WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution des éleveurs au financement de l'entretien des pompes à  motricité humaine dans la commune de Djibo

( Télécharger le fichier original )
par Tahirou NIGNAN
Université Africaine de Developpement Coopératif (UADC) Cotonou Bénin - Diplome d'Etudes Superieure d'Economie Coopérative (DESEC) 2008
  

précédent sommaire suivant

2.2.3.1 Régularité des réunions

Toutes les AUE ont reconnu qu'elles ne se réunissent qu'à la demande des autorités et des partenaires techniques et financiers (Haut Commissaire, Maire, PAR et l'équipe de base ANTEA). Autrement dit, depuis qu'elles ont été mises en place courant 2006, elles n'ont pas pu tenir des rencontres conformément aux règlements et statuts régissant la vie des AUE (AG une fois par an, AG extraordinaire, Rencontre entre les membres du BE une fois par trimestre).

2.2.3.2 Evaluation du niveau d'instruction des membres des structures de gestion

Le niveau d'instruction des 106 membres des bureaux AUE se présente de la façon suivante:

· 10% des membres du Bureau Exécutif (BE) sont lettrés c'est-à-dire savent lire et écrire en français,

· 35% sont alphabétisés en fulfuldé.

2.2.3.3 Maîtrise du contenu des statuts et règlements intérieurs

Sur les 106 membres des BE des AUE interrogés, seul 20% des membres maîtrisent véritablement le contenu des statuts et règlements intérieurs. Dans ces 20%, 10% sont à même de s'exprimer et d'écrire en français, les 10 autres pour cent ne peuvent le faire qu'en fulfuldé.

2.2.3.4 Maîtrise des principes élémentaires de gestion

En dépit de la formation sur les techniques de gestion dont ils ont bénéficié, seuls 10% des 106 membres des BE des AUE sont à même de faire une restitution sur les rudiments de base qu'ils ont reçu. Sur ces 10%, 7% sont lettrés et 3% alphabétisés en fulfuldé.

Outre le fait que les AUE ne sont pas une émanation des éleveurs de la commune de Djibo, on note que leur niveau d'instruction ne leur permet pas de mesurer la portée des tâches qui les attendent. Cela est ressenti à travers l'irrégularité des réunions, la non maîtrise des statuts et règlements intérieurs et des principes élémentaires de gestion.

L'analyse des variables indique que : la tenue des réunions statutaires n'est pas respectée, seulement 10% des membres des BE peuvent lire et écrire en français. 35% des membres des BE sont alphabétisés en langue locale«fulfuldé»; 20% des membres des BE maitrisent le contenu des statuts et règlements intérieurs. En dépit de la formation sur les techniques de gestion dont les membres des BE ont bénéficié, seuls 10% des 106 sont à même de faire une restitution sur les rudiments de base qu'ils ont reçu.

L'hypothèse N°3 à savoir : «l'inefficacité des structures de gestion des Pmh explique le faible engagement des éleveurs à relever le niveau de leur contribution financière» est donc vérifiée.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.