WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des ressources radios dans les réseaux sans fils : cas d'un reseau wimax

( Télécharger le fichier original )
par Eric BOSASI DOYI
Université de Kinshasa - Gradué en Sciences Appliquées 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III.4. FORMAT DES PAQUETS

Les données sont échangées sous forme de PDU. Ils constituent les unités échangées entre la couche MAC et la station de base. Chaque PDU commence par une entête générique de longueur fixe, suivie par un champ de données qui peut lui-même être constitue de plusieurs sous entêtes et des paquets provenant de la couche de convergence. La longueur de ce champ est variable en fonction du nombre de sous entêtes et de la taille des paquets à transmettre.

Figure 3.5: Format des paquets MAC PDU

Les trames PDU permettent d'envoyer les informations entre les stations de base et les stations clientes. Elle est constituée de deux parties : un entête PDU de longueur fixe, un payload de longueur variable, et un CRC optionnel (Cyclic Redundancy Check). La longueur maximale d'un PDU est de 2048 octets .Il existe deux formats d'en-tête : le format d'en-tête général et le format d'en-tête pour les demandes de bande passante.

Apres l'entête, on peut trouver trois types différents de sous entêtes :

· L'entête de type "grant management" qui permet de demander une certaine bande passante a la station de base ;

· L'entête de fragmentation qui permet d'indiquer une fragmentation des données du SDU ;

· L'entête d'empaquetage qui permet d'indiquer que le paquet contient plusieurs SDU dans un seul PDU.

Ce système permet à la couche MAC d'agir comme un tunnel sans avoir besoin de connaitre ce qu'il y a dans les paquets de données reçus de la sous-couche de convergence. Les sous entêtes servent pour la transmission d'informations telles que l'état de la fragmentation, de l'encapsulation.

III.5. GESTION DE LA QUALITE DE SERVICE (QoS)

La notion de Qualité de Service veut rendre compte, de façon chiffrée, du niveau de performances que l'utilisateur attend du réseau. Le contenu de cette notion dépend évidemment du service envisagé. Ainsi le service a-t-il des exigences de temps de réponse ; quelle est sa sensibilité aux erreurs de transmission, etc. La gestion de la qualité de service est la procédure qui détermine l'allocation de bande et l'interrogation des stations d'abonnés sur l'état de leur file d'attente. Dans la norme 802.16, différents types de services sont utilisés, à savoir :

III.5.1. Unsolicited Grant Service (UGS)

Ce type de service est utilisé pour supporter des flux temps réel générant des paquets de taille fixe et de façon périodique comme de la transmission de voix sans suppression des silences. Il offre une fenêtre de manière systématique et périodique ce qui évite les temps de latence dus aux mécanismes de requête. Le WiMAX préconise, pour les connexions utilisant ce service, de ne pas utiliser les autres afin qu'il puisse fonctionner correctement.

précédent sommaire suivant