WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'approche genre dans la gestion intégrée des ressources en eau dans l'arrondissement de Togoudo: cas de la commune d'Allada

( Télécharger le fichier original )
par Marc SOHOUNOU
Université d'Abomey-Calavi Bénin - Master en environnement et santé 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Conclusion

Il convient de retenir, au terme de ce chapitre, que d'assez nombreuses études ont été réalisées sur des axes de la thématique de ce thème. Les résultats de ces recherches sont appréciables. Mais nous tenterons ici de mettre un accent particulier sur l'aspect Genre. Toutefois l'emploi de nouveaux outils nous amènera à appliquer des tests pour vérifier le degré de prise en compte du Genre dans la mise de la GIRE à Togoudo.

CHAPITRE III : RÉSULTATS ET DISCUSSIONS

Introduction

Les ressources en eau concernent l'utilisation des eaux de pluies (en saison pluvieuse), des eaux de surface (Aouto) et des eaux souterraines. Dans ce dernier chapitre, nous présenterons les résultats proprement dits de notre travail en faisant l'état des lieux des différentes sources d'approvisionnement en eau, montrer le degré d'implication du Genre et les conflits issus de la mauvaise gestion et contrôle de la ressource.

3.1. Différentes sources d'approvisionnement en eau dans

l'arrondissement de Togoudo.

Les populations de Togoudo s'approvisionnent à partir de trois sources fondamentales. Il s'agit essentiellement de la SoNEB, des cours d'eau et les ouvrages d'hydrauliques villageois.

3.1.1. La SoNEB

Le nombre de ménage couvert par la SoNEB est très faible, presque inexistant (Tableau II ). Très faible car ce sont deux villages très voisins (Togo et Zèbou) et dont les limites ne sont pas définies et parfois il y a conflits d'attribution de territoires, qui ont été couverts. Aussi la couverture de la SoNEB n'a pris en compte que des personnes un peu riche et qui sont en bordure de la route secondaire qui relie l'arrondissement de Togoudo à celui d'Allada. Ce faible taux de couverture maintien l'autre partie de la population dans un état de dépendance absolue. Ce qui entraîne pour les enfants (fille en générale) et surtout les femmes une corvée d'eau permanente.

Tableau II : Etat d'abonnement de Togoudo au réseau SoNEB

Effectifs

Annees

1982

0

1983

1

1984

0

1985

0

1986

0

1987

1

1988

1

1989

11

1990

7

1991

2

1992

3

1993

2

1994

2

1995

1

1996

1

1997

1

1998

4

1999

1

2000

2

2001

4

2002

2

2003

5

2004

1

2005

1

2006

3

2007

6

2008

3

2009

4

2010

6

2011

7

Total

82

Source: SoNEB Allada, décembre 2011

L'analyse de ce tableau montre que l'arrondissement de Togoudo a une couverture presque inexistante par la SoNEB. Les résultats montrent que depuis 1982 jusqu'en 2011, 82 branchements seulement ont été opérés par la SoNEB pour un nombre de ménages estimés à 1245 en 2009. Autrement dit, seulement 69 ménages sur 1245 que comptait l'arrondissement en 2009 ont de l'eau de la SoNEB soit un taux de desserte d'environ 5,54% ce qui est très faible. De nos jours, il n'existe que 49 branchements fonctionnels donc 33 lignes ont été résiliées pour faute de non payement de facture. Cet état de chose confirme bien les caractéristiques économiques de la localité qui révèle que le faible revenu mensuel est de 13869 f CFA. Avec un tel revenu, il est normal que les chefs de ménage ne puissent pas payer leur facture sans cesse croissante. Une fois résilié, les personnes handicapées, les vieux et les femmes enceintes, vivants dans ces ménages risquent de manquer de l'eau indispensable à leur usage quotidien faute de se déplacer pour aller plus loin pour s'approvisionner.

Signalons au passage que cette couverture ne concerne que deux villages (Zèbou et Togo) et le troisième (Govié) est resté sans couverture jusqu'à nos jours. La question qui se pose alors est de se demander à quelle source s'approvisionnait l'autre partie de la population?

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.