WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mesure et analyse de la pauvreté non monétaire chez les enfants:le cas du Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Simplice Kitleur LEKEUMO
Institut Sous-régional de Statistique et d'Economie Appliquée - Ingénieur d'Application de la Statistique 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Chapitre 3 :

Profil de pauvreté infantile : une approche descriptive

Il est question dans le présent chapitre de calculer pour chaque individu un Indicateur Composite de Pauvreté (ICP). Une fois cet indicateur calculé, il nous sera possible de procéder à une classification ascendante hiérarchique afin de construire cinq classes relativement homogènes des enfants. Puis il sera question de déterminer à partir de deux méthodes différentes existantes dans la littérature, deux seuils de pauvreté. La première méthode est celle utilisant un certain nombre de commodités de base auxquels devrait avoir accès un enfant, et la deuxième est celle qui utilise le poids des classes d'une partition en deux groupes issues d'une classification ascendante hiérarchique.

Les données utilisées dans le cadre de ce travail sont issues de l'enquête MICS-III (Multiple Indicator Cluster Survey) réalisée par l'INS bénéficiant de l'appui du Fonds des nations Unies pour l'Enfance. C'est la deuxième enquête de ce type à être réalisée au Cameroun, après celle de deuxième génération (MICS-II) réalisée en 2000. La MICS-III est une opération statistique d'envergure nationale et elle s'inscrit dans le cadre mondial du suivi et de l'évaluation de la situation des femmes et des enfants. Cette enquête par grappes a pour but de fournir aux différents partenaires au développement impliqués des informations pertinentes pour la mesure des progrès réalisés vers l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) en général et ceux relatifs à la situation de l'enfant et de la femme en particulier.

3.1 Profil de pauvreté infantile

La base de données MICS-III ne fournit pas les données sur la nutrition et la santé. Nous aurions pu obtenir les données concernant la santé et la nutrition à partir de l'enquête EDS (Enquête Démographique et Santé) qui est malheureusement inaccessible. Aux différentes dimensions énoncées au paragraphe 2.2.1, nous ajouterons une autre dimension liée au plan affectif en prenant en compte le fait que le père ou la mère biologique soit encore ou non vivant. Nous allons grâce à une ACM, procéder à une sélection des variables qui discriminent le mieux les pauvres et les non pauvres. Cette sélection se fera suivant trois principaux critères, à savoir :

- Le nombre important de non réponses ou de valeurs manquantes. Les variables présentant un nombre important de non réponses et / ou de valeurs manquantes sont éliminées.

- La contribution de la variable à la définition du premier axe qui est l'axe au pouvoir discriminant le plus élevé. En effet, puisque nous souhaitons interpréter le premier axe comme un axe de pauvreté, il est important de ne retenir que les variables qui contribuent le plus à sa formation.

- Enfin, la variable retenue doit vérifier le principe COPA dit de Consistance12(*) Ordinale sur le Premier Axe. Ce principe stipule que puisque les variables doivent exprimer le bien-être, il est nécessaire que ces variables prises individuellement se dégradent ou s'améliorent lorsqu'on se déplace le long du premier axe.

Pour que l'ICP soit un indicateur robuste et pertinent pour la mesure de la pauvreté, il est important que le premier axe factoriel résume une grande part de l'information contenue dans les données. La littérature ne définit pas expressément le niveau que doit atteindre le pourcentage d'information sur le premier axe, toutefois, l'INS dans la définition du profil de pauvreté non monétaire des ménages utilise une ACP (Analyse en Composantes Principales) et estime qu'un pouvoir discriminant du premier axe supérieur à 10 % est acceptable. Borel Foko et al (2007) ont obtenu 17 % de l'inertie globale restituée par le premier axe.

3.1.1 Sélection des variables et interprétation des résultats de l'ACM

Les différentes dimensions de pauvreté telles que présentées dans le tableau 2 se décomposent dans notre base de données en 26 variables pour un total de 77 modalités.

