WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution au revenu familial des jeunes domestiques de ménages de Bukavu : cas spécifique des ressortissants du territoire de Kabare

( Télécharger le fichier original )
par Aude PIMBI Watunakanza
ISDR/Bukavu - Diplôme de graduat en développement rural 2007
  

sommaire suivant

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR UNIVERSITAIRE et recherche scientifique

INSTITUTS SUPERIEURS TECHNIQUES

INSTITUT SUPERIEUR DE DEVELOPPEMENT RURAL

ISDR/Bukavu

B.P. 2849 Bukavu

CONTRIBUTION AU REVENU FAMILIAL DES JEUNES DOMETIQUES DE MENAGES DE Bukavu : Cas spécifique des ressortissants du territoire de Kabare.

Directeur : C.T.WASSO Mukelenge

Réalisé par Aude PIMBI Watunakanza

Travail de fin de cycle présenté pour l'obtention

de diplôme de graduat en développement rural

Option : Organisation sociale.

INTRODUCTION GENERALE

I. PROBLEMATIQUE ET HYPOTHESES

A. PROBLEMATIQUE

La problématique est le problème de recherche. Un problème de recherche est considéré comme un écart à un manque à combler dans le domaine de nos connaissances et qui se situe entre ce que nous savons et ce que devrions ou désirions savoir sur le réel. (1)

Dans le monde actuellement, beaucoup de villages (pays) sont confrontés à l'obligation de trouver des nouvelles ressources qui leur permettraient de sortir du cercle vicieux d'endettement. (2)

Cet état des choses, conditionné par la crise économique qui caractérise ces villages (pays) fait en sorte que les méthodes d'amélioration tenant compte des potentialités que regorge le travail, de mise en route du petit commerce familial improductif, de l'introduction de produits de ville soient des moyens pour dépasser ce stade.

En Afrique, dans les milieux ruraux, la dureté des travaux des champs, le peu de productivité agricole, la carence des terres cultivables et le manque d'autres revenus incitent plusieurs à quitter leur colline pour se rendre en ville dans l'espoir de trouver un emploi plus rentable. Ceci a occasionné la présence d'une nouvelle couche appelée communément « Domestiques des ménages. » (3)

Les milieux ruraux du Sud-Kivu ne sont pas en reste ; le territoire de Kabare particulièrement se heurte aux difficultés d'ordre alimentaire avérées qui constituent une préoccupation majeure et nécessitent des solutions efficaces et urgentes.

(1)INTERAYAMAHANGA, R., Cours de méthodologie de recherche en sciences sociales,

Kigali ULK, Licence I Sociologie.

(2) ETIENNE VANDEGHISTE, L'apiculture au Rwanda, TFE, IPESAT, Bruxelles 1989.

(3)CARITAS RWANDA KIGALI, Les domestiques de maison à Kigali, enquête réalisée par

le Bureau social urbain, Kigali Sd, P.7.

Pour endiguer ce mal, Jean MARCELA propose d'initier les jeunes ruraux aux façons de vivre en tenant compte de tout l'apport rural, c'est-à-dire arriver spontanément à protéger voire à améliorer leur condition de vie, à donner à la jeunesse un rendement telle que sa force la nourrisse correctement lui, sa famille ; lui fournisse un surplus commercial lui permettant d'élever sa famille dans une sécurité matérielle, morale et psychologique. (4)

Comment le peu que gagnent les jeunes domestiques peut-il avoir un impact positif sur le revenu de leurs familles pour ne pas disconvenir de l'idée de Jean MARCELA ? Autrement dit, quel geste salubre ferait de sorte que les jeunes domestiques contribuent de façon durable et concrète au revenu de leurs familles ?

Certaines catégories d'individus, quelle que soit leur spécificité, regroupés au sein d'une quelconque association n'ont-ils déjà pas fait preuve d'avoir contribué au bien-être de leur entreprise par la mise en place d'un projet conséquent ? Ainsi, le sujet que nous traitons serait important et nécessiterait de réaliser une étude minutieuse en vue de permettre une amélioration des conditions de vie des jeunes domestiques oeuvrant dans les ménages de Bukavu.

