WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conception d'un système d'aspiration de poussière au poste de ponçage de carreaux de la MIPROMALO

( Télécharger le fichier original )
par Saturnin TACHOULA TSOGNO
Ecole nationale supérieure polytechnique de Yaoundé - Ingénieur génie industriel 2005
  

précédent sommaire suivant

I-3. LES POUSSIERES

L'étude d'une installation de dépoussiérage, nécessite une connaissance préalable de la nature et des caractéristiques des poussières à capter et à séparer, notamment pour les plus fines qui sont les plus nocives.

I-3-1. Définition

La poussière est une substance en poudre très fine, avec des particules comprises entre 0 ,01 et 100 voire même 250 , qui est susceptible de se trouver en suspension dans l'air sous certaines circonstances et pendant un temps plus ou moins long. [6]

I-3-2. Origine

Les poussières peuvent être de source diverses tels que : Naturelle (minérale ou végétale), mécanique, chimique, thermique ... celle qui nous intéresse ici est de source mécanique et est particulièrement issue du processus de ponçage des carreaux. La première particularité des poussières d'origine mécanique est qu'elles sont généralement de dimension supérieure à 5 et que la proportion de celles qui sont de dimensions inférieure au micron est extrêmement faible. [6]

I-3-3. Caractères physiques et chimiques des poussières

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte : taille, concentration, toxicité, abrasivité, densité.

Les particules à capter sont de forme ronde, de taille moyenne 5 ìm, de densité apparente 0,3 (masse de poussière dans un mètre cube d'air) et de concentration 30 g/m3. Par ailleurs, elles sont de nature minérale, sèche et non toxique.

I-3-4. Les risques de poussières

La nécessité d'extraction des dites poussières vient du fait qu'elles font plus de mal que nous ne pouvons l'imaginer. En plus du fait qu'elles causent salissures et détérioration du matériel lors de leur déposition, les poussières contiennent des agents nocifs qui affectent l'organisme par contact cutané ou par inhalation.

Le contact cutané

Les affections se caractérisent par la survenue d'allergies de contact, notamment sur le cou, le visage, les mains, les avant-bras et parfois les yeux (conjonctivite). Elles se manifestent par des vésicules suintantes accompagnées de démangeaisons et souvent de fissures.

L'inhalation

L'inhalation de poussières se traduit par une irritation des voies respiratoires. Elle se manifeste par des éternuements répétés, des rhinites aiguës (rhumes), des saignements de nez, de l'asthme. Les plus fines (dimensions comprises entre 0,3 et 5 ) sont encore plus dangereuses car elles peuvent par inhalation, à travers les poumons et la circulation sanguine, atteindre les autres organes. Cette inhalation, peut aussi provoquer le cancer de l'ethmoïde, os constituant la partie supérieure des fosses nasales. Les premiers signes surviennent parfois des années après la fin de l'exposition. Il s'agit d'écoulements purulents et sanglants par le nez accompagnés de douleurs de la face. C'est une maladie très grave dont le traitement est difficile.

En définitive, les particules de tailles inférieure à sont inhalées mais on considère qu'elles sont rejetées lors de l'expiration tandis que les particules de tailles comprises entre sont les plus dangereuses et ceci même lorsque la matière qui les composent n'est pas toxique. Les particules de tailles supérieure à sont généralement arrêtées au niveau des voies respiratoires et par suite expulsées par les voies naturelles. Elles ne sont pas dangereuses mais peuvent devenir gênantes.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.