Tableau 4 : Dimension de pauvreté

Dimension

Indicateurs

Sources de données

Education

Fréquentation de l'école au moins une fois dans la vie, fréquentation de l'école l'année précédent l'année d'enquête, fréquentation actuelle de l'école

MICS-III: Question:ED2, ED4, ED7

Eau potable

Principale source d'eau potable, temps mis pour aller chercher de l'eau potable, distance du domicile à la source d'eau potable

MICS-III: Question:WS1, WS , WS3, WS3A, WS5

Sanitaire

Existence et type de toilettes utilisées

MICS-III: Question: WS7

Logement

Indice de peuplement du logement Nature du mur nature du sol Nature du toit

MICS-III: Question: HC3, HC4, HC5

Information

Electricité, poste radio, téléviseur, ordinateur, téléphone portable, téléphone fixe,

MICS-III: Question HC9,

Source : D'après MICS-III (2006)

Après avoir réalisé une première ACM sur les données, nous sommes amené à exclure certaines variables, soit parce qu'elles ne respectent pas le principe COPA, soit parce qu'elles contribuent très faiblement à la formation du premier axe. Pour cette première ACM, le premier axe restitue 19,79 % de l'inertie globale contre 8,65 % pour le second.

Enfin, les variables restantes remplissent toutes les conditions pour être retenues dans la construction de l'ICP. Le principe COPA est respecté par toutes les variables, la contribution de chacune de ces variables à la formation du premier axe est relativement bonne. Le premier axe restitue 26,21 % de l'inertie globale contre 10,61 % pour le second. Le tableau 13 en annexe présente les scores et les contributions de ces variables restantes sur les deux premiers axes.

Graphique 1 : Nuage des points variables issue de l'ACM sur les variables nominales actives retenues.

Source : D'après MICS-III (2006)

Le premier axe discrimine bien les variables retenues pour la construction de l'ICP. En effet, comme nous pouvons observer sur le graphique 1, les points modalités de couleur rouge situés à gauche traduisent les privations. Alors que les points modalités de couleur bleue situés à droite traduisent l'état de richesse.

Graphique 2 : Aperçu de la répartition des modalités suivant les axes factoriels

 

Axe 2 - 10, 61 %

 

 

 

 

 

Ciment/marbre

 

 

 

Eau embouteillée

 

 

 

Toilette à chasse

 

 

 Eau de puit

Eau potable

 

N'a pas fréquenté en 2004-2005

Eau de robinet/borne fontaine

L'enfant n'a pas fréquenté

Electricité

 

Aucun niveau d'instruction

Radio

 

Pas de toilette

 

 

 

Eau de surface

Fréquenté au moins une fois

Axe 1 - 26,21 %

Eau de pluie

Fréquenté en 2005-2006

 

Latrine à fosse/trou

Fréquenté en 2004-2005

 

Matériau naturel

Matériau fini

 

Pas de téléviseur

Tôle/ciment

 

Pas d'électricité

 

 

 

Pas de radio

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : MICS-III (2006)

Globalement, si le premier axe discrimine entre pauvres et non pauvres, le second axe introduit pour sa part une certaine hiérarchisation tant dans une situation de pauvreté que dans une situation de bien-être. Si le graphique 1 nous montre les modalités exprimant le bien être, représentées à droite et celles exprimant un état de privation représentées à gauche, le cadran inférieur gauche du graphique 2 présente des modalités caractérisant un état de privation absolu.

Les ménages ayant ces modalités sont ceux des ménages dans lesquels les enfants n'ont accès ni à un téléviseur, ni à un poste radio, il n'y a pas d'électricité, les enfants boivent l'eau du puit et utilisent pour des travaux ménagers des eaux de surface. Le cadran inférieur droit est caractéristique des ménages dans lesquels les enfants vivent une situation de bien être que l'on pourrait qualifier de modérée. Le toit est en tôle, le sol et les murs sont en matériau fini. Le cadran supérieur droit présente une situation de bien-être absolu. Les enfants vivant dans des ménages ayant ces modalités boivent de l'eau embouteillée, utilisent pour leur besoin des toilettes à chasse, ont à leur disposition des ordinateurs, les éléments de confort sont légion.

Graphique 3 : Nuage des points individus issu de l'ACM

Source : MICS-III (2006)

Chaque point de ce nuage représente un enfant. On remarque un fort étalement le long de l'axe horizontal et une forte concentration des enfants autour de cet axe. On peut alors, dire que ce nuage de point est pratiquement unidimensionnel.

* 12 Certain auteurs emploi le terme consistance

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net