B. HYPOTHESES

Voulant parler du contexte hypothèse, P. RONGERE dit que l'hypothèse est la proposition des réponses aux questions que l'on se pose à propos de l'objet de la recherche formulée en des termes tels l'observation et l'analyse puissent fournir une réponse. (5)

De la problématique que nous venons de poser nous pensons que les données de nos entrevues et questionnaire pourront prouver que les jeunes domestiques de Kabare oeuvrant dans des ménages à Bukavu ; avec l'argent qu'ils gagnent ne contribuent presque pas au revenu familial de leurs ménages se trouvant dans le milieu d'où ils sont venus. Le manque d'amélioration des conditions de vie des familles de jeunes domestiques susmentionnés serait dû à la modicité des salaires d'où la nécessité d'un projet de développement pouvant contribuer à la bonne survie de leurs familles.

Cette situation s'expliquerait par : L'inexistence d'une bonne organisation sociale des jeunes domestiques.

(4) Jean MARC ELA, L'Afrique des villages, Ed.Kartala, Paris, 1983

(5.) RONGERE P., cité par MULUMBATI NGASHA, Manuel de Sociologie générale, Ed. Africa, Lububanshi 1980, P.1

II. CHOIX ET INTERET DU SUJET

A la base de notre travail, un double intérêt s'est révélé à nous.

D'abord, nous avons constaté que les domestiques de Bukavu et les jeunes domestiques de ménages en particuliers dont la plupart sont les ressortissants de Kabare, sont dans des conditions sociales difficiles et sont préoccupés par l'amélioration quotidienne de leur état d'être sans y parvenir correctement.

Ensuite, nous voulons contribuer tant soit peu à l'édifice du territoire de Kabare par ce travail en donnant une orientation, un stratagème permettant de maximiser le peu que gagnent les jeunes domestiques afin d'avoir un impact positif au revenu de leurs.

III. DELIMITATION DU SUJET

A. DANS L'ESPACE

Notre travail concerne le territoire de Kabare parce qu'il fournit un grand nombre de jeunes domestiques de la ville de Bukavu.

B. DANS LE TEMPS

D'une durée d'une année, mais prenant source dans des préoccupations présentes, notre étude va du novembre 2007 à nos jours. Cette période nous a permis de contacter les jeunes domestiques, d'analyser les différentes facettes de leur vie du point de vue socio-économique et de proposer un projet puis tirer les conclusions qui s'imposent.

IV. BUTS ET OBJECTIFS DU TRAVAIL

Dans ce travail, notre préoccupation est de mettre en place un projet de financement au profit des jeunes domestiques et de faire des regroupements en association de domestiques de la ville de Bukavu.

En d'autres termes, élaborer un projet pour que ce que gagnent les jeunes domestiques puisse réellement contribuer au revenu de leurs familles et améliorer ainsi leurs conditions de vie.

V. SUBDIVISION DU TRAVAIL

En plus de l'introduction générale et de la conclusion générale, notre travail est subdivisé en deux grandes parties :

La première partie a deux chapitres ; le premier porte sur la monographie du sujet et du milieu, où nous faisons une description sommaire de la situation des domestiques. Et Le deuxième chapitre est consacré à l'analyse et interprétation des résultats d'enquête.

La deuxième partie est intitulée projet de création d'un centre d'encadrement des jeunes domestiques, solution aux problèmes épinglés dans la partie introductive de la présente étude.

