WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

les modèles d'équilibre général calculables

( Télécharger le fichier original )
par Saïdou Yaya
Yaoundé 2 Programme NPTCI - PhD. 2009
  

précédent sommaire suivant

2. Exemple de construction et de résolution d'un MEGC :

La construction d'un MEGC suit essentiellement 7 étapes : dimensionnement, définition des processus, mise en forme des données de référence, calibrage, implémentation, réplication et enfin simulations. Dans ce qui suit, nous présentons brièvement les principales étapes, en procédant à certains regroupements qui nous semblent logiques.

A. les étapes de constructions d'un MEGC :

Le point de départ de la construction d'un MEGC est, la construction d'une matrice de comptabilité sociale (MCS) associée. Cette dernière, permet de faire le calibrage du modèle et de déterminer, ainsi de façon déterministe, les paramètres du modèle à partir, des données représentant une année de référence et du niveau des autres variables exogènes (Shoven et Whalley, op. Cit). La construction d'une MCS constitue donc, l'essentiel du travail de construction du modèle et, pour cette raison, nous insisterons un peu plus sur ce point.

Une MCS est un tableau statistique carré qui représente les flux en valeur (quantités multipliées par des prix) entre les différents comptes de l'économie, les emplois étant représentés en ligne, les ressources en colonne : l'élément d'une case représente donc un flux monétaire du compte en colonne vers celui en ligne ; le flux physique éventuellement associé suit quant à lui le chemin inverse, de la ligne vers la colonne. Les différents comptes généralement identifiés sont : le compte des activités, le compte des biens, le compte des facteurs de production (ou de la valeur ajoutée), le compte des marges commerciales, le compte des secteurs institutionnels, le compte de capital (investissement et épargne) et le compte des relations avec l'extérieur (importations et exportations).

Tableau : structure simplifiée d'une matrice de comptabilité sociale (MCS)

 

Activités

Biens

Facteurs

Institutions

Reste du monde

Total

Activités

 

Production en

valeur

 

Subventions

 

L(1)

Biens

Consommation intermédiaire

 
 

Consommation finale + subventions

Exportation (FOB)

L(2)

Facteurs

Valeur ajouté

 
 
 

Rémunération des fact. achetés

L(3)

Institutions

Taxes

Taxes

Rémunération des dotations

Transferts

Transferts

L(4)

 

Reste du monde

 

Importations (CAF)

Rémunération des fact.

Transferts

 

L(5)

 
 
 

Domestique vendus à l'ext.

 
 
 

Total

C(1)

C(2)

C(3)

C(4)

C(5)

 

La structure générale d'une MCS simplifiée est présentée au Tableau ci-dessus. Il y a équilibre général lorsque chacun des totaux en ligne est égal à son homologue en colonne. Autrement dit, à l'équilibre général, on doit avoir simultanément : C(1)=L(1), C(2)=L(2), ..., C(5)=L(5).

La MCS étant construite, il est possible de dérouler le modèle et de déterminer l'équilibre sur l'ensemble des marchés. On effectue ainsi, des simulations à partir des données de l'économie étudiée.

Pour terminer la construction de notre MEGC, il est important de préciser un certain nombre de concept utilisé dans ce processus. Tout d'abord, soulignons que, le dimensionnement consiste à choisir les niveaux d'agrégations des différents blocs que constitue le modèle. Les blocs traditionnellement retenus sont : le marché des biens et services, les marchés de facteurs, les secteurs institutionnels et le marché des fonds prêtables. Ensuite, les étapes d'implémentation et de simulations font recourt à l'informatique et au calcul numérique utilisant par exemple, le logiciel GAMS (General Algebraic Modelling System). Enfin, il est important de noter que, pour assurer la cohérence des différents programmes d'optimisations des blocs ci-dessus énumérés, on se sert d'un certain nombre des règles macroéconomiques dites « de bouclage ». Ces règles ont but, d'assurer l'équilibre sur l'ensemble des marchés. Le choix de ces règles définit, les différentes familles de MEGC rencontrés.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.