WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation de l'efficacité des moustiquaires à  longue durée d'action sur la prévalence du paludisme dans la localité de Libamba


par Hokameto Rodrigue Junior EDORH
Institut Sous-régional de Statistique et d'Economie Appliquée - Ingénieur d'Application de la Statistique 2013
  

précédent sommaire suivant

1.1.2 Lutte contre le paludisme

Après la découverte de la maladie et de ses formes, beaucoup de recherches furent menées dans le but de trouver non seulement un mode de guérison mais aussi un mode de prévention. Au niveau de la guérison beaucoup de prouesses ont été faites. Depuis 1920, beaucoup d'antipaludéens ont été produits d'abord à base de quinine puis à base d'Artéminisine (depuis 2001). Au niveau de la prévention par contre, les chercheurs piétinent pour trouver un vaccin assez efficace. Il n'existe jusqu'à lors aucun vaccin efficace pour lutter contre le paludisme. De même le projet d'éradication mondiale des moustiques a échoué.

Ainsi pour lutter contre la maladie, Il n'y avait souvent guère d'autre solution que de détruire les gîtes d'anophèle pour les empêcher de se propager ou encore de créer des produits permettant de les exterminer. Les premiers programmes de lutte anti-vectorielle consistaient à munir de grillages les ouvertures des habitations, à utiliser des moustiquaires, à assécher ou à combler les marécages et autres étendues d'eau servant de gîtes larvaires aux insectes et à les traiter au pétrole ou au vert de Schweinfurt4. Il fut découvert bien plus tard certains produits qui permettaient de tuer les moustiques (perméhrine, dichlorodiphényldichloréthane ou DDT...). Certains de ces produits pouvaient être efficaces plusieurs mois après leur pulvérisation. On pensa donc à en imprégner les moustiquaires. C'est ainsi qu'en 1940 les premiers moustiquaires imprégnées furent fabriqués. Ils seront prioritairement utilisés par les forces armées soviétiques, allemandes et américaines, au cours de la deuxième guerre mondiale (bien que le paludisme soit aujourd'hui un problème principalement des pays africain, il sévissait en Europe dans les années 1940). L'efficacité de cet outil a permis de relancer à la fin des années 70, des recherches qui ont révélé le rôle prépondérant des insecticides dans la lutte contre les moustiques et qui sont moins toxiques sur l'Homme. Des dosages optimaux pour diverses combinaisons de moustiquaires et d'insecticides ont été mis au point. Ainsi, la disponibilité de moustiquaires imprégnées d'insecticides (MII) était une réalité dans la médecine moderne qu'à partir de 1983. (KISITA ,2008).

Dès lors l'OMS s'intéressera aux MII comme moyen de lutte primordial contre le paludisme. Elle pensa à faire des imprégnations sur les moustiquaires pour de longues durées. C'est ainsi que les MILDA furent fabriquées, d'une durée généralement de 3 ans. L'OMS donnera ensuite une impulsion spéciale sur l'utilisation des MILDA à la conférence ministérielle sur le paludisme à Amsterdam en 1992 (OMS, 1992). Au cours de cette réunion consacrée à la

4 Encore appelé vert de Paris, le vert de Schweinfurt est un pigment vert utilisé entre autre comme poison contre les animaux et les insectes.

EVALUATION DE L'EFFICACITE DES MOUSTIQUAIRES IMPREGNEES A LONGUE DUREE D'ACTION SUR LA REDUCTION DU PALUDISME DANS LA LOCALITE DE

LIBAMBA

Juin

2013

Rédigé par Hokameto Rodrigue Junior EDORH, Elève Ingénieur d'Application de la

Statistique, 4ème Année

10

définition des quatre stratégies mondiales de lutte antipaludique l'accent a été mis entre autre sur la mise en oeuvre de mesures de prévention sélectives et durables y compris la lutte anti-vectorielle. Ensuite, la volonté politique de lutter contre le paludisme a été réaffirmée lors du Sommet Africain des chefs d'Etat sur l'initiative « faire reculer le paludisme » (Roll Back Malaria RBM) en avril 2000 à Abuja, au Nigeria.

