WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les échanges transfrontaliers entre la ville de Rosso Sénégal et la Mauritanie: Organisation et impacts

( Télécharger le fichier original )
par M. Souleymane DIALLO
Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal) - DEA de Géographie 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

c) Les prestations de services marchands

* Les tailleurs : Leur présence à Rosso se remarque vite par le visiteur. Ils sont nombreux à y exercer leur métier. Leur travail s effectue dans des baraques en taules de zinc souvent rouillé. On peut trouver parfois plus de quatre machines dans un atelier ou ils sont regroupés. Pourquoi ont -il choisi de s'installer ici ! La réponse est presque une évidence. Selon un d'entre eux que nous avons interrogé il s'est installé ici

« Pour travailler à la sueur de leur front pour avoir de quoi subvenir à leur besoin mais nous nous sommes surtout établis ici parce que c'est mieux pour l'exercice de notre métier de tailleur. Aussi sommes nous là parce qu'il y a une demande très forte qui vient de Rosso Mauritanie et qu'il faut la satisfaire. Seulement nous avons choisi de ne pas aller nous installer là bas puisqu' ici nous pouvons tirer plus de revenus alors que sur la rive gauche les maures ne sont pas toujours faciles à vivre. »

Ainsi donc nous pouvons dire que c' est surtout la présence d' une clientèle qui provient de la ville voisine qui fait que les tailleurs s' installent de plus en plus à Rosso Sénégal.

* Les Pousse -pousse : Sur la place du débarcadère ; dans la place du marché ; dans les artères de la ville, on rencontre presque dans tous les coins de rue des  véhicules poussés à deux bras qui sont souvent lourdement chargés de marchandises, de valises etc. Ce sont les Pousse -pousses. Pour Rosso, nous pouvons dire qu'ils font partie du décor. Il sont d'une très grande utilité pour le transport des marchandises du débarcadère vers ce qui sert de gare routière. Leur efficacité est aussi à mettre en rapport avec leur adoption au milieu urbain. En effet Rosso se trouve confronté à un problème d'espaces. Les pousse- pousse sont ici des véhicules adaptés pour transporter les marchandises en grande quantité en évitant le plus les embouteillages. Le travail de pousseur de pousse -pousse est aussi une occupation qui rapporte pour ceux qui exercent ce métier. En moyenne un pousseur peu gagner entre 2000 f CFA et 7500 f CFA par jour. La plus grande partie des pousseurs ne possède pas l'outil de travail et sont à la solde de propriétaires moyennant un salaire.

* Les garages de mécaniciens et les menuiseries métallique et de bois : La vétusté du parc automobile est sans doute l'une des raisons qui favorisent l'implantation de garages de mécaniciens. La proximité d'une ville capitale régionale sur l'autre rive engendre aussi des demandes à satisfaire dans ce domaine. C'est ainsi qu'on note leur forte présence dans la localité.

* Les restaurants, gargotes et dibiteries ; L'une des principales activités qui marchent ici c'est la restauration. C'est une activité très florissante vu le nombre impressionnant qu'on y rencontre dans un espace aussi réduit que la place du marché de Rosso. Sans évoquer de chiffre nu regard simple promené sur les devantures des bâtiments ou baraques nous renseigne sur le nombre de restaurants. Elle est une occupation, principalement, pour les femmes. Elles participent ainsi à la création de richesses pour la ville.

Les dibiteries aussi ne passent pas inaperçues du fait de leur nombre important. C'est le domaine des hommes. La situation de ville d'étape oblige souvent les voyageurs à se restaurer en attendant les heures de rotation ou simplement en patientant que leur tour arrive de traverser.

* Les télé-centres : Les télé-centres font partie de ce qui marche le mieux à Rosso. De nombreux jeunes se sont investis dans ce nouveau secteur des télécommunications. La communication est ici un besoin des populations de la ville des voyageurs mais aussi des mauritaniens aussi viennent souvent exprès à Rosso Sénégal pour passer des appels, surtout les appels internationaux. En effet, le Sénégal fait partie des pays africains les plus en avance dans ce domaine. Les tarifs sont plus réduits que ceux qui sont pratiqués en Mauritanie. Comme partout au Sénégal les télé- centres jouent ici un rôle important dans la réduction du chômage des jeunes. En ce qui concerne les échanges transfrontaliers ils sont d'une utilité reconnue. Ils participent à rendre les échanges plus fluides en cela qu'ils sont des véhicules d'informations qui sont indispensables pour asseoir un environnement des échanges plus facile.

* Les unités de transformation du riz : Ils sont bien présents dans la ville. L'importance de leur nombre rend compte de la place qu'occupe le marché du riz dans la localité. Ces unités de transformation sont de petites entreprises qui participent à juguler la crise de l'emploi. Ils occupent des jeunes et des femmes qui sont à tous les niveaux de la transformation ainsi qu'au niveau de la vente du riz. La particularité ici c'est que l'essentiel du riz transformé est destiné au marché mauritanien. C'est par conséquent, la principale raison de la localisation en grand nombre de ces entreprises est à mettre en relation avec la proximité avec la ville capitale régionale du Trarza. La taille de cette localité favorise une demande à satisfaire. Ces entreprises s'installent à Rosso Sénégal. Pour eux c'est moins contraignant et ils ne sont pas toujours obligés de subir les humeurs des autorités frontalières mauritaniennes. A la question de savoir les avantages qu'ils tirent de rester à Rosso c'est de pouvoir être payé en franc CFA.

Si nous avons insisté pour parler de ces activités qui sont des parties intégrantes du secteur informel c'est pour montrer leur présence remarquable. Elles ont un point commun au moins outre le fait d'être informels c'est qu'elles tirent leurs prospérités des échanges frontaliers. Cependant elles jouent un rôle très important dans la réduction du chômage, donnent des réponses aux besoins des populations et participent à rétrécir le cercle de la pauvreté des ménages corrigeant ainsi les inégalités sociales.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net