WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les anomalies sur le marché financier

( Télécharger le fichier original )
par O'Farill VOUAMA LOUTAYA
Université Time - Maitrise en finance 2008
  

précédent sommaire suivant

2.2- Différentes types de Stratégies d'Inversion des Rendements sur le Long Terme

Les stratégies contrariantes anticipent la correction des excès de long terme. Elles peuvent, elle aussi, être conduites sur les prix ou les informations fondamentales. Dans un cas, il s'agit d'acheter les sous-performeurs de long terme, dans l'autre cas, d'acheter les titres dont les ratios de valorisation sont les plus faibles (gestion value).

????????

Note :

- ratio de valorisation : il s'agit du cours de bourse divisé par le bénéfice par action. Pour simplifier, c'est le multiple de bénéfices auquel est valorisée une entreprise.

2.2.1- stratégie contrariante sur le prix

La stratégie contrariante à long terme sur le prix est applicable à d'autres documents. Balvers, Wu et Gilliland (2000) l'ont par exemple testée sur les grands indices internationaux et la période 1968-1996.

La stratégie buy and hold avec des périodes de formation et de détention de trois ans a engendré des profits annuels moyens de 12,1%, comparables aux profits du portefeuille mondial. La stratégie courte/longue a permis de dégager un rendement de 3,9% par an par un investissement nul. Mieux, les auteurs montrent que les stratégies contrariantes peuvent être sensiblement améliorées en ingérant les performances sur les sous-périodes antérieures à la période de formation.

En effectuant un tel changement, la stratégie buy and hold surperforme de 6 points par an le portefeuille mondial (et le fait aussi bien que l'indice le plus performant du panel !) et la stratégie zéro-investissement offre un rendement annuel de 8,4%.

2.2.2 - Stratégie contrariante sur les informations

Comme les stratégies Momentum, les stratégies contrariantes peuvent aussi bien être réalisées à partir des données fondamentales. Le retour sur la moyenne à long terme suggère que les actifs ayant affiché une dégradation de leurs fondamentaux sur une sous-période longue ont tendance à afficher une amélioration de ces fondamentaux la sous-période suivante.

????????

- La stratégie buy and hold consiste pour l'investisseur à acheter et à conserver une action pendant une durée relativement longue par opposition à une approche de trading à CT. Une telle approche, par définition implique une faible rotation du portefeuille.

Gregory, Harris et Michou (2001) montrent à partir de l'exemple du marché anglais sur la période 1975-1998 que l'évolution des ventes sur les trois dernières années est un indicateur qui permet de mettre en place des stratégies contrariantes très profitables. Les portefeuilles longs ainsi constitués ont réalisé lors des cinq années suivantes une performance moyenne de 207%.

L'excès de rendement du portefeuille zéro-investissement est lui de 71% sur cinq ans. L'évolution des bénéfices passés aurait passés également pu être utilisée comme indicateur de référence.

Un autre groupe de stratégies contrariantes repose sur les anticipations des performances futures par les investisseurs. Ces anticipations sont données implicitement par les différents ratios de valorisation : dividende/cours, bénéfice/cours, cash flows/cours, actif net/cours, etc. Plus ces ratios ne sont élevés, plus les anticipations des investisseurs pour le futur sont faibles et plus...l'occasion est belle d'investir.

Les stratégies values sont des stratégies contrariantes parce que les anticipations par le marché des performances futures sont extrapolées à partir des performances passées. Investir sur les titres faiblement valorisés implique que l'on croit dans un excès de pessimisme du marché sur ces valeurs, lequel sera corrigé dans le futur. De très nombreuses études depuis Graham et Dodd (1934) démontrent que les stratégies values sont plus profitables à long terme que l'investissement indiciel.

Gregory, Harris et Michou suggèrent que les rendements des stratégies values sont encore améliorés quand la sélection des titres inclut à la fois un indicateur valu et un indicateur purement contrariant (évolution des ventes, des bénéfices ou du cours). Ainsi est-il très profitable d'investir dans les titres peu chers et qui ont particulièrement déçu sur une période longue. Parce que la roue tourne...

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.