La lutte anti-vectorielle reste généralement la mesure la plus efficace pour éviter la transmission du paludisme et elle est donc l'un des quatre éléments techniques fondamentaux de la stratégie mondiale de lutte antipaludique (Diagnostic précoce et traitement prompt de la maladie ;planification et mise en oeuvre de mesures de prévention sélectives et viables, y compris la lutte contre les vecteurs ;détection précoce pour la prévention ou la limitation des épidémies; renforcement des capacités locales de recherche pour promouvoir une évaluation régulière de la situation des pays en ce qui concerne le paludisme, en particulier sur les déterminants écologiques, sociaux et économiques de la maladie).Cependant à part les MII, comme mesure de prévention, il existe aujourd'hui plusieurs autres méthodes comme : les Aspertions Intra-Domiciliaires (AID), les insecticides, les différentes mesures de propretés et de salubrités (défrichage, destructions des eaux stagnantes,...), vêtements protecteurs, les épandages des fleuves,... .

EVALUATION DE L'EFFICACITE DES MOUSTIQUAIRES IMPREGNEES A LONGUE DUREE D'ACTION SUR LA REDUCTION DU PALUDISME DANS LA LOCALITE DE

LIBAMBA

Juin

2013

Rédigé par Hokameto Rodrigue Junior EDORH, Elève Ingénieur d'Application de la

Statistique, 4ème Année

11

Encadré 1: MESURE DE LUTTE ANTIVECTORIELLE

La dégradation des programmes de pulvérisations intra domiciliaires d'insecticides à effet rémanents a fini par aboutir à la résurgence du paludisme et à l'abandon de la campagne mondiale d'éradication. Finalement, cet échec a suscité un nouvel intérêt pour les mesures larvicides et la protection individuelle dans le but de réduire la transmission. La stratégie actuelle demande de sélectionner les mesures qui semblent le mieux adaptées à la situation locale, aux capacités existantes et au risque paludique. Le champ d'application des mesures anti-vectorielles varie considérablement. Adapté de Bruce-Chwatt (1985), le tableau 1 dresse la liste des mesures de lutte qui existent actuellement en fonction de leurs effets et de leurs indications : protection des communautés ou protection individuelle.

Tableau 1: Mesures de lutte contre les vecteurs du paludisme

Action

Protection individuelle et familiale

Protection de la communauté

Réduction des contacts entre l'Homme et le moustique

Moustiquaires imprégnées d'insecticide, répulsifs, vêtements protecteurs, pose d'écran anti- moustiques sur les ouvertures des habitations

Moustiquaires imprégnées d'insecticide, zoo prophylaxie

Destruction des moustiques adultes

 

Moustiquaires imprégnées d'insecticide, pulvérisations rémanentes à l'intérieur des maisons, pulvérisations aériennes, pulvérisations à très bas volume

Destruction des larves de moustiques

Assainissement autour des habitations

Traitement larvicide des eaux de surface, irrigations intermittentes, lavage, lutte biologique

Réduction de la source

Drainages à petite échelle

Assainissement de

l'environnement, drainage

Participation sociale

Motivation pour la protection individuelle et familiale

Education sanitaire, participation de la communauté

Source : OMS, 2006

 
 

EVALUATION DE L'EFFICACITE DES MOUSTIQUAIRES IMPREGNEES A LONGUE DUREE D'ACTION SUR LA REDUCTION DU PALUDISME DANS LA LOCALITE DE

LIBAMBA

Juin

2013

Rédigé par Hokameto Rodrigue Junior EDORH, Elève Ingénieur d'Application de la

Statistique, 4ème Année

12

précédent sommaire suivant