WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mesure et analyse de la pauvreté non monétaire chez les enfants:le cas du Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Simplice Kitleur LEKEUMO
Institut Sous-régional de Statistique et d'Economie Appliquée - Ingénieur d'Application de la Statistique 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.3.2 Détermination des classes et du seuil de pauvreté des conditions de vie

2.3.2.1 Classes de pauvreté des conditions de vie

En utilisant une Classification Ascendante Hiérarchique (CAH) des enfants le long du premier axe factoriel, on peut constituer les classes d'enfants aussi homogènes que possible du point de vue du niveau de leur bien-être. Les groupes d'enfant sont alors constitués de telle sorte que les enfants ayant les conditions de vie les plus précaires se trouvent dans le premier quintile dit quintile le plus pauvre et les enfants présentant un état de bien-être absolu se trouvent dans le quatrième quintile dit quintile le plus riche.

2.3.2.2 Seuil de pauvreté

L'objectif ici est de définir un seuil de l'indice composite en dessous duquel un individu peut être considéré comme pauvre et au-delà duquel il est considéré comme non pauvre. Pour ce faire, nous utiliserons deux approches différentes : une première approche arbitraire et une deuxième approche non arbitraire.

La première approche consiste à choisir un enfant de référence qui a accès à un niveau de bien-être qu'on peut juger souhaitable pour atteindre une certaine qualité de vie. Cet enfant de référence pourra être un enfant en situation de privation modérée et ayant accès à un sous-ensemble de commodités de base.

La deuxième approche bien plus objective consiste en une classification des enfants en deux classes à partir d'une CAH. A partir de cette CAH, on obtient le poids de la classe des pauvres et le poids de la classe des non pauvres. Le seuil de pauvreté non monétaire est alors déterminé de la façon suivante :

Où :

est la valeur maximale de l'indice dans la classe des pauvres ;

est la valeur minimale de l'indice dans la classe des non pauvres.

Une fois le seuil de pauvreté déterminé, on peut calculer les indices de pauvreté standard en utilisant la méthode suggérée par Foster, Green et Thorbecke dont la formulation est la suivante :

 ; Où désigne le seuil de pauvreté, le nombre d'individus dans la population, le nombre de pauvre, est un paramètre exprimant l'aversion à l'inégalité en matière de pauvreté.

Pour , l'indice exprime l'incidence de pauvreté ou encore l'ampleur de la pauvreté. C'est le rapport entre le nombre de ménages ou d'individus pauvres et le nombre total de ménages ou d'individus. C'est tout simplement la proportion des ménages vivant en dessous du seuil de pauvreté. Cependant l'incidence ne prend pas en compte la position des individus par rapport à la ligne de pauvreté.

Pour , l'indice exprime la profondeur de la pauvreté ou encore son intensité. C'est l'écart proportionnel moyen de revenu par rapport à la ligne de pauvreté des ménages pauvres ou encore la moyenne des différences entre les revenus des ménages pauvres et la ligne de pauvreté. En fait c'est le montant de revenus lorsque l'indicateur est monétaire, à transférer aux ménages pauvres pour éradiquer complètement la pauvreté. Cet indicateur ne tient pas compte des inégalités entre pauvres.

Pour , l'indice exprime le caractère sévère de la pauvreté et tient compte de l'inégalité de bien-être parmi les pauvres. En effet, l'indice mesure la distance entre les revenus des ménages pauvres et la ligne de pauvreté.

Un transfert de revenu entre pauvres ne change pas l'incidence et l'intensité de la pauvreté car le nombre de pauvre reste inchangé et l'écart proportionnel moyen ne change pas. Par contre ce transfert modifie la sévérité de la pauvreté qui diminue si le transfert part des moins pauvres vers les plus pauvres.

La construction de l'ICP, la formation des classes de pauvreté et le calcul de seuil de pauvreté nous permettront de procéder à la définition du profil de pauvreté infantile et de rechercher quels peuvent être les déterminants de la pauvreté infantile.

PARTIE II

APPROCHE EMPIRIQUE

ET

ANALYSE DES DONNEES

Cette seconde partie est constituée de deux chapitres entièrement axés sur un travail empirique destinés aux analyses s'articulant autour d'un indicateur multidimensionnel sensé mesurer la diversité des conditions de vie des enfants au Cameroun. Le chapitre trois est destiné au calcul de l'ICP pour chaque individu et à la détermination du seuil de pauvreté infantile. Le chapitre quatre quant à lui vise à déterminer les facteurs de risque de pauvreté infantiles. Facteurs qui seront recherchés non seulement parmi les différentes variables liées aux parents, mais aussi parmi les variables liées à l'enfant en particulier son sexe et la tranche d'âge à laquelle il appartient.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net