WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Rôle de la société civile et de la barza intercommunautaire du Sud-Kivu dans la transformation des conflicts intercommunautaires : cas des conflicts entre les Babembe et les Banyamulenge à  Fizi


par Bonheur Kyalangalilwa Ngabile
Université catholique de Bukavu  - Licence/ bac +5 2020
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

EPIGRAPHE

« Il faut construire la paix de la base vers le sommet, du

sommet vers la base et du centre vers la périphérie »

John Paul LEDERACH, (1955)

« Il ne suffit pas de parler de paix. Il faut croire en elle.

Et il ne suffit pas d'y croire. Il faut la construire ».

Eleanor ROOSEVELT, (1884-1962)

II

IN MEMORIAM

A mon très aimable regretté Papa NGABILE LUNANGA Bertin, tu nous as quitté si tôt

à lors qu'on avait encore largement besoin de tes orientations, de tes conseils, de ton soutien et surtout de ta préséance.

Que ton âme repose éternellement en paix et que la terre de nos ancêtres te soit douce et très légère.

III

DEDICACE

A toutes les personnes victimes des conflits et des violences intercommunautaires dans le territoire de Fizi.

A tous les artisans de la paix qui oeuvrent jour et nuit pour que les violences intercommunautaires cessent entre les Banyamulenge et les autres communautés à Fizi.

A mes très chers parents feu NGABILE LUNANGA Bertin et MBONE-BUCHE

NSHOMBO Jeannette ; Vous nous apprenez souvent que « la véritable arme pour faire face

aux réalités de la vie c'est la science ». Cette étude vous est dédiée pour avoir façonné son auteur ainsi que ses connaissances.

KYALANGALILWA NGABILE Bonheur

KYALANGALILWA NGABILE Bonheur

IV

REMERCIEMENTS

A l'éternel Dieu Tout Puissant pour nous avoir protégé pendant toute la période de la réalisation de cette recherche et de nos études à la Faculté des Sciences Sociales à l'UCB, que la gloire lui revienne à jamais!

A tous ceux qui ont participé de près ou de loin à la réalisation de cette oeuvre scientifique. Plus particulièrement à nos très chers parents NGABILE LUNANGA Bertin d'heureuse mémoire et MBONEBUCHE NSHOMBO Jeannette de nous avoir soutenu sur tous les plans, que le Dieu Tout Puissant leurs comble de bénédictions financières afin de faire de même pour nos frères et soeurs qui viennent juste après nous.

A l'équipe de direction de ce mémoire, particulièrement à son directeur Monsieur le Professeur Paul KADUNDU KARHAMIKIRE et à la codirectrice Madame l'Assistante MANGO KUBOTA Alliance pour tout le travail fait, pour toutes les orientations, les remarques, les conseils, les sacrifices du temps, de moyens, de l'énergie, etc. Toujours dans le simple but de nous amener à produire un travail de qualité; vraiment chers directeurs, nous ne pouvons pas trouver des mots pour exprimer la satisfaction que nous avons par rapport au travail que vous nous avait fourni.

A tout le corps scientifique et administratif de l'Université Catholique de Bukavu en général et de la faculté des Sciences Sociales en particulier, pour nous avoir façonné à devenir un outil digne sur le plan scientifique afin de servir l'humanité en général et la RDC en particulier en tant qu'un expert en gestion des conflits et médiation.

Nous ne pouvons pas passer sans dire un mot de remerciement à tous nos enquêtés qui ont sacrifié leur temps, leur travail et certaines de leurs obligations pour nous fournir des informations dont on avait besoin pour réaliser ce travail de recherche.

A mes très chers frères Salomon NGABILE et Don MASILYA et soeurs Nathalie NGABILE, Alice FARAJA, Dorcas FADHILI NGABILE et Merveille NGABILE et tous mes camarades de la Deuxième année de Licence à la Faculté des Sciences Sociales en général et plus particulièrement ceux de l'option conflits et médiation : Anshuza LUSHULI NIGEL, ASSUMANI KISHIBAGAYA Josué, BACHISHOGA NABINTU Véronique, BISIMWA BUSHENYULA Christian, CIRHUZA NECI Prisca, KAMUKINDE Samuel, MUGISHO BURHALIKE Carlos, Christelle MULINGANYA et SHUKURU LUSUMBA Benjamin pour leurs conseils et la collaboration, que Dieu vous bénisses et pourvoie à vos besoins.

A nos oncles et tantes, cousins et cousines, neveux et nièces, beau-frère et grands-parents, et à tous ceux qui n'ont pas été cité ici, mais qui ont contribué d'une manière ou d'une autre à la réalisation de ce travail ;

Trouvez ici mes remerciements.

V

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net