WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les relations de travail entre « djoulatchès » et chauffeurs de « wôrô-wôrô » : cas des chauffeurs exerçant sur la ligne Treichville gare de Bassam-Gonzagueville.

( Télécharger le fichier original )
par Gada Yao Anicet, Gbalou Douan Narcisse et Koffi Julien
 - Licence de Sociologie et Anthropologie 2008
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

SOMMAIRE

INTRODUCTION GENERALE

PREMIERE PARTIE : LES CONSIDERATIONS D'ORDRE METHODOLOGIQUES

CHAPITRE I : CADRE THEORIQUE DE LA METHODOLOGIE

I : JUSTIFICATION DU CHOIX DU THEME

II : APPROCHE CONCEPTUELLE

III : REVUE DE LA LITTERATURE

IV: QUESTION DE DEPART

V : PROBLEMATIQUE

VI : HYPOTHESES ET OBJECTIFS DE L'ETUDE

CHAPITRE II : CADRE PRATIQUE DE LA METHODOLOGIE

I : LES TECHNIQUES DE COLLECTES DES DONNEES

II : LES METHODES ET THEORIES D'ANALYSE

DEUXIEME PARTIE : LES RELATIONS DE TRAVAIL ENTRE

« DJOULATCHES » ET CHAUFFEURS DE

« WÔRÔ-WÔRÔ »

CHAPITRE I : TYPOLOGIE DES RELATIONS DE TRAVAIL

I : AU NIVEAU DU MODE DE RECRUTEMENT

II : MODE DE FONCTIONNEMENT DE LA RELATION DE TRAVAIL

CHAPITRE III : IMPORTANCE DES RELATION DE TRAVAIL

I : IMPORTANCE DES RELATIONS DE TRAVAIL POUR LE CHAUFFEUR

DE « WÔRÔ-WÔRÔ » ET LE « DJOULATCHE »

II : IMPORTANCE SOCIO-ECONOMIQUE DES RELATIONS DE TRAVAIL

TROISIEME PARTIE : LES TENSIONS DANS LES RELATIONS DE TRAVAIL

CHAPITRE I: CAUSES DES TENSIONS DANS LES RELATION DE TRAVAIL

ENTRE « DJOULATCHES » ET CHAUFFEURS DE « WÔRÔ-WÔRÔ »

I : ANALYSE DU DYSFONCTIONNEMENT DES RELATION DE TRAVAIL

II : CAUSES DES TENSIONS DANS LES RELATION DE TRAVAIL

CHAPITRE II : CONSEQUENCES DES TENSIONS DANS LES RELATIONS DE

TRAVAIL ENTRE « DJOULATCHES » ET CHAUFFEURS

« WÔRÔ-WÔRÔ »

I : CONSEQUENCES DES TENSIONS DANS LES RELATIONS DE TRAVAIL

II : LES PERSPECTIVES DE SOLUTIONS

CONCLUSION GENERALE

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

DEDICACE

Nous dédions le présent mémoire :

A DIEU le père TOUT PUISSANT, plein d'amour, lui qui a tout créé.

« Béni soit Jéhovah le Dieu d'Israël depuis des temps indéfinis pour

des temps indéfinis. Amen et Amen ! »1(*)

A nos différents parents, pour le soutien qu'ils nous ont toujours apporté.

AVANT-PROPOS

Voici un travail qui vient particulièrement proposer une étude supplémentaire aux écrits préexistants sur le domaine du transport informel grâce à l'implication active de trois jeunes étudiants dans la recherche en sciences sociales. Ce présent travail fait l'ébauche des causes des difficultés qui interviennent dans les rapports de travail entre quelques acteurs du transport informel et ce, en vue de faciliter la compréhension des agissements des acteurs de ce milieu.

Cependant, ce travail étant une oeuvre humaine, et surtout de débutants en recherche, il est susceptible de présenter des limites. Veuillez donc nous excuser pour les éventuelles incorrections qu'il pourrait comporter.

REMERCIEMENTS

Ce travail de recherche est une illustration pratique de l'ensemble des cours théoriques que nous avons reçus depuis notre première année académique de sociologie jusqu'à ce jour. Sa réalisation n'a été possible que grâce à l'encadrement permanent et aux conseils de plusieurs personnes que nous tenons à remercier.

Nos remerciements vont d'abord à l'endroit du Docteur AKMEL MELESS, enseignant-chercheur au département de Sociologie et Anthropologie à l'Université de Bouaké, pour avoir accepté de diriger ce présent travail et pour ses nombreux conseils.

Etant donné qu'aucun travail scientifique ne s'accomplit dans la solitude, nous voudrions aussi remercier Monsieur KADIO ARSENE, étudiant en année de Thèse pour tout le temps et les conseils prodigés ainsi que toutes les personnes qui nous ont apporté aide et soutien particulier tout au long de la réalisation de ce mémoire.

Nous ne saurions oublier Monsieur SYLLA ADAMA secrétaire général de l'Association des Chauffeurs Professionnels de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest pour sa disponibilité à notre égard. Enfin, nos remerciements vont à l'endroit de tous ceux qui de près ou de loin nous ont apporté leur encouragement et aussi à tous ceux qui ont accepté de se soumettre à nos interrogations pour la réalisation de cette étude.

* 1 PSAUME 41 verset 13

sommaire suivant