WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pérométallographie de la ceinture de roches vertes archéenne d'Aouéouat (Tasiast, nord de la Mauritanie)

( Télécharger le fichier original )
par Didi OULD MOCTAR
Université Sidi Mohamed Ben Abdellah - Master en geosciences et ressources minérales 2009
  

précédent sommaire suivant

Appel aux couturier(e)s volontaires

Mots clés:

Craton ouest africain. Dorsale Réguibat, Archéen, Tasiast, Ceinture de roches vertes, BIF, Filons de quartz, Hydrothermalisme, Sulfures, Or.

OBJET DU TRAVAIL ET MOYENS

L'objectif visé par ce travail, consacré à la minéralisation polymétallique de la ceinture d'Aouéouat, est d'approfondir l'étude métallogénique et pétrographique de ce gisement en essayant d'en sortir avec un modèle génétique, qui nous permettons d'éclaircir la relation spatio-temporelle et probablement génétique de la minéralisation aurifère avec les formations ferrifères rubanées (BIF).

Plus précisément on essayera de déterminer l'âge de la minéralisation par rapport à l'encaissant (syn ou épigénétique?) qui constitue le débat actuel entre les géologues de la mine.

Cet objectif m'a été proposé par le géologue de la mine Ahmédou Ould TALEB.

Dans un premier temps, Pour atteindre cet objectif, j'ai effectué une recherche bibliographique de détail pour mieux connaitre la géologie des terrains archéens et surtout ceux de Tasiast.

J'ai ensuite utilisé une quarantaine de lames minces et polies pour les observations métallo-pétrographiques.

CHAPITRE I:

LE SOCLE PRECAMBRIEN DE L'AFRIQUE DE L'OUEST

I.1. Le Précambrien africain et son importance économique

Les terrains archéens et plus largement précambriens sont d'une grande importance économique à l'échelle du globe car ils englobent l'essentiel de l'or dit orogénique, de l'or des paléoplacers, des VHMS (Volcanic-Hosted Massive Sulfide), le Ni et Cu associés aux Komatiites et les formations ferrifères litées (BIF ou Banded Iron Formations). Ils englobent aussi les intrusions post-archéennes riches en PGE (Platinium Group Elements), en Cr et Ni ainsi que les formations diamantifères, les latérites nickélifères et les bauxites. D'autres provinces géologiques riches en ressources minérales sont aussi décrites comme étant développées sur les marges des noyaux archéens (protérozoïques). Les terrains archéens sont aussi des laboratoires naturels apportant les réponses aux questions fondamentales liées au début de l'évolution de notre planète quand les premières croûtes continentales sont extraites à partir de la Terre primitive. Toutes ces questions sont liées aux processus s'opérant dans le manteau terrestre, à la nature de la lithosphère formée aux temps archéens et aux processus de formation, de stabilisation et de préservation des continents par les processus géodynamiques. Ces derniers ne peuvent être directement liés aux processus actuels s'opérant dans ou aux frontières des plaques lithosphériques sur la base du principe de l'actualisme. Les processus s'opérant à l'archéen devaient donc être différents impliquant ainsi des approches différentes

L'Afrique précambrienne présente 57% de la superficie du continent noir. Elle est composée de quatre cratons (Figure 1) qui correspondent chacun à des croûtes continentales stabilisées vers 1,6 Ga et séparées par des zones plus ou moins larges appelées ceintures orogéniques ou zones polycycliques.

L'importance géologique et géographique du précambrien africain est accentuée par son importance économique, puisque le précambrien recèle d'importants gisements d'or, de chrome, de cuivre, de diamant, de fer, de nickel, des platinoïdes, d'uranium, d'étain, de manganèse, etc. Quelques données de BRGM montrent l'importance économique de l'Afrique précambrienne (in Marot et al., 2003), par exemple:

- 98 % de l'or et 75% du fer d'Afrique (production passée et ressources) proviennent des cratons anté 1.6 Ga,

- 60% en valeur de la production mondiale de diamant gemme provient d'Afrique dont la moitié est portée par les cratons précambriens,

- 92% du nickel d'Afrique (production passée et ressources) proviennent aussi des cratons anté 1.6 Ga,

- 52% de la production mondiale de chrome (1998) et 90% du chrome d'Afrique (production passée et ressources) proviennent respectivement du craton du Kalahari et des autres cratons anté 1.6 Ga

- 99% des platinoïdes d'Afrique (production passée et ressources), soit 85% des réserves mondiales proviennent également des cratons anté 1.6 Ga dont 93% pour la seule période du paléoprotérozoïque.

Figure 1 : Représentation simplifiée de l'Afrique et de ses quatre cratons précambriens

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil




Moins de 5 interactions sociales par jour