WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Système de gestion relationnelle de quitus de paiement en réseau local au sein d'une régie financière: cas de la DPMER/Sud-Kivu


par Christian ZIGASHANE Kambaza
Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu - Diplome de licence en informatique de gestion 2013
  

précédent sommaire suivant

Conclusion

L'étude intitulée « Système de gestion relationnelle de quitus de paiement au sein d'une régie financière : cas de la DPMER-Sud-Kivu » avait pour objectifde mettre en placeune application qui fonctionnerait en réseau local et faciliterait le partage des informations du service des impôts et aussi fournir à nos différents lecteurs, un document de base méthodique.

En effet, étant au terme de notre travail, rappelons une fois de plus que nous avons posé les jalons de notre travail sous les questions suivantes :

- Quelle serait la voie de partage des données sans qu'il y ait déplacement d'homme ?

- Quelle serait la bonne stratégie pour pouvoir partager les données de ce service ?

- Quel serait l'avantage d'un tel système de gestion relationnelle une fois mis en place ?

Face à ces problèmes, nous avons émis les réponses provisoires suivantes :

- Nous pensons qu'il serait possible de songer à faire communiquer les ordinateurs entre-eux pour qu'ils s'échangent des données, d'où une nécessité de connexion en réseaux informatiques ;

- Une bonne stratégie pour le partage des données serait de mettre en place une seule base de données sur un serveur et la configuration de chaque poste client pour qu'il accède à la base centrale à la fois qu'il fasse des modifications;

- Ce système pourrait diminuer la lenteur dans l'exécution des tâches et la correction des erreurs. Aussi, deux utilisateurs de différentes autorisations ne peuvent consulter les mêmes données. Chacun ne change que les données pour lesquelles il est autorisé, ce qui apporte donc une sécurité supplémentaire et pourrait aider à la prise de décisions à partir des informations qu'il conserve ;

Après analyse du système existant, la conception du système de gestion relationnelle de quitus de paiement a montré que :

Il a été vraiment possible de faire communiquer les ordinateurs entre-eux et ces derniers sont parvenus à s'échanger des données. Aussi, avec cette stratégie pour le partage des données, nous sommes parvenus à centraliser une base de données en un seul endroit et qui a été accessible à tous (utilisateurs). Nous avons trouvé enfin que ce système diminue la lenteur dans l'exécution des tâches et aide à la prise de décision à partir des informations qu'il conserve.

L'utilisation du SGRQPRL s'avère bénéfique dans tous les services de recouvrement pour gérer les contribuables. Le SGRQPRL enregistre ses données sur le disque dur de la machine serveur (PC hôte), ainsi il diminue le risque de perte des données et le temps de dépouillement de données devient très court. Nous pouvons bien dire qu'en un clin d'oeil le SGRQPRL est capable de retourner des informations selon le désir de l'utilisateur sur n'importe quelle machine du réseau, ces informations retournées par le SGRQPRL peuvent aider l'utilisateur à une bonne prise de décision.

Voilà la démarche scientifique poursuivie pour rendre concret ce travail et pour offrir aux régies financières de quoi rendre optimal la gestion descontribuables.Aux gestionnaires des impôts nous leurs demandons vraiment d'exploiter ce nouveausystème de gestion relationnelle de quitus de paiement.

Nous ouvrons ainsi la voie à d'autres chercheurs pour la mise en réseau étendu du SGRQP (Système de gestion relationnelle de quitus de paiement) pour la gestion dequitus sur latoile.Et à nos lecteurs, nous sollicitons d'indulgences pour toutes nos imperfectionset toute critique constructive est la bienvenue afin de pouvoir contribuer tous à l'évolution de la science.

précédent sommaire suivant