WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les banques commerciales face aux ratios prudentielles: analyse et perspectives, cas de la république Démocratique du Congo, de 2004-2008

( Télécharger le fichier original )
par Victor MUHINDO MURANDYA
Université de Lubumbashi - Licence 2009
  

sommaire suivant

EPIGRAPHE

Le plus grand défi n'est pas seulement dans les institutions, il est d'abord dans les esprits.

Joseph Stieglitz

Il ne suffit pas de rappeler des principes, d'affirmer des intensions, de soulignes des incohérences : ces paroles n'auront de poids réel que si elles s'accompagnent, pour chacun, d'une prise de conscience plus vive de sa propre responsabilité et d'une action effective.

Milton FRIEDMAN

DEDICACE

A MURANDYA et BIKALIRWA, pour m'avoir appris que là où il y a la volonté, il ya le savoir, la connaissance et les moyens

A toi Jeanine

A toi Enrique

A toi Arian

A toi Judisson

A vous qui avez décidé d'entre en contact avec nous en parcourant ce travail, reflet de nos aspirations, de notre volonté, de notre personnalité et de notre être,...

MUHINDO MURANDYA Victor

REMERCIEMENTS

Les grands stratèges, comme les grands hommes ont été pour une large part des intuitifs, mais le temps parait révolu où le chef, quel qui soit pourrait puiser en soi les seules données de sa decision,au binôme « expérience-intuition »succède maintenant le diptyque « information-raisonnement ».

Cette évolution s'est opérée en deux scenarios : le recours à l'information chiffrée d'abord, l'appel au raisonnement scientifique, en suite

C'est dans cet optique d'idée que nous nous sommes mis, comme dans toute oeuvre humaine rien ne peut se faire sans l'effet, la contribution des autres, il serait ingrat de nos professeur qui nous ont encadre de puis notre entrée à l'université et qui ont fait de nous ce que nous sommes aujourd'hui.

Nous remercions plus particulièrement le docteur KALABA BIN SANKWE qui a assuré la direction de ce mémoire, sa scientificité, sa rigueur et son rôle de professeur d'éveiller la joie de travailler et de connaître, sa grandeur d'esprit, sa ténacité, ses suggestions, ses avis et considérations sont restées graves dans notre mémoire. Nous n'aurons jamais des mots justes pour évoluer cette direction.

Dans cet ordre d'idée, nous tenons à remercier du fond de notre coeur NGOMA BELLY et MULANGU MULANGU, qui après de longues et enrichissantes discussions a accepté de nous aider à donner la forme de ce travail, patience, leur dévouement et leur sagesse d'homme de science ont été pour nous d'un grand réconfort, qu'il trouve ici notre sincère gratitude.

Nous pensons aussi aux autorités facultaires et départementales qui, par leur sens d'organisation, ont permis que cette année académique arrive à bon port, nous leur disons sincèrement merci.

Il serait aberrant d'oublier le prof. KAZADI KIMBU, KALUNGA MAWAZO, MUHEME, MWALABA, Ct LABY, KITSALI, MUNGAZA, feu LUBAYA , pour leur contribution combien remarquable, qu'il trouve ici aussi nos remerciements les plus sincères.

Nous pensons à la main tendre de nos parent et grands frère : la famille Kabange, Mwaka, Batsotsi, Musubao, Kivaya, Malona, Kinyagwa, Ndoba, Mussesa, Simon, Mundekereza,...votre sens de responsabilité, d'encadrement nous a fait grandir et qu'ils ne cessent de témoigner a notre égard pour une meilleur évolution et un accent particulier à la dextérité de Kajingulu.

Nous pensons aussi aux camarades et amis avec lesquels nous nous sommes battues tels que : MUZALIWA, KWOKO, UKUMU, BIEMBA, BAMALA, NTUMBA, CIBNGU, MUYEMBE, VAGHENI.

Nous seront vraiment ingrats si nous ne remercions pas aussi nos compagnons et amis notamment : Clovis, Dorcas, Serge, Marie noélle, Aimé, Karen, Baharanyi, Daniella.,Eddy , Hugues

Par ailleurs, j'aurai offensé Dieu et les hommes parce que mon travail n'a pas pu atteindre la qualité qu'il devait avoir (Leonardo da Vinci)

En fin, tous ceux dont les noms n'ont pu être cites dans ce mémoire et qui nous ont aidé d'une manière ou d'une autre dans sa realisation, nous leur disons avec monseigneur Laurent MOSENGO PASINYA que la meilleur façon de briller, c'est l'anonymat.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.