WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude du processus de démocratisation de la géomatique en lien avec le Web 2.0

( Télécharger le fichier original )
par Boris Mericskay
Université Paris 7 et Université Laval - Master 2 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

B. La neogeography ou le succès de la cartographie personnelle en ligne

Le terme de néogéographie (neogeography) date de 2006, A. Turner la définie comme un « ensemble de techniques et d'outils qui ne relèvent pas du domaine des SIG traditionnels. Où historiquement un cartographe professionnel pouvait utiliser ArcGIS, parler de projection Mercator ou Mollweide, un neogeographe utilise une API comme Google Maps, il parle de GPX, KML, géotag ses photos et créer une carte de ses vacances d'été. La neogeography, ce sont des gens qui utilisent et qui crées leurs propres cartes, à leurs propres conditions et en combinant les éléments d'une boîte à outils déjà existante»25.

D'un côté les technologies permettent à n'importe quel internaute d'écrire les cartes, de l'autre la philosophie 2.0 apporte l'idée d'interactivité avec le contenu en favorisant la participation des utilisateurs. La combinaison de ces facteurs engendre une nouvelle dynamique où la carte devient à la fois un objet d'information, de communication et d'interaction. Les méthodologies de la neogeography tendent à être intuitives, expressives, personnelles, voir artistiques. Elle offre au grand public une nouvelle vision de l'information géographique en la démocratisant et en la rendant interactive. La neogeography est surtout une nouvelle manière de faire de la cartographie, une cartographie en ligne où l'interactivité avec la carte est aussi importante que le contenu. Avec à la fois de nouveaux usages, de nouveaux usagers et surtout de nouveaux contenus géolocalisés.

24 JOLIVEAU T., 2008, Web 2.0, futur du Webmapping, avenir de la géomatique ?, Géoévenement 2008, 21 p.

25 Traduction de la definition de «neogeography» in Turner A., 2006, Introduction to Neogeography, O'Reilly, 54 p.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy