WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact des ouvrages de génie civil sur l'environnement: cas de la décharge finale des déchets de la ville de Bangui


par Stephane KODYBELET
Universite de Bangui - DIT 2011
  

précédent sommaire suivant

1.4- FINANCEMENT DU PROJET

Dans le cadre d'une stratégie mise en place par le Gouvernement centrafricain, la RCA a reçu un don de l'IDA3(*) d'un montant équivalent à 8 milliards pour le financement de PURISU, y compris la construction de cette décharge finale de Kolongo. Le coût total des aménagements prévus s'élève à 131.000.000 francs CFA.

1.5- LES INTERVENANTS OU ACTEURS DU PROJETS

Le maître d'ouvrage du PURISU est la mairie de Bangui. Cette dernière a délégué la maîtrise de l'ouvrage à l'AGETIP-CAF4(*). C'est une association d'intérêt public, à but non lucratif, créée par le Gouvernement avec l'appui de la Banque Mondial. Cette agence a été créée en 1994 à Bangui. L'EGETIP-CAF a pour objectif l'exécution des projets de développement financés par des partenaires de développement (Union Européenne, Agence Française de Développement, etc), de faciliter notamment aux petites et moyennes entreprises (PME) locales, l'accès aux marchés publics et de contribuer à la réduction du chômage.

Pour l'élaboration des études d'impact environnemental social (EIES) de la décharge finale de Kolongo, COMETE, qui est un bureau d'études techniques, économiques et financières, implanté en Tunisie, a mobiliser une équipe pluridisciplinaire, qualifiée, composée comme suit :

Chef de mission : il est chargé de coordonner les différentes activités des membres de l'équipe et de la compilation des données des différents rapport d'étape. En particulier il oriente les membres de l'équipe sur les activités à prendre en compte. Il précise la méthodologie à mettre en oeuvre et organise les échanges.

Environnementaliste : il travail en étroite collaboration avec le chef de mission, il coordonne et suit l'avancement des études. Ils décrits les technologies adoptées pour ce genre de projet en proposant des mesures optimales permettant d'éradiquer le foyers où développent les organismes pathogènes, sources de maladies. Ainsi, il élabore l'Etude d'Impact Environnemental et Social (EIES) et le Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES).

Ingénieur assainisseur : il se prononce de l'inondabilité du site de la décharge et propose l'infrastructure nécessaire pour la collecte et l'élimination des lixiviats.

Sociologue : il est chargé principalement de mener les enquêtes socio-économiques et la consultation de la population moyennant la mise en oeuvre d'une approche participative.

Hydrogéologue : il étudie le contexte hydrologique et hydrogéologique de la zone du projet. Ainsi, il évalue les risques de pollution des eaux de suface et des nappes souterraines.

Ecologiste : il a en charge l'inventaire de la flore et de la faune dans toute la zone d'influence du projet.

* 3 IDA : Association Internationales pour le Développement.

* 4 AGETIP-CAF : Agence d'Exécution des Travaux d'intérêt Public en Centrafrique.

précédent sommaire suivant