WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des paysages végétaux autour d'une ville moyenne et sa périphérie. Cas de Meiganga (de 1987 à  2015)


par Issouhou MOUHAMAN
Université de Ngaoundéré - Master 2015
  

précédent sommaire suivant

1.3.5. Un réseau hydrographique dense

La commune de Meiganga fait partie du château d'eau du Cameroun. Il donne naissance à de nombreux cours d'eau qui alimentent certains bassins du réseau hydrographique national. Il s'agit de :

- La source d'eau de Garga (Zu Djerem) qui se jette dans la Sanaga

- Le Lom qui se jette également dans la Sanaga.

Au niveau de la ville, on rencontre les cours d'eau suivants : Gbonwen situé au centre de la ville qui se jette dans le lac Yizorro (rivière des poissons) Zandaba et Yoyo qui font la ceinture Est, Ngassiri et Gbakoungué font la ceinture Ouest et vont se jeter dans le Yoyo(figure 9).

Figure 9. Carte morpho-hydrographique de Meiganga et sa périphérie

À côté de ces principaux cours d'eau, il existe quelques rivières entre autre : Mbah, Kombol, MIzoa, Mii, Kap, Yoyo, Gbingui, Badja, Makor, et Badjer

Ces multiples cours d'eau contribuent au développement de certaines formations végétales spécifiques en occurrence, la forêt-galerie13(*). En effet, la présence de l'eau tout au long de l'année ou pendant une période déterminée, selon le type de cours d'eau (cours d'eau saisonnier ou permanent) assure un apport continu en eau, ressource indispensable pour la survie et la croissance des plantes et autres êtres vivants, d'où la présence de la végétation luxuriante observable le long de ces cours d'eau.

Par ailleurs, notons que les cours d'eau de la ville de Meiganga et sa périphérie forment un bassin versant important autour duquel s'étale notre zone d'étude (figure 10).

Figure 10. Localisation du bassin versant de Yoyo

Notre zone d'étude s'étend tout autour du bassin versant Yoyo, extrait automatiquement sur la base d'image radar (SRTM). On remarque aussi sur la figure que la délimitation de l'espace urbain, dont 94 % de la superficie se retrouve dans le bassin versant, est faite suivant les cours d'eau et les lignes de crête. Ce bassin versant vient ainsi confirmer la densité du réseau hydrographique de cette zone, propice au développement du couvert végétal, biotope adéquat pour la plupart de la faune.

1.3.6.Une faune qui se raréfie

La faune de la commune de Meiganga jadis très riche est aujourd'hui en nette régression à cause du braconnage, très intensif dans la région. On rencontre toutefois dans les zones reculées, des espèces comme les petits rongeurs, des mammifères à l'instardes gazelles (Gazella),Antilope (Antilopinae)et également des reptiles comme le boa( Boa constrictor). Les espèces en présence dans la ville se limitent aux petits reptiles, rongeurs, oiseaux et animaux domestiques (Mairie de Meiganga).

La faune joue également un rôle important dans la croissance des plantes de par son action dans le drainage des sols facilitant l'infiltration de l'eau, qui alimente les racines. Il s'agit des vertébrés tels que les rongeurs, reptiles et certains invertébrés comme les vers de terre et fourmis. Par ailleurs, certains animaux interviennent dans le processus de floraison notamment les oiseaux, les abeilles et autres insectes volants.

* 13 Forêt-galerie : forêt longue, plus ou moins étroite qui longe les rives d'un cours d'eau.

précédent sommaire suivant