WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etudes de la pierre de taille à  travers les temples commémoratifs d'Antananarivo: essai d'ethnologie des techniques

( Télécharger le fichier original )
par Haja Mampionona Hillarion RAJERISON
Université d'Antananarivo- FLSH- Etudes Culturelles- Madagascar - Maitrise 2011
   Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

CHAPITRE VI : BREVES COMPARAISONS DES MONUMENTS EN PIERRE

Après l'instauration de la liberté religieuse depuis Radama II, les confessions essayaient tous, de bâtir des édifices cultuels durables en pierre ou en brique. A part le protestantisme, la mission

1 ELLIS affirme dans la livre « The martyr Church of Madagascar » que le plan d'Ambohipotsy a été fait par SIBREE

2 « Daty Malaza » Boky faharoa tonga i Pool mpita-marika nahavitana ny Tranovato 02 (Ambohipotsy- Fravohitra)

3 MANTAUX op.cit.1969 p 14

4 Annales de l'Université de Madagascar, série Sciences Humaines n° 11, 1970

catholique se développait aussi dans la capitale en érigeant des églises comme la cathédrale Immaculée Conception d'Andohalo. L'anglicanisme apparaissait également. Cette confession s'installait en érigeant dans la capitale des édifices religieux comme celui d'Ambohimanoro. Quelles sont les caractéristiques de ces édifices comparables avec les temples commémoratifs ?

VI-1 LA CATHEDRALE CATHOLIQUE IMMACULEE CONCEPTION D'ANDOHALO

L'église d'Andohalo (étymologiquement : là où coule la source d'eau) est faite entièrement en pierre de taille. Avant la construction en dure, il y existait, sur cette place selon Mantaux1 , un édifice de culte, en bois et comme toit, du chaume. Le terrain et la case en bois appartenaient à un certain Ramboasalama, un dignitaire royal qui les avait attribués à la mission catholique2. Laborde donnait aussi une partie de son terrain à la mission pour que celle-ci mène à bien les constructions.

VI-1-1 Les techniques de construction

Les informations sur les techniques de construction de cet édifice restent encore fragmentaires et minimes. On sait seulement que des ouvriers Malagasy y avaient travaillé (probablement ceux qui ont été formés par Laborde). On note également la présence d'ouvriers étrangers3 de la mission catholique participant à la construction. Ils avaient également recours à des échafaudages lors des travaux. Concernant le matériau de construction, on n'a pas de source sur la carrière d'extraction- le transport des matériaux. On peut néanmoins poser l'hypothèse que la taille se faisait par stéréotomie comme l'avait enseigné Laborde (J.).

VI-1-2 L'année de construction

La pose de la pierre de fondation était effectuée par monseigneur Cazet, préfet apostolique de Madagascar en présence de Ravoninahitrarivo, 15 honneurs et ministre de Ranavalona II, le 8 mai 1873. La construction fut achevée le 17 décembre 1890. Cette Cathédrale de style gothique, décrétée

1 « Tananarive d'autrefois » in Revue de Madagascar 3e- 4e trimestre 1969

2Cathédrale de l'Immaculée Conception Andohalo- Antananarivo : centenaire du bâtiment en pierre, de l'orgue et de l'horloge 1890-1990-(brochure de guide)

3 Le Frère Laborde, un des ouvriers de la mission catholique, travaillant seul, trouva la mort au cours de l'exécution des travaux de la cathédrale de l'Immaculée Conception.

« monument historique classé » en janvier 1964, en un témoin de l'histoire religieuse et politique de Madagascar.

précédent sommaire suivant