WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution des éleveurs au financement de l'entretien des pompes à  motricité humaine dans la commune de Djibo

( Télécharger le fichier original )
par Tahirou NIGNAN
Université Africaine de Developpement Coopératif (UADC) Cotonou Bénin - Diplome d'Etudes Superieure d'Economie Coopérative (DESEC) 2008
  

précédent sommaire suivant

6.3. Analyse financière et durabilité des interventions du projet

Dans cette partie, nous aborderons : le calcul des flux financiers à partir des comptes d'exploitation prévisionnels et du budget de trésorerie puis nous procéderons à l'analyse de la rentabilité par l'utilisation des critères de la valeur actuelle nette et le délai de récupération (DR). Nous évaluerons ensuite les gains non financiers du projet.

6.3.1 Comptes d'exploitation prévisionnels

Les comptes d'exploitation du projet comportent d'une part les charges d'exploitation et d'autre part, les produits issus de la vente de l'eau. En effet, chaque éleveur, pour assurer l'abreuvement de son troupeau sur le ressort territorial de la commune de Djibo doit s'acquitter d'un forfait de 7 500 F CFA l'an et par troupeau quelle que soit la taille de celui-ci.

Les comptes d'exploitation prévisionnels du projet se présentent comme suit :

Tableau 27 : Comptes d'exploitation prévisionnels du projet (F CFA)

Libellé

Année1

Année2

Année3

Année4

Année5

Produits

Forfait payé par les éleveurs

31 762 500

31 762 500

31 762 500

31 762 500

31 762 500

Total produits (1)

31 762 500

31 762 500

31 762 500

31 762 500

31 762 500

Charges

Consommables et fournitures de bureau

232 000

232 000

232 000

232 000

232 000

Services consommés

440 000

440 000

440 000

440 000

440 000

Rémunération du personnel

4 080 000

4 080 000

4 284 000

4 284 000

4 284 000

Charge patronale (16%)

652 800

652 800

685 440

685 440

685 440

Frais de mission du personnel

150 000

150 000

150 000

150 000

150 000

Frais de suivi évaluation

350 000

350 000

350 000

350 000

350 000

Frais d'entretien des pmh

11 400 000

11 400 000

11 400 000

11 400 000

11 400 000

Frais de réhabilitation des pmh

5 100 000

-

-

-

-

Dotation aux amortissements

8 222 133

8 222 133

8 222 134

7 588 800

7 588 800

Total charges (2)

30 626 933

25 526 933

25 763 574

25 130 240

25 130 240

Résultat net (3)= (1)-(2)

1 135 567

6 235 567

5 998 926

6 632 260

6 632 260

Résultats cumulés

1 135 567

7 371 133

13 370 059

20 002 319

26 634 579

Source : Travaux de l'étudiant, stage d'étude de pertinence et de faisabilité, juin- août 2008

Au regard des comptes d'exploitation, le projet dégage des résultats nets positifs.

6.3.2 Budget de trésorerie

Le budget de trésorerie est un document comptable dans lequel sont enregistrées toutes les sorties d'argent (décaissement) et les entrées d'argent (encaissement) attendues sur une période donnée. Il permet de mesurer la capacité du projet à honorer ses engagements et détermine les périodes pendant lesquelles il faut recourir à d'autres financements. Les budgets de trésorerie du projet se présentent comme suit :

Tableau 28 : Budgets de trésorerie du projet (F CFA)

Libellé

Année 0

Année1

Année2

Année 3

Année4

Année 5

Entrées

Forfait payé par les éleveurs

0

31762500

31762500

31762500

31762500

31762500

Subvention

7 657 267

-

-

-

-

-

Contribution stagiaire

700 000

-

-

-

-

-

Total entrées (1)

8357267

31762500

31762500

31762500

31762500

31762500

Sorties

Immobilisations

6 389 000

0

0

0

0

0

Charges de fonctionnement

0

30 626 933

25 526 933

25 763 574

25 130 240

25 130 240

Total sorties (2)

6 389 000

30 626 933

25 526 933

25 763 574

25 130 240

25 130 240

Flux net (3)= (1)-(2)

1 968 267

1 135 567

6 235 567

5 998 926

6 632 260

6 632 260

Situation en début d'exercice (4)

0

1 968 267

3 103 834

9 339 400

15 338 326

21 970 586

Situation en fin d'exercice (5)= (4) + (3)

1 968 267

3 103 834

9 339 400

15 338 326

21 970 586

28 602 846

Source : Travaux de l'étudiant, stage d'étude de pertinence et de faisabilité, juin- août 2008

Il ressort de ces données que le projet ne connaîtra pas au cours de son exécution une impasse de trésorerie. En effet, le budget de trésorerie dégage des flux positifs importants sur tous les exercices. Cela permettra au projet d'honorer ses engagements.

