WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique de l'occupation sol dans des niayes de la région de Dakar de 1954 à  2003: exemples de la grande niaye de Pikine et de la niaye de Yembeul

( Télécharger le fichier original )
par Aminata DIOP
Université Cheikh Anta DIOP de Dakar - DEA 2006
  

précédent sommaire suivant

3. Les perceptions des populations

Les perceptions des niayes sont diverses et restent liées au niveau de vie des populations et à l'utilisation qu'elles font de l'écosystème. Ainsi, à Hann Mariste, les deux catégories de personnes interrogées, résidents et maraîchers, ont une perception positive de la niaye considérée comme un espace vert à protéger malgré certains désagréments (moustiques). Des actions de surveillance du site par l'interdiction de coupes d'arbres, de constructions illicites et de dépôts d'ordures sont même établies par la Direction des Eaux et Forêts, les maraîchers et les résidents.

Les maraîchers de la Grande Niaye et de Yeumbeul que nous avons interrogés, soutiennent que la disparition de la niaye signifierait la perte de leurs activités économiques en pleine expansion. Dans le contexte actuel de pauvreté, la niaye joue un rôle primordial parce que les populations ont la possibilité de pratiquer à la fois et sur un même espace plusieurs activités. Sur le site de Yeumbeul, certaines femmes rencontrées se sont organisées en vue de mettre en valeur la zone inondable du lac Ouarouaye. A cet effet, elles ont suivi une formation en agriculture au centre horticole de Cambérène. Dans le même ordre d'idées, les maraîchers de la niaye des Maristes se sont aussi regroupés en GIE (And SoukhaliNiaye) pour défendre leur activité.

L'autre perception est très négative pour l'avenir de la niaye. Pour une partie des résidents, la niaye ne présente aucun intérêt, dès l'instant qu'ils n'en tirent pas profit. Ils la considèrent alors comme un endroit qui n'appartient à personne, un dépotoir d'ordures et qui doit même disparaître parce que devenue une zone gênante et source de désagréments. Cette même catégorie soutient que face à la demande de logement, il est impératif de remblayer la niaye et d'en faire des zones d'habitations. Cette préoccupation est ressortie dans le groupe de discussion des hommes à Yeumbeul, dans un guide d'entretien du quartier Aïnoumadhi II et dans les quatre guides d'entretien administrés auprès des résidents de Darou Salam IV/C et V de Yeumbeul. Cette perception négative se reflète dans l'état actuel des niayes à Yeumbeul, devenues des espaces rébarbatifs à cause des ordures, des odeurs et des mouches.

précédent sommaire suivant









La Quadrature du Net