VI. METHODES ET TECHNIQUES UTILISEES

A. METHODES

Selon PINTO R. et GRAWITZ, la méthode de recherche est l'ensemble d'éléments et d'opérations intellectuelles utilisés par des individus pour atteindre, vérifier, démontrer les vérités qu'ils poursuivent.(6)

L'utilisation d'une quelconque méthode est fonction d'une réalité à analyser. Tout au long de ce travail, les méthodes suivantes ont été utilisées :

a) La Méthode dialectique

Comme son intitulé l'indique, cette méthode nous a permis de comprendre les différentes attitudes des jeunes domestiques venant de Kabare, partant de nos observations concrètes ainsi que les attitudes de leurs patrons vivant dans la ville de Bukavu.

b) La méthode descriptive

Cette méthode nous a aidé à détailler les renseignements obtenus des jeunes domestiques et de leur façon de s'organiser.

c) La méthode historique

Elle nous a permis d'étudier les paiements dont étaient l'objet des jeunes domestiques dans le passé afin de comprendre si ce qu'ils gagnaient était convenable par rapport au besoin du ménage en remontant dans le temps jusqu'actuellement.

d) La méthode statistique

Elle nous a permis d'analyser les données récoltées quantitativement afin de donner une explication sur la contribution au revenu familial des jeunes domestiques de ménages de Bukavu.

B. TECHNIQUES

Les techniques sont des outils, des moyens permettant au chercheur d'accéder à la réalité, de traiter les données de cette réalité dont il a besoin pour

(6) PINTO & GRAWITZ, Méthodes de recherche en sciences sociale, 4e éd.Paris 1972,

P.289

comprendre et expliquer un phénomène ou un sujet d'étude.

a) Technique documentaire

Nous avons fait recours à la source écrite

Nous nous sommes référé à la documentation sous forme électronique et photographique et elle nous a fourni quelques informations utiles à notre étude.

b) Technique d'interview

Grâce à cette technique, nous sommes entrés en contact avec les domestiques en faisant recours à la conversation de façon isolée et elle nous a facilité à prélever des remarques et des commentaires de façon plus riche dont le résultat a été complété par les informations issues de la bibliothèque.

c) Technique de questionnaire

Recourant à cette technique, nous avons interrogé notre cible de façon directive afin de faire un prélèvement quantitatif et l'établissement de comparaisons chiffrées tenant compte du nombre des domestiques de ménages consultés.

d) Technique d'observation directe

Sans se mêler à leur vie, cette technique avait fait de sorte que nous ayons des données qualitatives de nos enquêtés en rapport avec leur paiement et l'amélioration de leur condition de vie.

VII. DIFFICULTES RENCONTREES

Notre travail n'est pas allé comme sur des roulettes. Tout au long de notre recherche nous nous sommes butés aux difficultés suivantes :

Ø Difficultés à titre documentaire : nous n'avons pas eu une documentation vraiment riche traitant de notre domaine de recherche à Bukavu et concernant les ressortissants de Kabare.

Ø Difficultés à titre relationnel :le président des domestiques rencontré qui devrait nous conduire là où se trouvaient pas mal des domestiques était souvent absent à sa représentation. Cette éventualité avait fait ralentir la progression rapide de nos enquêtes au lieu du travail des jeunes domestiques et ces derniers restaient sur leur quant-à-soi.

Ø Difficultés à titre financier : faute de moyens financiers nous n'avons pas pu atteindre tous les domestiques jeunes se trouvant à Bukavu.

VIII. DEFINITION DE CERTAINS CONCEPTS

a) Domestique : est un employé direct du chef de ménage, engagé par celui-ci en vue de lui fournir des services d'entretien. (7) Socialement, le domestique unit les citadins aux ruraux.

Par le fait de faire travailler en ville les gens qui viennent de

village donne une certaine considération aux ruraux.

b) Ménage : est un ensemble d'individus apparentés ou non vivant sous le même toit ;reconnaissant l'autorité d'une personne comme chef de ménage et prenant le plus souvent leur repas ensemble. Ces individus sont hétérogènes du point de vue d'une multitude des critères (âge, sexe, statut etc.) et occupent des

fonctions différentes au sein de la maisonnée. (8)

c) Revenu familial : est le montant pécuniaire qui est perçu par une famille comme fruit de son travail ou rémunération de son travail.

(7) http//www.labourgov.on.ca/french/es/factsheets/fs-domestics

(8) Antoine P. Bocquier P., Fall A.S, Guisse Y. M., Nanitélemioj., Les familles dakaroises

face à la crise, IFAN-ORSTM-CEPED, Dakar 1995, P. 209

Première partie

sommaire suivant