WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

les modèles d'équilibre général calculables

( Télécharger le fichier original )
par Saïdou Yaya
Yaoundé 2 Programme NPTCI - PhD. 2009
  

sommaire suivant

REPUBLIQUE DU CAMEROUN
Paix - Travail - Patrie
UNIVERSITE DE YAOUNDE II
Faculté des Sciences
Economiques et de Gestion
B.P : 1365 Yaoundé

 

REPUBLIC OF CAMEROON
Peace - Work - Fatherland
THE UNIVERSITY OF YAOUNDE II
Faculty of Economics
And Management
PO.BOX:1365 Yaoundé

NOUVEAU PROGRAMME DE TROISIEME CYCLE INTERUNIVERSITAIRE (NPTCI) EN
ECONOMIE

DEUXIEME PROMOTION

D'ÉQUILIBRE GÉNÉRAL CALCULABLES.

LES MODELES

Par

YAYA SAÏDOU

Doctorant, Département d 'Economie Publique, Programme NPTCI, Université de Yaoundé II-Soa :
Tel : 99 76 87 45/75 29 20 02
Mail : ysaidou83@ yahoo.ca

Sous l'évaluation de Boniface Mbih.
Agrégé des Facultés des Sciences Economiques.
Professeur Université Caen France.

2

INTRODUCTION :

Un modèle d'équilibre général calculable (MEGC) est un modèle de simulation visant à donner une représentation de l'ensemble des transactions d'une économie de marché.

Plus précisément, les modèles d'équilibre général calculables sont des modèles multisectoriels qui s'inspirent des travaux de Johansen (1960). Ces modèles font partie des modèles de répartition de type intégré. Ils simulent l'opération des marchés des biens et des facteurs et capturent les interactions entre les structures de production et de l'emploi, les revenus des facteurs de production, la distribution des revenus aux individus et aux ménages et la structure de la demande. D'inspiration essentiellement néoclassique, ces modèles ont évolué et incorporent un certain nombre de caractéristiques non néoclassiques, par exemple : des déséquilibres sur le marché du travail, dus à la rigidité des salaires de certaines catégories de travail, ou encore l'immobilité du capital entre les secteurs productifs dans le court terme.

L'objectif de ce travail est de, présenter brièvement, les MEGC. Pour ce but, l'analyse qui suit est divisée en deux parties. La première, présente les modèles de répartition de type intégré en mettant particulièrement l'accent sur les MEGC. La deuxième partie traite des étapes de construction et des méthodes de résolution d'un MEGC.

1. Les modèles de répartition de type intégré :

Les modèles de répartition de type intégré ont été développés par les chercheurs de la Banque Mondiale. Ces modèles cherchent à palier l'impuissance des modèles macroéconomiques traditionnels à traiter des questions de répartition des revenus.

Parmi cette famille de modèles qui traite des questions de répartition des revenus, nous pouvons citer : les modèles de simulation microéconomiques, les modèles d'équilibre général calculables et les modèles macroéconométriques et de répartitions intégrés. Pour les besoins de ce travail, nous ne présenterons que les deux premiers types, particulièrement le deuxième type.

A. les modèles de simulation microéconomiques :

Il s'agit des modèles d'équilibre partiel. Leur structure n'incorpore pas les phénomènes
d'interaction entre les divers secteurs d'activité de l'économie. Le plus souvent, ils négligent
les effets des politiques économiques et sociales sur les comportements des agents

économiques. Par exemple, pour évaluer les effets d'une réforme de la fiscalité sur le bien-être économique, ces modèles comparent les distributions des revenus avant et après la réforme, sans prendre en compte les changements dans les comportements d'épargne, de consommation, d'offre de travail, etc..., qui peuvent être provoqués par la mise en place d'un nouveau système fiscal1.

Ces modèles calculent les effets redistributrifs directs et indirects de premier ordre. Ils présentent donc, un désavantage d'être partiellement intégré et de très court terme.

sommaire suivant