WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution des éleveurs au financement de l'entretien des pompes à  motricité humaine dans la commune de Djibo

( Télécharger le fichier original )
par Tahirou NIGNAN
Université Africaine de Developpement Coopératif (UADC) Cotonou Bénin - Diplome d'Etudes Superieure d'Economie Coopérative (DESEC) 2008
  

précédent sommaire suivant

1.3.2.3 Techniques et outils de collecte de données.

Pour la collecte des données, plusieurs techniques et outils ont été utilisés. Comme techniques, il y a l'observation directe, l'enquête par questionnaire, les interviews semi structurées (ISS). Quant aux outils, à chaque technique correspond un certain nombre d'outils en fonction de l'information recherchée. La combinaison des techniques et des outils témoigne du souci de trianguler aussi bien les sources d'information que les informations elles-mêmes pour plus de fiabilité.

v Recherche documentaire

Elle est indispensable pour obtenir des données théoriques et pratiques. Les structures exploitées pour la recherche documentaire sont :

- la bibliothèque de l'UADC où nous avons pu consulter les documents sur les techniques de formation, les techniques d'élaboration de projet, la méthodologie de recherche, le suivi-évaluation des projets ;

- la documentation du PAR où nous avons pu consulter des documents relatifs à la mise en place des AUE, aux objectifs du PAR, à son organigramme, son périmètre d'intervention et ses investissements ;

- la documentation du Ministère des Ressources Animales où nous avons pu obtenir des informations relatives à l'hydraulique pastorale, les grandes orientations de l'élevage à l'horizon 2015, les textes de lois relatifs au pastoralisme ;

- La bibliothèque du Ministère de l'Agriculture de l'Hydraulique et des Ressources Halieutiques (MAHRH), là nous avons eu accès aux documents relatifs à l'hydraulique villageoise et aux différents programmes relatifs à la ressource eau ;

- Le centre de documentation du Fonds de l'Eau et de l'Equipement Rural (FEER), où nous avons pu obtenir des informations relatives au plan du secteur eau potable et assainissement ;

- La bibliothèque de l'Ecole Nationale de l'Elevage et de la Santé Animale, où nous avons pu obtenir des informations sur les systèmes d'élevage pratiqués au Burkina Faso.

v Observation directe

L'objectif de l'observation directe est de décrire de façon exhaustive les composantes objectives d'une situation donnée (lieux, structures, objets, instruments, personnes, groupes, actes, évènements et autres). L'observation permet de vivre la réalité et d'être en contact avec le groupe cible. Dans le cadre de cette recherche l'observation a permis de constater l'existence et l'état de certaines infrastructures (forages, barrages, routes, parcs de vaccination etc.) et de vérifier la véracité de certaines informations collectées lors des entretiens. A cet effet, il a été utilisé un guide d'observation (confère guide d'observation en annexe).

v Enquête par questionnaire

Elle a consisté à administrer le questionnaire à l'échantillon préalablement constitué. Cette enquête a permis pendant le diagnostic de collecter des informations relatives aux systèmes d'élevage existants, de ressortir les contraintes liées à la contribution financière des éleveurs, de comprendre le mode de gestion des Pmh, d'établir un lien entre le volume d'eau potable utilisé et le niveau de contribution des éleveurs, d'identifier enfin les potentialités hydriques de la commune. Avant l'enquête même, a été réalisée une pré enquête qui a permis de tester le questionnaire et de faire les ajustements nécessaires.

A l'étude de faisabilité, les informations relatives aux modules de formation, à leurs coûts, à leur période, à leur durée, au lieu de formation et enfin les informations relatives aux coûts d'entretien moyen d'une pmh et à sa réhabilitation ont été collectées. Aussi des informations relatives aux matériels devant servir à la mise en oeuvre du projet et leurs coûts ont été collectées.

v Interviews semi-structurées (ISS)

L'interview selon le PAGER-BENIN est un entretien dans lequel des questions sont posées à une ou plusieurs personnes à la fois, avec pour but de comprendre leurs projets, leurs points de vue, leurs opinions, etc. Elle est :

«Structurée» parce que les questions sont organisées autour d'un thème choisi à l'avance et, pour lequel a été préparé un guide d'entretien, des sujets et des questions clés sous forme abrégée (pas un questionnaire).

«Semi structurée» dans le sens que l'interview peut s'écarter du thème de la discussion, ou raconter des anecdotes, le guide d'entretien n'étant pas suivi de façon rigide.

Deux types d'interviews ont été utilisés à savoir l'interview individuelle et l'interview de groupe. Comme outil, il a été utilisé des guides d'entretien.

v Interview individuelle

Elle a été utilisée dans l'entretien avec les personnes ressources. Au titre des personnes ressources, nous avons rencontré:

§ Le maire ;

§ Le Directeur Provincial des Ressources Animales du Soum ;

§ Le chef de base, ANTEA de Djibo.

L'interview individuelle a permis de collecter des informations sur le sujet, notamment sur l'état des lieux des Pmh, l'effectif du cheptel de Djibo et les ressources hydriques disponibles.

A l'étude de faisabilité, l'interview individuelle a permis de collecter des informations sur les thèmes des formations, leur nombre par an, les structures offrant ces formations dans la localité.

Elle a également permis de collecter des informations sur la structure devant piloter le projet, de préciser sa localisation, de donner une idée sur la contribution financière attendue par an et par éleveur, d'obtenir la période et les modalités pratiques de contribution. Enfin des informations relatives à l'état des lieux de pmh, des stratégies de communication pour une forte adhésion des éleveurs aux projets ont été récoltées.

v Interview de groupe

Elle a été utilisée lors des réunions avec la population. En effet, dans le cadre du diagnostic (analyse des problèmes, des objectifs, choix des actions alternatives...), des séances de travail ont été organisées avec la population comme suit :

§ une séance qui a connu la participation de la communauté pastorale et agro-pastorale ;

§ une séance avec la participation des membres des AUE ;

§ enfin, une séance qui a vu la participation des communautés agro-pastorales, pastorales et des AUE.

La première séance tout comme la deuxième avait pour objet de donner l'information sur le travail qui a été commandité par le PAR.

La troisième séance a permis, avec les populations concernées, d'élaborer la carte du terroir et le diagramme de Venn.

A l'étude de faisabilité, les informations suivantes ont été obtenues : les contributions attendues des éleveurs pour l'entretien des pmh, les besoins en renforcement des capacités, la structure du pilotage et les stratégies de communication du projet.

v Restitution

La restitution est une étape très importante dans le processus de diagnostic dans un milieu. Elle a consisté à présenter les résultats aux populations auprès desquelles les informations ont été collectées afin qu'elles s'assurent de l'exactitude de celles-ci, ou qu'elles fassent des ajouts ou des ajustements si cela est nécessaire. C'est aussi l'occasion pour elles de s'approprier encore plus ces informations. La restitution des résultats à la population se place dans la logique participative de la recherche-action d'où son intérêt dans le présent travail.

Dans cette étude, la restitution des résultats a regroupé, lors de ces deux (2) phases, les éleveurs membres de l'Union, les membres des bureaux exécutifs des AUE, le Directeur provincial des ressources animales, le représentant du bureau conseil (ANTEA) et le premier adjoint au maire de la commune de Djibo. Elle s'est tenue dans la salle de réunion du PDES.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.