WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des paysages végétaux autour d'une ville moyenne et sa périphérie. Cas de Meiganga (de 1987 à  2015)


par Issouhou MOUHAMAN
Université de Ngaoundéré - Master 2015
  

précédent sommaire suivant

1.3.4. Des sols à dominance latéritique

Les principaux types de sols que l'on retrouve dans la ville et sa périphérie sont de plusieurs types.

- Les sols ferrallitiques de couleur rouge et les cuirasses sont les plus dominants. Ceux-ci sont moins propices à l'agriculture. On les rencontre généralement sur les hautes altitudes notamment les interfluves et les collines. Ces sols sont latéritiques et présentent quelquefois des horizons d'environ 2m (Photo 2).

X : 6.420071° ; Y : 14.217258°

Photo 2.Sol latéritique à Meidougou

Nous observons en arrière-plan de l'image une maison construite en hauteur, au centre de l'image, nous pouvons apprécier la qualité du sol qui est type latéritique notamment via la présence de petits blocs latéritique et la couleur rouge brique. De même, nous notons qu'à cet endroit, ce sol essentiellement latéritique a une épaisseur ou un horizon de plus de 1,7 m.

Cliché et commentaire : Mouhaman I. oct. 2014.

- Les sols sablo-argileux qui se retrouvent, par endroit, principalement dans les vallées. Ils sont essentiellement ferrallitiques, hydromorphes, humifères, rouges et très propices à l'agriculture et au pâturage dans les bas-fonds.

L'existence de plusieurs types de sols a une influence directe sur les types de plantes qui s'y développent et par là même, le type de formation végétale. Ainsi, via les types de sols qu'elle renferme, ce milieu permet la croissance de plusieurs plantes. En effet, les sols latéritiques de par leur pénétrabilité difficile ne permettent que le développement des plantes à faible système racinaire (végétation herbeuse et arbustive) et les sols argileux ou sablo-argileux permettent la croissance d'un large éventail de plantes. Néanmoins, s'agissant des sols constitués de latérite, il existe différents niveaux de saturation. C'est ainsi que par endroit, nous rencontrons des sols impénétrables ; il s'agit des cuirasses latéritiques ( Photo 3). Dans la même logique, certains sols latéritiques ne contiennent que quelques gravillons de granite, permettant l'enracinement des plantes et de ce fait le développement des formations végétales ainsi que la pratique de l'agriculture par les populations.

X : 6.601447° ; Y : 14.260348°

Photo 3.Dalle de cuirasse

Cette image nous présente une cuirasse latéritique sur laquelle la végétation est quasi inexistante, ceci à cause de son caractère imperméable. Les seuls traits de végétations présents sont quelques herbes qui se sont développées à travers les zones de faiblesse de ladite cuirasse occasionnées par l'érosion hydrique ainsi qu'aux minéraux déposés par le vent ou par le passage d'êtres vivants (hommes et animaux).

Cliché et commentaire : Mouhaman I. oct 2014.

précédent sommaire suivant