d'outils et de méthodes, Colloque REIT

CUNNA A., DAO H., 2005, Dossier : Système d'information géographique et action publique, in Vues sur la ville n°14, Université de Lausanne

ELWOOD S., 2007, Critical GIS perspective on volunteered geographic information, in VGI Specialist Meeting Position Papers Santa Barbara, 8 p.

FODOR X., 2004, Systèmes d'informations géographiques (SIG) : Collectivité cherche géomaticien, in Le Moniteur N° 5260 du 17/09/2004, p. 90

FOURNIER M., MULON A., VIETTI-VOLLI C. & WASSER F., 2007, SIG & aide à la décision, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, 17 p.

GOODCHILD M. F., 2007, Citizens as sensors: the world of volunteered geography, in VGI Specialist Meeting Position Papers Santa Barbara, 15 p.

GOODCHILD M. F., 2007, Citizens as sensors: web 2.0 and the volunteering of geographic information, in GeoFocus (Editorial), n 7, p. 8-10

GOODCHILD M. F., 2007, Citizens as Voluntary Sensors: Spatial Data Infrastructure in the World of Web 2.0, in International Journal of Spatial Data infrastructure Research, n°2 p. 24-3 2

HOETMER K., 2007, GIS 2.0? Neogeography and the Social Mapping Movement, Minnesota GIS, LIS Annual Conference

JOLIVEAU T., 2008, Web 2.0, futur du Webmapping, avenir de la géomatique ?, Présentation du Géoévenement 2008, 21 p.

JUST A., GALLESE E., FAIDIX K., 2008, Les services Web cartographiques, GéoSéminaire 2008 : Vers des SIG collaboratifs ?, 16 p.

KUHN W., 2007, Volunteered Geographic Information and GIScience, in VGI Specialist Meeting Position Papers Santa Barbara, 12 p.

LIEBHOLD M., 2004, Infrastructure for the New Geography, Institute for the Future Technology Horizons Program, 32 p.

MAGUIRE D. J., 2007, GeoWeb 2.0 and volunteered GI, in VGI Specialist Meeting Position Papers Santa Barbara, 3 p.

NOUCHER M., 2008, Pas de décision collective sans appropriation individuelle, Colloque « des Outils Pour Décider Ensemble (OPDE) », Québec, 5p.

PORNON H., NOUCHER M., 2007, Bilan et perspective de 20 années de géomatique: Vers des SIG plus collaboratifs, la Géo-collaboration, in Géomatique Expert n°58, p 56-60

PORNON H., NOUCHER M., 2007, Bilan et perspective de 20 années de géomatique: Vers des SIG plus collaboratifs, les communautés de pratiques, in Géomatique Expert n°59, p 54-60

ROCHE S., 2004, Les enjeux reliés à la géomatique municipale, Atelier CDG université de Laval

ROCHE S., KIENE B., 2007, GEOdoc : nouvel outil d'accompagnement du diagnostic de territoire, in SAGEO 2008, 20 p.

TURNER A., 2006, Introduction to Neogeography, O'Reilly, 54 p. TURNER A., 2007, Neogeography (and or vs.) GIS, Mapufacture, 110 p.

VAN SANTEN D., 2006, SIG carte d'identité des territoires, in la Gazette des Communes, N° 84/1854 du 25/09/2006, p. 26-31

VAN WYNGAARDEN R., WATERS N., 2007, An Unfinished Revolution - Gaining Perspective on the Future of GIS, University of Calgary, 7 p.

.

Tables des figures :

Figure 1: D'un Internet de consultation 7

Figure 2 : Les différents types de cartes disponibles sur Internet 8

Figure 3 : Principe de fonctionnement d'un mashup cartographique 10

Figure 4 : Les différents types d'informations géographiques présents sur internet 16

Figure 5: Interfaces des services Web-cartographique des communes d'Ajaccio et d'Alençon 18

Figure 6: Les différentes approches et dimensions des SIG selon le type d'utilisateurs 24

précédent sommaire






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy