WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le festival, légitimation ou instrumentalisation d'un concept ?

( Télécharger le fichier original )
par Camille PLANTE
Groupe EAC - ESARTS : Ecole Supérieure de gestion de médiation des Arts 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

e) Acteurs Locaux

Enfin, Les acteurs Locaux, qu'iLs soient associations, entreprises ou individus, peuvent apporter Leur aide en terme de coordination, communication ou prêt de matérieL. IL est égaLement nécessaire de souLigner L'importance du soutien, souvent indispensabLe, apporté par Les bénévoLes issus de La popuLation LocaLe.

Pour concLure, Les subventions pubLiques, qu'eLLes proviennent de L'Etat ou des coLLectivités territoriaLes, ne sont pas négLigeabLes et représentent au totaL 50% du budget moyen d'un festivaL86. Pourtant, en portant un terme à cette anaLyse par L'apport des communes et des acteurs Locaux dans Le financement et L'aide au bon dérouLement d'un festivaL, on ne peut que

83 BENITO (Luc), Les festivals en France : marché, enjeux et alchimie, Op. cit., page 56.

84 COURTY (Fanny), « La Gazette de Visa >, septembre 2006, page 2.

85 HALMI (Maurice), in COURTY (Fanny), Op. cit.

86 MERCIER (Sophie) et BOUCHARD (Diane), Op. cit., page 100.

constater L'impact incontestabLe des subventions à écheLLe LocaLe sur L'économie des festivaLs.

2) Financements et soutiens paraLLèLes

Face au biLan sur L'évoLution et Le contexte mouvant des subventions pubLiques, iL est intéressant de se pencher sur Les moyens paraLLèLes de financement des festivaLs.

Aujourd'hui, comme nous avons pu Le constater, Les notions de déconcentration et de décentraLisation cuLtureLLe ont modifié La norme. L'activité cuLtureLLe française n'est pLus centraLisée autour des actions pubLiques mais devient Le résuLtat d'individus, ce que prouve L'augmentation considérabLe des Fonds de Soutien et des Sociétés CiviLes ProfessionneLLes sur L'ensembLe du territoire français87. Ces sources de financements paraLLèLes se sont peu à peu mises en pLace. Pourtant, même si Leur contribution peut paraître marginaLe, comparée à ceLLe des pouvoirs pubLics, Le soutien de ces structures n'est pas négLigeabLe, surtout pour Les porteurs de projet, car La pLupart d'entre eux encouragent La création et prennent des risques artistiques.

a) Les Fédérations ou Réseaux

France Festivals est une fédération qui « rassemble 82 festivals, tournés principalement vers la musique, mais aussi vers la danse »88.

L'Association Européenne des FestivaLs a récemment décidé de Lancer une enquête sur Les festivaLs européens. Un comité scientifique internationaL a été composé afin de piLoter Le programme de recherche dont Les représentants seront présents pour intervenir sur Les festivaLs à L'écheLLe

87 BORIS (Jean-MicheL), Op. cit.

88 TOUSSAINT (PhiLippe), in « La musique a-t-eLLe besoin des festivaLs? », coLLoque organisé par La fédération France Festivals, page 3.

européenne Lors du coLLoque organisé par La fédération France Festivals en novembre 200689.

D'autres réseaux de coopération existent dans des univers musicaux différents, comme L'AFIJMA pour Le jazz, Le Réseau ZONE FRANCHE pour Les musiques du monde ou encore Les ADDM pour La musique et La danse90.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net