WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mesure et analyse de la pauvreté non monétaire chez les enfants:le cas du Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Simplice Kitleur LEKEUMO
Institut Sous-régional de Statistique et d'Economie Appliquée - Ingénieur d'Application de la Statistique 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.1.2 Calcul de l'ICP et détermination des classes de pauvreté

L'indicateur calculé pour chaque enfant présente les caractéristiques suivantes :

Tableau 5 : Caractéristiques statistiques de l'ICP

Caractéristiques statistiques de l'ICP

Moyenne

Médiane

Minimum

Maximum

Ecart-type

-0,0408

-0,0582

-0,779

0,727

0,3515

Source : MICS-III,(2006)

Il se dégage de ce tableau que près de la moitié des enfants présente un indicateur de niveau de vie inférieur ou égal à -0,0582 (la médiane). La valeur relativement élevée de l'écart-type montre que la distribution de cet indicateur de niveau de vie est très dispersée autour de la moyenne. Toutefois, du fait que la moyenne soit supérieure à la médiane, on a que, la majorité des enfants ont un indicateur de niveau de vie inférieur à la moyenne.

L'Indicateur Composite de Pauvreté tel que calculé ici ordonne les enfants selon le niveau de vie. Plus l'ICP croît vers sa valeur maximale (0,727), plus les conditions d'existence s'améliorent et l'enfant a de plus en plus accès à un certain nombre de commodités qui améliorent son quotidien.

La répartition des enfants en classes permet d'avoir des sous groupes relativement homogènes du point de vue du bien être. Les classes sont obtenues à partir d'une classification hiérarchique sur le premier axe de l'ACM.

Tableau 6 : Statistiques descriptives de l'ICP par classe.

Paramètres statistiques

Classe de pauvreté infantile selon l'ICP

Très pauvres

Pauvres

Intermédiaires inférieurs

Intermédiaires supérieurs

Riches

Limite inférieure

-0,78

-0,43

-0,1

0,21

0,51

Limite supérieure

-0,43

-0,1

0,21

0,51

0,73

Moyenne

-0,57

-0,24

0,05

0,35

0,60

Ecart type

0,09

0,09

0,04

0,08

0,06

Médiane

-0,56

-0,24

0,08

0,35

0,60

Mode

-0,71

-0,12

0,09

0,46

0,67

Source : MICS-III, (2006)

L'ICP en tant qu'indicateur de pauvreté devrait pouvoir présenter des niveaux de privation de plus en plus élevés lorsqu'on se déplace de la classe « Très pauvre » vers la classe « Riche ». La première classe est celle des enfants les plus pauvres. Ces derniers peuvent être considérés comme étant en situation d'extrême pauvreté du point de vue des privations. Ils sont par exemple dans cette catégorie 61,6 % (tableau 7) des enfants à n'avoir jamais été à l'école. Sur dix enfants de cette classe, seulement deux enfants ont été à l'école au cours de l'année 2004/2005 et trois enfants l'on été en 2005/2006 (tableau 7).

Les enfants de la première classe sont très vulnérables car vivant pour la plupart dans des conditions de promiscuité et de précarité très poussée. Pendant que les enfants de la classe très pauvre vivent pour la plupart dans des ménages ne disposant pas de toilettes, ceux de la deuxième et de la troisième classe vivent dans des ménages qui partagent les toilettes avec d'autres ménages. Les sols et les murs des maisons sont généralement en matériau rudimentaire ou en matériau naturel. Les toilettes lorsqu'elles existent sont partagées par plusieurs ménages.

Sur dix enfants dans la classe des enfants subissant une extrême pauvreté, un seul a accès au quotidien à l'eau du robinet pour s'abreuver. L'eau qu'ils boivent provient généralement des puits non protégés et des rivières. Ce qui les expose aux maladies du péril fécal avec les risques élevés d'épidémie, de choléra et d'hépatite. Cela est d'autant plus grave que plus de 90 % de ménages dans lesquels vivent ces enfants déclarent ne jamais traiter de l'eau avant la consommation.

Tableau 7 : Pourcentage des enfants n'ayant pas accès à certaines commodités de base suivant la classe d'appartenance

 

Classe

 

Très pauvre

Pauvre

Intermédiaire inférieur

Intermédiaire supérieur

Riche

 

 

 

 

 

 

Ne sont jamais allé à l'école

61,6

10,8

4,9

1,6

0,2

N'ont pas fréquenté durant l'année 2005/2006

55,2

30,3

10,9

3,5

0,1

N'ont pas fréquenté durant l'année 2004/2005

50,6

32,6

12,5

4,3

0,1

L'eau de boisson provient d'un robinet

10,7

23,3

27,5

26,6

11,9

Ne traite pas de l'eau avant de boire

92,3

93,2

90,8

87,6

78,6

Ne possède pas de toilette

67,8

29,6

2,7

0,0

0,0

Pas d'électricité

27,9

51,7

19,3

1,1

0,0

Pas de poste radio

29,2

46,4

19,5

4,5

0,4

Ne possède pas de radio

65,0

50,4

24,3

7,9

1,7

Ne possède pas de téléviseur

100,0

98,3

75,8

16,3

0,6

Ne possède pas d'ordinateur

100,0

99,9

100,0

97,9

83,5

Source : MICS-III, (2006)

À cette première classe des enfants les plus pauvres, s'oppose la classe des enfants les plus riches. Ceux-ci sont quasiment à l'abri du besoin. Ils ne sont que 12 % des enfants appartenant à cette classe à boire de l'eau du robinet. Cependant, c'est dans cette catégorie que se recrute la totalité des enfants qui boivent de l'eau embouteillée. Aussi, on note ici une forte proportion de ménages qui ne traitent pas de l'eau avant consommation. C'est de bonne guerre car ils n'en ont pas besoin, puisqu'ils consomment de l'eau du robinet et de l'eau embouteillée.

En réalité, ces enfants ne manquent de rien. Ceci peut s'observer en regardant la dernière colonne du tableau 7 ci-dessus. Les enfants appartenant à la classe le plus riche bénéficient d'un cadre de vie des plus agréables. Ils vivent dans des maisons construites à partir des matériaux modernes et électrifiés, Sont pratiquement tous scolarisés, et ont presque tous accès aux médias et aux outils de communication modernes.

Entre la classe la plus pauvre et la classe la plus riche, nous avons d'une part la classe pauvre qui tend à se rapprocher du point de vue des conditions de vie de la classe des plus pauvres et la classe intermédiaire supérieure qui tend à être plus proche de la classe la plus riche d'autre part.

Entre la classe pauvre et la classe intermédiaire supérieure, on a la troisième classe (intermédiaire inférieure). Dans cette classe, on retrouve des enfants aux conditions de vie modérées. Ils se situent autour du seuil de pauvreté et oscillent entre pauvres et non pauvres.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net