WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pérométallographie de la ceinture de roches vertes archéenne d'Aouéouat (Tasiast, nord de la Mauritanie)

( Télécharger le fichier original )
par Didi OULD MOCTAR
Université Sidi Mohamed Ben Abdellah - Master en geosciences et ressources minérales 2009
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE III:

ETUDE PETROGRAPHIQUE

III.1. Introduction

L'étude pétrographique porte sur les différents faciès de la ceinture de roches vertes d'Aoueouat. Elle est menée dans le but de préciser la lithologie des formations du disctrict aurifère de Tasiast. Elle est basée sur un échantillonnage systématique de toutes les formations qui a été effectué dans des fosses d'exploitation en relation avec l'exploration menée dans ce secteur d'intérêt économique.

Le prélèvement des échantillons à été fait dans la fosse d'exploitation dite fosse nord dont les coordonnées UTM sont 2275645 N et 0446490 W. Les faciès rencontrés dans cette fosse correspondent à des métavolcanites acides fortement à moyennement sulfurées et carbonatées (échantillons RF1 à RF5); à des BIFs sulfurés (SC1 et SC2) dont la description est donnée dans le chapitre suivant; des épiclastites (échantillon EP 1); des schistes verts (échantillon SH1) et des filons de quartz (FQ1 à FQ5). Ces échantillons ne représentent qu'une partie de la lithologie de la ceinture d'Aoueouat. L'étude pétrographique ci-dessous concerne en revanche l'ensemble des formations de la ceinture sur la base de l'étude de nos propres échantillons complétée par des données pétro-métallographiques à partir des travaux de Le Goff et al., (1997) et El Hadj (2002).

III.2. Les métabasites (métabasaltes et métagabbros)

Ce faciès, qui représente l'unité basique de la ceinture d'Aoueouat, a été décrit par Le Goff (1997). Il s'agit de roches à grain fin à moyen définissant des textures grenues à microgrenues. Une schistosité apparente est marquée par l'alignement de porphyroblastes d'hornblende verte.

Les paragenèses primaires sont peu ou mal conservées. Elles sont remplacées par une matrice formée de plagioclase, quartz, des ferromagnésiens représentés essentiellement par la chlorite et/ou l'amphibole, de carbonates et de minéraux opaques correspondant à des hydroxydes de fer. Ces minéraux secondaires soulignent régulièrement la schistosité décrite ci-dessus (paragraphes suivants). Les amphiboles vertes sont parfois sécantes sur la schistosité. On note aussi, la présence de microveinules de carbonates microcristallins parallèles ou sécantes sur la schistosité.

III.3. Les roches intermediaires (metaandesite-metadiorite)

Ces roches, appartenant à l'unité basique d'Aouéouat, sont à grains fins à grossiers et à texture granoblastique, la paragenèse primaire étant oblitérée par les minéraux de recristallisation. La matrice présente une fabrique planaire (S1) soulignée par l'alignement des ilménites, plus rarement des magnétites, des agrégats d'amphiboles, de biotite et de pyrrhotite (Le Goff et al., 1997).

Leur minéralogie, dominée par les minéraux de la paragenèse secondaire, est définie par: des amphiboles, parfois chloritisées, en agrégat ou en paquets à cristallisation radiaire. Des néoblastes de biotite, de quartz, de plagioclase, de carbonates et d'apatite cristallisant dans des sites, correspondant vraisemblablement à d'anciens sites de plagioclase. Un plagioclase de taille moyenne en cours de recristallisation à été observé. L'association ilménite-magnétitepyrrhotite-chalcopyrite se trouve fréquemment sous forme des amas parallèles à la fabrique planaire.

Certaines roches de composition dacitique, présentent une minéralogie constituée essentiellement de clastes de plagioclases, néoblastes de quartz, séricite, rutile et opaques entourés de sphène.

On note que l'origine de ces roches, n'a pas été précisée avec certitude car les minéraux primaires sont totalement pseudomorphosés. Toutefois, la taille des sites à plagioclase suggère un faciès de semi-profondeur ou de profondeur (Le Goff et al,. 1997).

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.