WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Multinationales et Développement local: cas de cablage automobile dans la région de Sousse

( Télécharger le fichier original )
par BEN AICHA Akram & Ayoub Hatem
ISG sousse - Maitrise 0000
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

P2. Cycle de vie de produit et structure de marché

1)Cycle de vie de produit :

a)Origine et développement :

Le modèle du cycle de vie du produit développé par Vernon (1966) est une première explication dynamique de la relation entre commerce et investissement à l'étranger (dynamique puisqu'elle tient compte des différents stades vécus par le produit, sur la base desquels elle essaye d'expliquer l'investissement direct étranger).

D'après Vernon, la vie d'un produit, à partir de son introduction sur le marché, passe par trois phases : l'innovation, la maturité et, finalement, la standardisation.

À chacun de ces stades, la firme sera amenée à choisir entre exporter ou délocaliser sa production, en fonction des caractéristiques du produit et de marché.

La mise au point d'un produit innovant nécessite des dépenses élevées en R&D, et l'entreprise veut rentabiliser son investissement le plus vite que possible. Donc elle va lancer son produit avec un prix relativement élevé puisqu'elle bénéficie de la situation d'un monopole temporaire (élasticité prix est faible). Cela ne peut avoir lieu qu'en s'adressant à un marché qui offre certaines caractéristiques (pays abondant en capital, revenu par habitant élevé). Ce que justifie le lancement de produits innovants sur les marchés des pays développés.

Le produit ne sera exporté qu'à la fin de la phase d'innovation, une fois les spécificités de produit sont bien définies sur le marché local ( de lancement), et pour répondre à la demande naissante des pays suiveurs.

Au cours de la phase de maturité, le produit se banalise et les coûts de production deviennent davantage un enjeu, d'autant plus qu'émergent des concurrents nationaux. La firme innovatrice est incitée à délocaliser dans les pays suiveurs pour préserver son avantage initial et pour bénéficier de différentiel des coûts des facteurs de production. Elle peut mieux contrôler le marché d'accueil, dont les firmes risquent d'imiter le produit importé et de se l'approprier, et ajuster sa production à la demande locale et la recherche des coûts de production les plus bas va entraîner des délocalisations dans le pays en voie de développement. Éventuellement, on observera des réexportations vers le pays initialement innovateur.

Revenons tout d'abord sur les différentes phases constituantes la vie d'un produit.

Après Vernon plusieurs auteurs ont travaillé sur ce thème tel que Porter et Martinet. En fait ils ont essayé d'étendre l'étude, fait au début sur le produit, à l'activité ou au domaine entier.

Le concept de cycle de vie ou de maturité d'une activité est calqué sur l'idée de cycle de vie d'un produit. Habituellement, on distingue quatre phases constituantes le cycle de vie d'une activité : démarrage, expansion, maturité et déclin.

Le tableau suivant permet d'identifier les phase du cycle de vie d'un domaine d'activité en se basant sur des critères d'évaluation correspondant à chaque phase. Réciproquement, ces critères explicitent les conditions prévalant dans chaque phase.

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour