WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse du mécanisme de mobilisation des ressources par les municipalités : cas de la commune d'Abomey-Calavi

( Télécharger le fichier original )
par Comlan B. Thierry Tonassoumi TONOU
Université d'Abomey-Calavi (UAC) - DESS  2007
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE I : CADRE PHYSIQUE, INSTITUTIONNEL ET REGLEMENTAIRE

Ce chapitre présente les cadres physiques, institutionnels et réglementaires de l'étude.

SECTION I : CADRE PHYSIQUE DE L'ETUDE

Nous allons dans cette section présenter l'état des lieux descriptifs de la commune, l'administration communale, la situation économique et la situation sociocommunautaire de la commune d'Abomey-Calavi.

PARAGRAPHE I : ETAT DES LIEUX DESCRIPTIFS DE LA COMMUNES

La commune d'Abomey-Calavi, est située au sud de la République du Bénin et du département de l'Atlantique. Elle est limitée au nord par la commune de Zè, au sud par l'océan Atlantique, à l'est par les communes de Sô-Ava et de Cotonou, et à l'ouest par les communes de Tori-Bossito et de Ouidah. C'est la commune la plus vaste du département de l'Atlantique dont elle occupe plus de 20%. Elle s'étend sur une superficie de 539 Km2 1(*) représentant 0,47% 2(*) de la superficie nationale du Bénin.

A- RELIEF, SOLS ET VEGETATION

La commune d'Abomey-Calavi a un relief peu accidenté. Ses principaux traits caractéristiques sont : une bande sablonneuse avec des cordons littoraux, un plateau de terre de barre et des dépressions. La partie septentrionale de la mairie est caractérisée par des dépressions rencontrées le long de la rivière Sô.

La plus grande partie du territoire de la commune d'Abomey-Calavi est occupée par des sols ferrugineux tropicaux et des sols sablonneux. Les sols hydro morphes très inondables n'occupent qu'une petite partie au nord du territoire. Les terres cultivables sont estimées à 464,5 Km2, mais subissent une forte pression du faite des implantations des habitations.

Le couvert végétal de la commune varie selon les zones traversées. Ainsi, on y rencontre la mangrove à palétuviers dans la zone côtière, une savane dégradée sur le plateau, des cultures maraîchères le long des marais et un groupement herbeux dans les marécages et le long des berges du lac `'Nokoué''.

B- CLIMAT ET HYDROGRAPHIE

Le climat est de type subéquatorial marqué par deux saisons pluvieuses et deux saisons sèches réparties approximativement de la façon suivante :

ü une grande saison des pluies de mi-mars à mi-juillet ;

ü une petite saison sèche mi-août à mi-septembre ;

ü une petite saison des pluies de mi-septembre à mi-décembre ;

ü une grande saison sèche de mi-décembre à mi-mars.

La pluviométrie de la localité est de 1200 mm et se décompose comme suit :

ü 700 à 800 mm pour la grande saison ;

ü 400 à 500 mm pour la petite saison.

Le réseau hydrographique est constitué essentiellement de deux plans d'eau que sont le lac `'Nokoué'' et la lagune côtière. Par ailleurs, la commune dispose d'une façade maritime juxtaposée à la lagune côtière, des marais, des ruisseaux et des marécages.

* 1 INSAE : RGPH3 FEVRIER 2002

* 2 INSAE : RGPH3 FEVRIER 2002

précédent sommaire suivant











Moins de 5 interactions sociales par jour