WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'approche genre dans la gestion intégrée des ressources en eau dans l'arrondissement de Togoudo: cas de la commune d'Allada

( Télécharger le fichier original )
par Marc SOHOUNOU
Université d'Abomey-Calavi Bénin - Master en environnement et santé 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Conclusion

Au terme de ce chapitre qui présente les fondements théoriques et géographiques de l'arrondissement de Togoudo, quelques points caractéristiques sont à relever :

Ø La population de Togoudo devient de plus en plus nombreuse et pratique

diverses activités dont les principales sont l'agriculture et l'élevage.

Ø Les ressources en eaux de l'arrondissement sont relativement modestes par rapport au besoin de la population et subissent l'influence des fluctuations climatiques et d'autres facteurs du milieu et anthropiques.

Ø L'eau occupe une place importante dans la vie des populations. Elle sert à divers usages, mais surtout les cours et plans d'eau sont vénérés parce qu'abritant un génie ou une divinité.

Ce milieu brièvement présenté constitue le domaine d'étude de ce travail qui nécessite la constitution d'un cadre conceptuel et le choix de méthodes adéquates.

CHAPITRE II : Cadre conceptuel et approche méthodologique

Introduction

Ce chapitre apporte d'abord la clarification des concepts et fait le point des connaissances des travaux effectués sur les différents aspects du sujet dans la localité. Il présente ensuite les données objectives et importantes pour une meilleure compréhension du sujet. Enfin, à travers une présentation détaillée, il met en relief les méthodes les plus adaptées à cette étude.

2.1. Cadre conceptuel

2.1.1. Définition opératoire

Genre: Employé pour la première fois en 1972 par Ann Oakley dans son ouvrage intitulé « Gender and Society», le genre se réfère aux différents rôles, droits et responsabilités des hommes et des femmes et la relation entre eux. Le genre ne signifie pas simplement les femmes ou les hommes, mais la façon par laquelle leurs qualités, comportements et identités sont déterminés à travers le processus de socialisation. Le genre est généralement associé à l'inégalité du pouvoir et de l'accès aux choix et aux ressources. Les rôles différents des hommes et des femmes sont influencés par les réalités historiques, religieuses, économiques et culturelles. Ces rôles et responsabilités peuvent changer à travers le temps. (GWA, 2006)

Gestion Intégrée des Ressources en Eau: c'est un processus qui encourage la mise en valeur et la gestion coordonnée de l'eau, des terres et des ressources associées en vue de maximiser le bien être économique et social qui en résulte d'une manière équitable, sans compromettre la durabilité d'écosystèmes vitaux.(PME, 2000).

Ø Pour le document de la Politique Nationale de l'Eau, la GIRE est une approche qui consiste à prendre en considération ensemble et à concilier les différentes utilisations et fonctions physiologiques, socioculturelles,

économiques, environnementales de l'eau, ainsi que ses éventuels effets négatifs sur les personnes, les biens ou l'environnement. (PNe, juillet 2009).

Ressources en eau : L'idée de la ressource en eau fait appel à toutes les disponibilités en eau, aussi bien souterraines que superficielles de la terre pouvant faire l'objet d'une exploitation.

Eau potable : C'est une eau dont la qualité répond aux normes de consommation. Ces normes sont définies par un seuil de potabilité indiqué par l'OMS. Une eau purement potable est une eau dont la teneur bactériologique est pratiquement nulle (Rapport OMS 2002).

Gestion communautaire de l'eau: Retenons d'abord que la gestion est une manière ou une action de gérer, de diriger ou d'organiser quelque chose (Larousse, 2008). Ainsi, la gestion communautaire de l'eau est l'ensemble des dispositions prises par une communauté pour administrer et organiser pour son propre compte le système d'approvisionnement en eau qui relève de son territoire.

Communauté : Selon le Dictionnaire Universel HACHETTE (2008), la communauté est un groupe de personnes vivant ensemble et partageant des intérêts, une culture ou un idéal commun. Elle peut être définie comme une collectivité dont les membres sont liés par la participation à des valeurs communes. C'est aussi l'ensemble des membres d'un groupe social dont la vie quotidienne est régie par des règles et consensus.

Le mot conflit a été emprunté du latin conflictus qui signifie « lutte, combat » et deconfligere qui signifie « heurter », « se heurter ».

" Il y a conflit lorsque des personnes, deux groupes/parties sont en désaccords sur des besoins ou sur des valeurs " (Carré, 1998).

" Le conflit survient lorsque les limites entre l'acceptable et l'inacceptable d'un individu ne coïncide pas avec celle d'un autre "(Carré, 1998).

Autrement dit, on peut désigner par conflit une opposition grave de vue ou d'intérêt entre communauté, groupe clan, ou entre ces derniers et l'État donnant lieu à l'emploi de force en de faire prévaloir ces prérogatives respectives. Développement Durable : Selon la définition la plus commune, le développement durable correspond à un "développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs" (Brundtland, 1987). Il est constitué par trois piliers essentiels, en interaction permanente : respect de l'environnement, progrès social et efficacité économique.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.