WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les anomalies sur le marché financier

( Télécharger le fichier original )
par O'Farill VOUAMA LOUTAYA
Université Time - Maitrise en finance 2008
  

précédent sommaire suivant

SECTION II : STRATEGIES D'INVERSION DES RENDEMENTS SUR LE LONG TERME

2.1- Description des Stratégies d'Inversion des Rendements à Long Terme

2.1.1- Description Générale des Stratégies d'Inversion des Rendements à LT

De Bondt et Thaler (1985, 1987) ont trouvé des preuves que les investisseurs dans le marché boursier américain a tendance à réagir à certains inattendu sensationnaliste indépendamment des événements de l'actualité si les événements sont positifs ou négatifs, et que l'excès a tendance à affecter les cours boursiers. Leurs résultats s'appuient sur la stratégie contrariante (ou de l'hypothèse excessive), que la stratégie contrariante qui consiste à vendre des «gagnants» passés et d'acheter des «perdants» passés génère des rendements anormaux pour le marché boursier américaine. Les recherches antérieures liées à ce comportement révèlent que les actions qui sont en méformes sur le marché surperforment le marché, au cours de 1-3 ans.

Cette hypothèse excessive dans le marché des Etats Unis est soutenue par Conrad et Kaul (1993), qui trouvent que la stratégie contrariante est profitable à court terme (hebdomadaire, mensuelle) et à long terme (2-5 ans ou plus) d'intervalle, pendant que la stratégie Momentum est profitable à moyen terme sur une période de (3-12-mois).

En revanche, Jegadeesh et Titman (1993), dans leur document des stratégies commerciales qui achètent des gagnants des actions et vendent des perdant des actions (c'est-à-dire la stratégie Momentum) génèrent des rendements positifs significatifs sur une période de 3 mois-12.

2.1.2- Construction des Stratégies d'Inversion des Rendements sur le Long Terme

Le test pour la profitabilité des stratégies contrariantes de la rentabilité dans ce travail est basée sur la méthodologie utilisée par De Bondt et Thaler (1985, 1987) et Jegadeesh et Titman (1993).

Dans leurs articles, De Bondt et Thaler (1985,1987) utilisent les données obtenues à partir de Taiwan Economic Journal, la base des données et d'échantillonnages figurant sur la liste électronique et d'information des actions de Taiwan.

L'analyse utilisée dans le présent document pour tester l'hypothèse excessive des marchés boursiers tunisien peut être mieux décrit comme une procédure en deux étapes.

Dans la première étape, au début de la période d'essai, les gagnants et perdants des actions sont déterminés par le rendement excédentaire passé de la période de formation de portefeuille de 36 mois. Cela se fait simplement en classant les entreprises en termes de performance, comme indiqué par les trois ans CER (Excédent Rendement Cumulé) des données. Les 10% des entreprises sont affectées au portefeuille gagnant W, tandis que les 10% les actions constituent le portefeuille perdant L.

Cette étape est répétée quatre fois de chevauchement pour la période de 12 mois à partir de Janvier 1996. Cette méthode de classement est largement utilisée dans la littérature (voir De Bondt et Thaler, 1985 et Conrad & Kaul, 1993).

Par conséquent, pour chaque point i de l'échantillon, l'excès de rendement cumulatif pour les 36 mois précédent ont été estimés:

0

CER= ? ERit (7)

t=35

La deuxième étape consiste à mesurer la performance du gagnant et perdant des portefeuilles au cours des 36 mois prochain. Pour les deux portefeuilles au sein de chacun des quatre chevauchement période de trois ans, la moyenne Excessive des Rendements (AERs), obtenu par la moyenne des actions sélectionnées, sont utilisés pour calculer la moyenne cumulée de l'Excédent Moyen des Rendements (Caers) dans chaque t, où t = 1, ..., 36 en période de test, puis répétez quatre fois et la moyenne Caers de ces quatre périodes d'essai pour obtenir la moyenne de l' Excédent Cumulé des Rendements (ACAERs).

n n

AERW,t=1/N?ERit AERL,t=1/N ?ERit (8)

i=1 i=1

36 36

CAERW,t=?AERW,t CAERL,t=? AERL,t (9)

t=1 t=1

K k

ACAERW,t=?CAERW,t /k ACAERL,t= ? CAERL, t / k (10)

i=1 i=1

n = nombre des actions dans chaque portefeuille

t=1,...,36

k = temps de la période d'essai

Par conséquent, ACAERW (ACAERL) indique comment l'excédent cumulé des rendements des actions gagnantes (perdantes) de portefeuille, gagne en moyenne durant les 36 mois en période d'essai. L'hypothèse excessive implique que ACAERW < 0 et ACAERL> 0. Par ailleurs, l'hypothèse nulle peut être écrite comme :

ACAERL - ACAERW>0. (11)

Afin d'établir la signification statistique de la différence entre le perdant et le gagnant portefeuille, un groupement d'estimation de la variance de l'ACAER est nécessaire.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.