WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Repenser la liberté comme mystère chez G. Marcel. une approche analytico-herméneutique de : "les hommes contre l'humain".


par Freddy KAKULE KANAMUNGOYA
Université Saint Augustin de Kinshasa (USAKIN) - Graduat 2020
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

INTRODUCTION GENERALE

1. PROBLEMATIQUE

L'ontologie de l'homme et la notion de la liberté sont deux éléments indissociables puisque cette dernière constitue l'essence de l'homme et exprime sa réalité fondamentale. Ainsi, pouvons-nous dire que la liberté est essentiellement liée à l'existence de l'homme. La vitalité de la vie humaine s'étend dans l'affirmation et la pratique de la liberté. Sans doute, une vie dite « vie humaine » sans liberté serait comme une vie programmée d'avance ou une vie mécanique dans laquelle les aiguilles sont déjà orientées, fixées sur les chiffres antérieurement choisis. Il est clair que la liberté est une réalité applicable seulement à l'homme, il serait absurde d'affirmer que les animaux sont aussi libres autant que les hommes. Cette assertion est réfutée d'autant plus que la liberté est une réalité qui doit être nécessairement éclairée par la raison, aussi peut-on dire qu'une liberté sans la raison est aveugle et une raison sans liberté est enchainée1(*).

A la suite de Marcel, nous nous posons aussi la question : qu'est-ce qu'un homme libre ?Est-ce l'homme qui agit selon ses passions, ses sentiments, et ses désirs ? Est-ce celui qui fait tout ce qui est à son pouvoir ou à son vouloir ? Un peu de réflexion, dit Marcel, suffit pour découvrir la prétendue liberté revendiquée s'identifie en fait à une dépendance totale à l'égard de nos désirs et nos humeurs changeantes. La liberté qui nous différencie de l'animal est d'un autre ordre que le désir2(*). Certes, c'est à l'intérieure d'un minimum de règles et des contraintes sociales indispensables à la vie en commun que nous pouvons agir et définir une légitime liberté qui n'empiète pas sur celle des autres3(*).

2. INTERET DU SUJET ET HYPOTHESE

« Repenser la liberté comme mystère chez Gabriel Marcel. Une approche analytico-herméneutique de " Les hommes contre l'humain" ». Tel est le titre que nous avons choisis pour notre travail. Parmi les questions les plus brulantes de la société actuelle, celle de la liberté prend le prima. Il est vrai que le débat sur la liberté fait couler beaucoup d'encres dans la littérature existentialiste. Ainsi animé par le souci de la recherche de la vraie liberté mieux encore d'une liberté authentique, nous essayerons de déconstruire les hypothèses banales que l'homme a sur la liberté que nous appelons ici « une pseudo-liberté ».Car il ne suffit pas de s'autoproclamer comme étant un être libre mais plutôt il sied de comprendre que la liberté est une réalité à conquérir, c'est-à-dire que je suis libre et j'ai à être libre. La liberté est donc un enfant éternel que nous avons à faire naître.

* 1 Cf. D. BOSOMI, Les thèmes majeurs de la philosophie contemporaine. Itinéraire systématico-spéculatif, Kinshasa, USAKIN, 2016, p. 83.

* 2 Cf. G. MARCEL, Le mystère de l'Etre II, Paris, Aubier, 1967, p. 111.

* 3 Cf. J. PARAIN-VIAL, Gabriel Marcel. Un vielleur et un éveilleur, Paris, Age d'Homme, 1989, p. 163.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net