WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Réhabilitation des ouvrages en béton armé

( Télécharger le fichier original )
par Nabila BOUALLA
Université des Sciences et de la technologie d'Oran - License  2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.2.3. MODE OPÉRATOIRE

Tout comme pour la méthode de réparation par ragréage, il est nécessaire d'effectuer une préparation de la surface avec soins. Il s'agit dans un premier temps d'éliminer toutes les zones présentant une faible cohésion sur l'élément à reprendre. C'est-à-dire qu'il faut vérifier chaque zone afin de voir s'il n'y a pas de décollement du béton, de la fissuration du béton, des épaufrures, etc. Les zones de ségrégation sont aussi à éliminer.

S'il y a présence de phénomène de corrosion des armatures, il est nécessaire de dégager les aciers corrodés jusqu'à ce qu'une zone saine apparaisse. Pour être sûr de pouvoir effectuer une bonne réparation, il est d'usage d'obtenir comme dans le cas du ragréage l'espacement suivant :

Figure 33 : Dégagement des armatures

Une fois les armatures corrodées dégagées, il s'agit de les nettoyer afin d'enlever toute la corrosion. Dans certains cas, la perte de section de l'acier étant très élevée, il est nécessaire de remplacer l'armature, soit par découpage de la zone atteinte et soudage d'une armature équivalente, soit en scellant une nouvelle armature dans le parement. Il est important qu'après cette opération, la section d'armatures soit au moins égale à celle présente initialement dans l'élément de la structure concernée

Dans le cadre de béton projeté par voie humide, il est possible d'appliquer un passivant sur les armatures réparées afin de limiter les risques d'apparition de la corrosion.

Cette application peut se faire par différentes méthodes (par brossage, par application au pinceau, etc.). Ceci n'est pas possible lorsque l'on projette le béton par voie sèche, car arrivant plus rapidement sur l'élément concerné, la protection serait abimée et ne remplirait plus ses fonctions.

1.2.4 MATÉRIAUX UTILISÉS

Dans le cadre de la réparation d'ouvrages en béton armé, le béton ou le mortier utilisé doit avoir les caractéristiques suivantes :

- Tenue verticale sans coffrage

- Montée en résistance rapide et de résistance mécanique supérieure au béton support

- D'adhérence supérieure ou égale à la cohésion du support

- D'imperméabilité à l'eau et aux agents agressifs

- De coefficient de dilatation thermique et de module d'élasticité équivalente au béton support

- De bonne protection des aciers

- Les produits doivent être conformes à la norme NF P 18-840 ou être admis à la marque « NF Produits spéciaux destinés aux constructions en béton hydraulique ».

Figure 34 : Projection de béton

 

Remplacement du béton par ragréage avec passivant

Remplacement du béton par béton projeté

Avantages

Petites destructions localisées de béton, pas de risque de déstabilisation de la structure.

Adapté aux petites surfaces.

Mise en place du mortier de réparation

plus rapide.

Béton moins poreux, donc moins sensible aux chlorures.

Adapté aux surfaces importantes.

Inconvénients

Beaucoup de main d'oeuvre nécessaire pour purger, passiver, ragréer.

Délais plus long.

Bien dégager tous les aciers corrodés et les passiver sous peine de corrosion rapide.

Nécessite un revêtement imperméabilisant.

Risque de déstabilisation suite à une enlevée importante du béton.

Bien dégager tous les aciers corrodés et les passiver sous peine de corrosion rapide.

Surcharges possibles => recalcul de la structure.

Pas adapté aux petites surfaces.

Contraintes phase travaux

Bien éliminer toutes les traces de corrosion des aciers et bien les passiver sur l'ensemble de la zone de désordre et non pas seulement au droit de l'épaufrure sous peine de corrosion accentuée.

Bien éliminer toutes les traces de corrosion des aciers et bien les passiver sur l'ensemble de la zone de désordre et non pas seulement au droit de l'épaufrure sous peine de corrosion accentuée.

Durée de vie estimée

Temps de carbonatation/détérioration du nouveau béton.

Limité par rapport à la présence de chlorures.

Améliorée si protection complémentaire.

Temps de carbonatation/détérioration du nouveau béton.

Limité par rapport à la présence de chlorures.

Améliorée si protection complémentaire.

précédent sommaire suivant