WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Construction sociale des processus décisionnels en matière d'usage des pesticides par les maraichers de Sèmè-Kpodji

( Télécharger le fichier original )
par Daleb Abdoulaye Alfa
Université d'Abomey-Calavi - DEA 2014
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4. ETHIQUE DE LA RECHERCHE

Les aspects éthiques ont été pris en compte dans cette étude. En effet, les entretiens ont été précédés de la signature d'une fiche de consentement éclairé par l'enquêté. De ce fait il lui a été expliqué au besoin en langue locale les objectifs du projet. Il a été aussi admis qu'un enquêté puisse avoir le droit de ne pas répondre à certaines questions et même de se retirer de l'étude. Si des refus de répondre à certaines questions ont été constatés, aucun retrait n'a été observé tout au long de l'enquêté.

En outre, il est connu de tous que les pratiques d'usage de pesticides ne respectent ni la réglementation ni les normes. La publication de ce type d'information pourrait éventuellement induire des préjudices envers les maraichers, que ce soit auprès des consommateurs ou auprès des agents de l'Etat chargés de faire appliquer les lois et les règlementations en vigueur. Une telle éventualité serait également préjudiciable à la relation d'enquête construite pendant des mois avec les maraichers. En effet, une part importante des informations que nous avons recueillies n'aurait pu être collectée si une relation de confiance ne s'était établie entre nous. Nous avons donc la responsabilité éthique d'éviter que les personnes ayant travaillé avec nous puissent subir un quelconque préjudice du fait de leur participation à la recherche.

Cette responsabilité impose déjà d'anonymiser les identités et de ne fournir aucune information qui puisse permettre d'identifier les personnes qui participent à l'enquête. Il importe de ne fournir dans ce mémoire et les publications ultérieures aucune information compromettante susceptible d'attirer une stigmatisation, des sanctions ou une exclusion sur l'une des personnes impliquées.

5. TRAITEMENT ET ANALYSE DES DONNÉES

Tous les enregistrements ont été entièrement affectés d'un code puis transcrits et traduits en français lorsqu'ils s'étaient déroulés en langue fongbé ou goungbé. Au total, nous avons enquêté 40 personnes, avec parfois un à quatre entretiens par personne. Si certains entretiens ont été enregistrés, d'autres ont été faits avec prise de note. Les entretiens enregistrés représentent 1440 minutes (soit 24h00) de discussions avec les personnes enquêtées.

Beaucoup d'entretiens ont été transcrits par un transcripteur, les autres par nous-mêmes. Par contre, nous avons vérifié au fur et à mesure la qualité de la traduction et de la transcription. Le travail de transcription a nécessité 14 à 16 heures de transcription par heure d'entretien, soit environ 360 heures de travail à raison de 8h de travail équivalent temps plein par jour, c'est-à-dire 45 jours. En prenant la police Times New Roman en taille 11 avec une interligne de 1.25, le volume des entretiens transcris représente 750 pages.

Par ailleurs, les données issues du carnet de terrain et des observations ont été transcrites sur un logiciel de traitement de texte.

L'analyse qualitative est considérée ici « comme une démarche discursive de reformulation, d'expression ou de théorisation des phénomènes sociaux et humains complexes. La logique à l'oeuvre participe de la découverte et la construction du sens. Elle ne nécessite ni comptage, ni quantification pour être valide, généreuse et complète, même si elle n'exclut pas de telles pratiques » (Paillé & Mucchielli, 2008). La recherche de sens à partir des discours retranscrits, permettra d'en extraire les principales idées et de les analyser.

L'importance de notre corpus et la durée de la collecte des données nous ont dissuadés de l'utilisation de la traditionnelle « analyse manuelle sur support papier »11(*). Certaines difficultés connues comme la fréquente rigidité des règles d'application, la hiérarchie généralement obligatoire des opérations, la nécessité d'un apprentissage préalable, etc. (Paillé & Mucchielli, 2008) et les difficultés pour accéder à une formation, nous ont fait écarter le recours à des logiciels spécialisés (du type Nvivo, Modalisa, etc.)

A partir de quelques initiations, d'ouvrages consultés en analyse qualitative, notamment ceux de (Paillé, 1996 ; et Mucchielli, 2008), nous avons opté pour une technique informatique de dépouillement et d'analyse thématique des données sous Word. En effet, l'analyse thématique des données passe d'abord par le tri thématique des données. Les entretiens, le carnet de terrain, les observations une fois retranscrits, ont été relus, et les extraits d'entretiens pour chaque thème de la grille ont été transférés par copier/coller dans un fichier thématique Word (un fichier Word par thème de la grille d'analyse). Pour chaque fichier thématique, les données ont été ordonnées puis enrichies des données bibliographiques recueillies sur ce même thème. Une analyse par thème utilisant les concepts de l'anthropologie a été faite en fin de fichier thématique.

DEUXIEME PARTIE : PRESENTATION ET INTERPRETATION DES DONNEES

* 11 Selon Paillé et Mucchielli (2008), il s'agit de transcrire les entretiens ou de constituer des documents ou notes d'observation de façon à pouvoir ensuite y noter directement les thèmes. Cette méthode permet, sans apprentissage aucun, le contact physique du chercheur avec ses données qu'il peut ordonner à sa guise. Il a une possibilité permanente (du début à la fin de l'étude), de reprise de la thématisation.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net