WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude du processus de démocratisation de la géomatique en lien avec le Web 2.0

( Télécharger le fichier original )
par Boris Mericskay
Université Paris 7 et Université Laval - Master 2 2008
  

précédent sommaire suivant

3. De nouvelles formes d'informations géographiques

La richesse et la diversité des données ne cessent de croitre et l'information géographique disponible sur Internet ne cesse d'évoluer. Au coeur des nouveaux services cartographiques en ligne, c'est essentiellement le contenu qui prime. Chaque mashup cartographique est centré sur une thématique précise mais utilise la même technologie, ce qui va faire la différence entre les divers services cartographiques en ligne c'est le contenu qu'ils offrent. Pour exemple, l'API Google Maps est utilisée par la majorité des mashups cartographique mais elle n'a qu'un rôle de support de création et de diffusion d'information géographique numérique.

A. Une dynamique de géolocalisation du local, de l'Internet, du monde...

On assiste actuellement à la convergence des informations, d'un côté le contenu du Web se géolocalise dans l'espace géographique des globes virtuels et des API cartographiques (flux RSS, géoblog, IP,...) et d'un autre les lieux géographiques (POI). Ce phénomène d'indexation spatial de l'information disponible sur Internet (commerces, événements, monuments, photos, vidéos) représente un nouveau type d'information géographique qui vient enrichir les bases de données traditionnelles.

Le geotagging (géomarquage) est le processus d'ajout de métadonnées géographique à divers médias comme des photos, des blogs, des flux RSS, des vidéos. Il s'agit aussi du géoréférencement de lieux comme des hôtels, cinémas ou des parkings. Grâce à l'attribution aux objets de coordonnées géographiques, le contenu du Web se trouve de plus en plus géolocalisé et cela dans une perspective d'aide à la recherche pour les utilisateurs.

Les Points Of Interest (POI) ou points d'intérêts ou encore géotags sont des balises d'informations qui viennent compléter les rues, routes et adresses des cartes. Ils permettent à la fois de répondre à la question « quoi ? » et « où ? ». On peut les considérer comme des « produits d'amélioration des cartes »26, dont les thématiques sont multiples (stations-service, aéroports, restaurants, monuments, hôtels, radars,...). Comme le rappelle Pierre-Antoine Durgeat du site dismoioù, « le support naturel du local c'est la carte, ce qu'on essaye d'offrir c'est le complément à la cartographie et aux GPS »27. L'avantage de ce type de repère par rapport aux adresses classiques (géocodage) est qu'il rend la recherche et la navigation des utilisateurs plus rapide. Désormais tous les logiciels de cartographie des GPS

26 Définition de Tele Atlas http://www.teleatlas.com/OurProducts/MapEnhancementProducts/index.htm?Lang=FR

27 Entretien réalisé le 20 septembre 2007 dans le cadre de l'atelier consacré au défi de la ville 2.0 axe « La ville comme plate-forme d'innovation ouverte » http://www.villes2.fr/index.php?action=article&numero=195

sont fournis avec des collections de POI, de même sous Google Earth les POI sont multiples. Ils sont devenus incontournables au sein du Géoweb 2.0 et incarnent un nouveau type d'information géographique par destination, localisée et localisable28.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy