WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Aide au développement peut-elle aider l'Afrique noire à  se lancer au développement durable?

( Télécharger le fichier original )
par Jean-Paul Jean-Paul NABONA BISIMWA
Université Libre dà¢â‚¬â„¢Uvira et des Grands Lacs, ULUGL en sigle - Master complementaire  2012
  

précédent sommaire suivant

Conclusion partielle

L'aide au développement est un moyen de financement dont les conditions tarifaires sont très avantageuses par rapport au marché. Elle est destinée et même réservée aux pays pauvres. L'aide provient des pays développés, qui l'octroient à travers des institutions spécialisées, multilatérales et bilatérales. L'Afrique sub-saharienne en est la principale région bénéficiaire. L'aide bilatérale, transitant par des agences étatiques propres à chacun des donateurs en est la forme dominante ; ce qui la rend très sensible à l'atmosphère politique. Que l'aide soit bilatérale ou multilatérale, trois grandes logiques ou considérations gouvernent son attribution: les besoins du receveur, les conditions d'efficacité de l'aide reçue et l'intérêt du donateur (ou encore la proximité entre le receveur et le donateur). On note cependant une domination de deux logiques distributives : le niveau des besoins du pays récipiendaire, et l'intérêt du pays donateur. Bien que la pratique de la conditionnalité ou la sélectivité dans l'octroi de l'aide au développement est considérée comme nécessaire pour une meilleure productivité de l'aide internationale au développement, elle ne fait pas unanimité. Ceci parce que de telles pratiques reposent sur une base peu solide et surtout à cause du rôle de redistribution à l'échelle planétaire25que l'aide est censée jouer. On remarque que la logique de besoin devient de plus en plus pertinente pour expliquer l'allocation de l'aide. Ceci témoigne du rapprochement de l'intérêt des pays donateurs des grands enjeux dans les pays les plus pauvres : environnement,

pauvreté, migration, conflits armés, terrorisme, ... Nous remarquerons évidemment au sujet des études sur les raisons qui expliquent l'allocation internationale de l'aide au développement

25 Nous reviendrons plus loin sur ce sujet.

qu'elles souffrent d'un biais de sélection manifeste. Un échantillon de pays africains montrera des liens avec les anciens colonisateurs. Un échantillon mondial montrera que l'aide va vers les pays les plus pauvres. Dans le premier cas, on conclura à la thèse de l'intérêt, dans le second à la thèse du besoin. La logique d'efficacité semble la moins pertinente. Ce qui est tout à fait étonnant compte tenu de l'objectif de croissance économique initialement mis en avant pour justifier l'aide internationale. Comment comprendre ce paradoxe? Pour répondre à cette question, nous examinons dans le chapitre suivant les principaux fondements ou justifications de l'aide internationale.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.