WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des paysages végétaux autour d'une ville moyenne et sa périphérie. Cas de Meiganga (de 1987 à  2015)


par Issouhou MOUHAMAN
Université de Ngaoundéré - Master 2015
  

précédent sommaire suivant

2.2.1. Une végétation urbaine dotée d'une richesse spécifique

Dans la ville de Meiganga, on retrouve plusieurs types de plantes. En effet, on note dans plus de 90% des domiciles de la ville, la présence d'au moins un arbre. Dans la plupart des cas, il s'agit des arbres fruitiers et médicinaux.

Parmi les arbres fruitiers que l'on retrouve au centre urbain, le papayer (Carica papaya) avec plus de 500 pieds, est l'espèce dominante, suivi du manguier (Mangifera indica), de l'avocatier (Persea americana), des Citrus(Citrus aurantifolia, Citrus grandis, Citrus limon, Citrus reticulata et Citrus sinensis), du goyavier (Psidium guajava)du tamarinier (Tamarindus indica) du jujubier (Ziziphus mauritiana), du corossolier (Annona muricata), de l'attier ou pommier canelle (Annona squamosa), etc. Ces arbres avec des périodes de floraison différentes alimentent les marchés de la ville et génèrent des revenus malgré le problème de conservation qui se pose avec acuité du fait de l'absence des méthodes de transformation adéquates.

Les arbres destinés à l'embellissement et à l'ombrage dans la ville sont le résultat de la coordination d'actions entre les services publics de l'État (la commune via son volet botanique en charge de la production des plants destinés au reboisement et embellissement de la ville, la délégation départementale des forêts et faune et la délégation départementale de l'aménagement urbain et de l'habitat) et la population. En effet, le point commun de ces services est la possession des pépinières destinées au reboisement des artères de la ville et des lieux tels que les établissements primaires et secondaires, les bordures de route et bancs publics. Parmi les espèces les plus-en vue, nous avons :

Tectonna grandis : généralement plantée en bordure de route, elle fait partie des espèces les plus répandues au sein de la ville de Meiganga. C'est un arbre dont la taille est comprise entre 10 et 20m de haut, à fût droit lorsqu'il est en peuplement, souvent bas branchu lorsqu'il est isolé, atteignant 1,50 m de diamètre, présentant souvent des contreforts à la base, à cime arrondie et ouverte. Son port est très caractéristique lorsqu'il est en floraison ou en fructification, ses grandes inflorescences pyramidales étant visibles de loin en début de saison de pluie (CIRAD, 2008). En plus de son apport dans l'embellissement, cet arbre est également utilisé dans la pharmacopée traditionnelle et son tronc est très employé comme bois d'oeuvre. Par ailleurs, c'est une espèce importée du Sud-Est asiatique, qui a l'avantage de pousser sur tout type de sol, d'où sa forte utilisation dans les campagnes de reboisement.

- Senna siamea :c'est une espèce très répandue dans les artères de la ville. Introduite dans les années 60, cet arbre en majorité très grand de taille (20 à 30 m) est facilement identifiable par le jaune vif de ses fleurs en période de floraison (presque toute l'année). Avec la faculté de se développer sur tous types de sol, cet arbreest cultivé (photo 7) et très utilisé pour reboiser les écoles. En effet, la quasi-totalité des établissements de la ville abrite cette espèce. En outre, autour du lac Ysoro, Senna siamea occupe 80% des arbres qui forment la ceinture Nord ce lac.

X : 6.513288° ; Y : 14.280372°

Photo 7. Pépinière de Senna siamea

L'avant-plan de cette image présente des plants de Senna siamea au sein d'une pépinière destinée aux actions de reboisement. En arrière-plan, les piquets liés entre eux par trois rangés de fils barbelés assurent la sécurité de ladite pépinière face aux petits ruminants (chèvres et moutons) quelquefois en divagation dans ce lieu (délégation départementale des forêts et faune de Meiganga). Ces jeunes plants de trois mois sont prêts à être déplacés pour des emplacements destinés à cet effet.

Cliché et commentaire : Mouhaman I. mai. 2014.

- Delonix regia. Communément appelé flamboyant, c'est une espèce dont la forme de l'arbre est généralement à cime étalée en parasol de 12-15 m de haut, à tronc droit plus ou moins cylindrique souvent court, atteignant 1 m de diamètre (CIRAD, 2008). Dans la plupart des cas, on retrouve des contreforts au pied. Sa capacité de développement sur tous types de sols, la beauté de ses feuilles et fleurs en période de floraison (généralement en début de saison sèche) de même que l'ombrage qu'elle fournit ont fait en sorte qu'elle soit très sollicitée pour l'embellissement des jardins, bancs publics et artères de la ville. Originaire de l'Afrique orientale et de Madagascar, cette espèce est également utilisée en pharmacopée traditionnelle et ses branches servent comme bois de chauffe.

- Jacaranda mimosifolia. Encore appelé flamboyant bleu ou arbre à huîtres, c'est une espèce d'arbre de la famille des Bignoniaceae que les ébénistes appellent faux palissandre24(*) à cause de la qualité de son bois. Dotée d'une superbe floraison mauve de mai à juillet et de fruits ligneux s'ouvrant comme une huître, cette plante a des feuilles semblables à celles des fougères. Avec une hauteur de 15 à 20 m, l'arbre possède une couronne aérée pouvant s'étendre jusqu'à 12 m de diamètre lui donnant une allure élégante. En plus de son rôle ornemental, Jacaranda mimosifolia est utilisée comme plante médicinale via l'eau extraite de cette dernière qui possède un pouvoir antibiotique, efficace contre certaines bactéries25(*). Par ailleurs, son bois est utilisé en ébénisterie pour la fabrication des meubles.

- Pinus sp. De la famille des Pinacées, les pinus sont plus connus sous le nom de pin ou sapin. Ce sont des résineux26(*) à feuilles en aiguilles groupées en faisceaux par 2, 3 ou 5 et dont les fructifications sont des cônes constitués d'écailles à l'aisselle desquelles on trouve les graines. Ce genre, de loin le plus important des conifères, comprend de nombreuses espèces dont beaucoup sont des essences forestières importantes. Plantés en bordure de route, les pins sont aussi utilisés comme bois d'oeuvre, dans la médecine traditionnelle et ses tiges servent également à produire de l'encens.

* 24Les palissandres ont un bois très dense, très dur et résistant à l'humidité et à la vermine, pouvant présenter différentes couleurs. Ses grandes qualités tant mécaniques qu'esthétiques en ont fait un bois très recherché dès le XVIIIe siècle pour réaliser notamment des meubles haut de gamme et des instruments de musique (http://dictionnaire.education/fr/palissandre).

* 25http://jardinage.comprendrechoisir.com/plante/voir/479/jacaranda

* 26 Les résineux sont des plantes qui produisent de la résine (composé naturel ou synthétique utilisé pour fabriquer des matières plastiques et des peintures).

précédent sommaire suivant