Tableau 29 : Cash flows du projet (F CFA)

Rubriques

Année 1

Année 2

Année 3

Année 4

Année 5

Résultats

1 135 567

6 235 567

5 998 926

6 632 260

6 632 260

Reprise d'amortissement

8 222 133

8 222 133

8 222 134

7 588 800

7 588 800

Cash flows

9 357 700

14 457 700

14 221 060

14 221 060

14 221 060

Cumul des cash flows

9 357 700

23 815 400

38 036 460

52 257 520

66 478 580

Facteur d'actualisation 1 / (1+i)n

0,88889

0,79012

0,70233

0,62430

0,55493

Cash flows actualisés à 12,5%

8 317 956

11 423 368

9 987 905

8 878 138

7 891 678

Cumul des cash flows actualisés

8 317 956

19 741 323

29 729 228

38 607 366

46 499 044

Source : Travaux de l'étudiant, stage d'étude de pertinence et de faisabilité, juin- août 2008

t= taux d'actualisation (12,5%) n= période (année)

Le taux de 12,5% est celui utilisé par le secteur financier formel (banque), dans le cadre de la mise en place du crédit octroyé au client. En utilisant ce taux pour actualiser les flux générés par le projet, on obtient un cumul de cash flows de 46 499 044 F CFA.

Ø DELAI DE RECUPERATION DES FONDS INVESTIS

Il s'agit de déterminer le temps au bout duquel la mise de fonds dans le projet est récupérée. L'investissement ( I0) étant égal à 42 237 267 F CFA, il sera récupéré à la cinquième année. En effet à la fin de la quatrième année, 38 607 366 F CFA seront récupérés et le reste soit 3 629 901 F CFA sera récupéré après la quatrième année mais en combien de temps ?

On aura alors : 42 237 267 F CFA - 38 607 366 F CFA = 3 629 901 F CFA

12 mois 7 891 678 F CFA

X mois 3 629 901 F CFA

= 5, 51958785

D'où le délai de récupération = 4 ans, 5 mois, 15 jours

Ø CALCUL DE LA VAN

Avant de calculer la valeur actuelle nette, il nous parait nécessaire d'actualiser les coûts relatifs aux différentes formations. En effet, ces formations ne se déroulent pas en année zéro, mais se font progressivement de la première à la cinquième année. Comme facteur d'actualisation, nous aurons (1+t)-n

t = taux d'actualisation (12,5%) ; n = période

Tableau 30 : Actualisation du coût de la formation

Rubriques

Année 1

Année 2

Année 3

Année 4

Année 5

TOTAL

Coût de la formation

6 776 000

6 776 000

6 776 000

6 776 000

6 776 000

 

Facteur d'actualisation (1+t)-n

0,88889

0,79012

0,70233

0,62430

0,55493

 

Coût de la formation actualisé

6 023 111

5 353 877

4 759 001

4 230 223

3 760 199

24 126 411

Source : Travaux de l'étudiant, stage d'étude de pertinence et de faisabilité, juin- août 2008

La VAN serait alors : ? CFt (1+i)-t - ? It (1+i)-t

t = année considérée, CF = Cash Flow , i = taux d'actualisation, I = coût des investissements

Ce qui donne : 46 499 044 - [ (4 689 000 + 1 700 000+ 1 968267) + 24 126 411 ] = 14 015 366

VAN à 12,5% = 14 015 366

Cette valeur étant positive le projet est donc réalisable.

Ø GAINS NON FINANCIERS ET DURABILITE DES INTERVENTIONS

Comme gains non monétaires, le projet permettra :

(i) l'augmentation des productions animales par la maîtrise des systèmes d'élevage, (ii) la pérennisation des pmh par l'entremise d'une contribution financière régulière des éleveurs d'une part et d'autre part par une professionnalisation des structures de gestion de ces pmh. En d'autres termes, les pannes seront aisément maîtrisées avec une incidence certaine sur la prévalence des maladies hydriques.

Au titre de la durabilité des interventions, la faîtière des AUE en voie de reconnaissance par les autorités communales poursuivra :

v Les actions de recouvrement des frais d'entretien auprès de l'union des éleveurs ;

v L'entretien et la réhabilitation des pmh ;

v La politique d'implantation des nouvelles pmh selon les ratios en vigueur au Burkina Faso (une pmh pour une population de 300 personnes)

Ainsi, il ressort après l'évaluation du coût, l'examen des sources de financement et l'appréciation de la rentabilité, que le projet est faisable du point de vue financier. Sa rentabilité sociale, économique et environnementale fera l'objet du prochain chapitre.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.