WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution des éleveurs au financement de l'entretien des pompes à  motricité humaine dans la commune de Djibo

( Télécharger le fichier original )
par Tahirou NIGNAN
Université Africaine de Developpement Coopératif (UADC) Cotonou Bénin - Diplome d'Etudes Superieure d'Economie Coopérative (DESEC) 2008
  

précédent sommaire suivant

1.1.2. Enoncé du problème

L'eau est l'une des ressources naturelles les plus vitales pour toute existence. En théorie, on affirme que notre planète possède assez d'eau potable pour satisfaire tout le monde. Mais dans les pays du sahel et particulièrement au Burkina Faso, les problèmes de l'eau sont observables et se traduisent dans certains milieux par la consommation d'eau impropre à l'alimentation. Cette situation n'est donc pas sans conséquence sur la santé des populations humaines et animales car l'eau sale est source de maladies d'origine hydrique pouvant provoquer la mort. Dans les localités à vocation pastorale, les besoins en eau sont plus accentués car exprimés aussi bien par les hommes que par les animaux. En effet, dans ces localités les ouvrages hydrauliques tels que les pompes à motricité humaine réalisées à grands frais par l'Etat et les partenaires au développement sont mal utilisés et perdent de leur caractère durable. Or, les ressources pour leur réparation et leur renouvellement sont de plus en plus rares. Lorsqu'ils sont hors d'usage, ces ouvrages d'hydraulique dont l'objectif premier est de satisfaire les besoins en eau des populations et des animaux ne servent plus cet objectif. Ce qui compromet la survie des espèces humaines et animales, d'où la nécessité de ne pas laisser perdurer cette situation.

La question se pose alors de savoir : comment faire pour satisfaire de façon durable, les besoins en eau des populations de la commune de Djibo confrontées au crucial problème de maintenance des ouvrages d'hydraulique en comptant sur ceux actuellement disponibles ?

Telle est l'interrogation qui a guidé l'analyse diagnostic de cette situation et la formulation de l'idée de projet qu'il a inspiré.

1.1.3. Objectifs de l'étude

De manière générale, l'étude vise à proposer un mode de gestion durable des pmh de la commune de Djibo à partir d'une meilleure connaissance des raisons explicatives de leur mauvaise utilisation actuelle.

De façon spécifique, les objectifs ci après ont été poursuivis : (i) Déterminer le niveau actuel de la contribution financière des éleveurs pour l'entretien des Pompes à motricité humaine ; (ii) Identifier les contraintes majeures liées à l'usage des Pompes à motricité humaine par les animaux ; (iii) Apprécier l'efficacité des structures actuelles de gestion des Pompes à motricité humaine.

1.1.4. Hypothèses de recherche :

En partant des objectifs ci-dessus, trois (3) hypothèses ont été formulées pour conduire cette étude :

1) la contribution financière actuelle des éleveurs ne permet pas d'assurer l'entretien des Pompes à motricité humaine ;

2) les systèmes d'élevage pratiqués par les éleveurs ne facilitent pas l'usage des Pompes à motricité humaine par les animaux;

3) l'inefficacité des structures de gestion des Pompes à motricité humaine explique le faible engagement des éleveurs à relever le niveau de leur contribution financière.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.