WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Chocs de prix du pétrole et macroéconomie au Tchad

( Télécharger le fichier original )
par Aboubakar Mahamat Ousman Aboubakar Mahamat
CERDI - Université d'Auvergne - Master 1 2007
  

sommaire suivant

Centre d'Études et de Recherches sur le Développement International

Rapport de stage académique
Banque des États de l'Afrique Centrale,
Services Centraux, Direction des Études
26 mai au 31 juillet 2008

CHOCS DE PRIX DU PÉTROLE ET MACROÉCONOMIE
AU TCHAD

Ousman Aboubakar Mahamat

Master I « Analyse Économique et Développement International »
Université d'Auvergne, CERDI

Encadrement :

Séverin Yves Kamgna

Chef du Service de la Programmation Monétaire
et de Surveillance Multilatérale
Direction des Études, BEAC

TABLE DES MATIÈRES

Table des matières i

Remerciements ii

Présentation de la Banque des États de l'Afrique Centrale iii

Résumé iv

Introduction 1

Chapitre 1 : Revue de la littérature 3

1. Effets d'un choc de prix du pétrole sur l'activité économique 3

2. Canaux de transmission 5

3. Asymétrie de la relation prix du pétrole et variables macroéconomiques 7

Chapitre 2 : Partie empirique 10

1. Modèle VAR 10

2. Données et spécification du modèle 12

3. Propriétés des séries 14

4. Estimation et interprétation des résultats 16

Conclusion 20

Bilan de l'expérience professionnelle 22

Bibliographie 23

Annexes 26

Mots - clés : chocs de prix du pétrole, VAR structurel, fonction de réponse impulsionnelle.

REMERCIEMENTS

Que Monsieur Philibert ANDZEMBE, Gouverneur de la Banque des États de l'Afrique Centrale (BEAC) trouve ici nos vifs remerciements pour l'accueil au sein de la structure qu'il dirige. Nous renouvelons ces remerciements aussi à l'endroit des Messieurs Rigobert Roger ANDELY, Vice - Gouverneur, Abbas MAHAMAT TOLLI, Secrétaire Général, et Gata N'GOULOU, Secrétaire Général sortant de la BEAC.

Nous remercions beaucoup Annie CUER, chargée de relations institutionnelles au CERDI, pour tous les efforts déployés afin que ce stage soit possible. Au cours de nos travaux de stage, nous avons bénéficié de l'encadrement, du suivi et des conseils des Messieurs Severin Yves KAMGNA, chef du Service de la programmation monétaire et de surveillance multilatérale (Direction des Études) et Thierry Emile MVONDO, chef du Service de l'enseignement (Direction de la Formation). Leurs concours ont été déterminants dans l'aboutissement de notre travail. Nous leur témoignons ici toute notre reconnaissance.

Enfin, de nombreuses autres personnes ont aussi contribué à la réussite de notre stage par le biais d'échanges fructueux et en facilitant notre insertion au sein de la Banque. Nous citerons particulièrement Messieurs Martin EBODE EBAH, Laurent UM BAHEBEG, Gervais Côme NTONGA, Evrard Ulrich MOUNKALA, NDINGWAN Alfred Chi, Edgar DJERASSEM. Qu'ils reçoivent tous l'expression de notre profonde gratitude.

PRÉSENTATION DE LA BANQUE DES ÉTATS DE L'AFRIQUE
CENTRALE

La Banque des États de l'Afrique Centrale est un établissement multinational créé lors des Conventions de Coopération monétaire signées entre les cinq pays fondateurs (Cameroun, République Centrafricaine, Congo, Gabon et Tchad) et entre ces derniers et la France les 22 et 23 novembre 1972 à Brazzaville (Congo). La Guinée - Équatoriale a intégré la BEAC en 1985.

Les principales missions dévolues à la BEAC sont l'émission de la monnaie (le franc CFA) et la garantie de sa stabilité, la définition et la conduite de la politique monétaire au sein des pays membres de l'Union, la détention et la gestion des réserves de change des pays membres, et la promotion du bon fonctionnement du système des paiements dans l'Union.

Pour la conduite des missions (administration, gestion) et le contrôle des activités de la BEAC, une structure composée de nombreux organes a été mise en place. Le Comité ministériel examine les grandes orientations en matière de politique économique des pays membres et assure leur cohérence avec la politique monétaire commune. Un conseil d'administration est chargé de veiller au bon fonctionnement de la Banque et de mettre en place la politique monétaire commune. Au niveau local, les Conseils monétaires et financiers nationaux, recevant leur attribution du Conseil d'administration, traitent des problèmes monétaires et de crédit (examen des besoins généraux de financement, moyens appropriés pour les satisfaire). A côté de ces organes de décision, il existe deux organes de contrôle : le Collège des censeurs, qui assure le contrôle des opérations de la Banque, et le Comité d'audit.

Le fonctionnement des services de la BEAC est assuré par le Gouverneur, aidé d'un Vice - Gouverneur et d'un Secrétaire Général. Au niveau des services centraux (siège de la BEAC), douze (12) directions centrales se repartissent en trois (3) directions générales, en plus de huit (8) départements. Chaque pays abrite une Direction nationale et des agences. En 2005, l'effectif du personnel de la BEAC était de 2 025 employés. La Direction des Études où s'est déroulé le stage est rattachée à la Direction Générale des Études, Finances et Relations Internationales. Ses activités portent principalement sur le suivi de la conjoncture et l'élaboration des notes et publications sur l'environnement international et l'évolution économique, monétaire et financière dans la Sous-région.

sommaire suivant