WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les échanges transfrontaliers entre la ville de Rosso Sénégal et la Mauritanie: Organisation et impacts

( Télécharger le fichier original )
par M. Souleymane DIALLO
Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal) - DEA de Géographie 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2. Atténuation de la crise sociale urbaine

Une enquête menée dans les ménages nous a permis de voir qu elle pouvait être l'impact des activités transfrontalières dans l'économie locale domestique mais aussi d'avoir la mesure des effets sur la constitution des budgets des ménages. Cette enquête s'est réalisée sur 105 ménages. Les ménages sont choisis de manière aléatoire sans tenir compte de leur localisation dans la ville. Il faut souligner que pour nous ménage ne signifie pas concession. Dans une concession on peut avoir plusieurs ménages et c'est une situation fréquente pour Rosso.

Tableau  7 : Le revenu mensuel des ménages dans la commune de Rosso

Montants

Effectifs

Taux %

]- 30 000]

04

3.8

[30 000 - 50 000]

24

22.8

[50 000 - 75 000]

34

33.3

[75 000 - 100 000]

18

17.1

[+ 100 000[

24

22.8

TOTAL

105

100

Source : donnés de l'enquête juin 2005

Le tableau des revenus des ménages montre que 35% de la population à un niveau de revenus compris entre 50 et75000 francs CFA, 18% sont entre 75 et 100000 f CFA. Il est important de constater que prés du quart des ménages enquêtés présente un niveau de revenus supérieurs à 100 000 francs CFA par mois.

a) La participation des femmes aux activités frontalières.

Les raisons de cette implication des femmes dans le commerce transfrontalier sont liées à plusieurs facteurs :

La crise de l'emploi : C'est une donne valable pour majeure partie des villes ouest africaine. De plus en plus les femmes investissent le secteur informel. Pour le cas de Rosso le commerce transfrontalier a été une solution pour atténuer les effets de la crise. Grâce à leur petit commerce, les femmes participent à la formation du revenu des ménages.

La facilité de l'accès au commerce : L'entrée des femmes dans le commerce transfrontalier est relativement facile. Elle ne demande pas souvent de disposer d'un capital énorme pour y accéder. Avec des sommes relativement faibles, femmes peuvent ouvrir des étales où elles vendent du sucre, des biscuits, du thé, du savon, des cigarettes, et biens d'autres articles vendus au détail dans les coins de rue.

Habileté à contournement de la répression : Les femmes ont ici la réputation de pouvoir déjouer le contrôle de la douane mais aussi d'être plus tolérées par ces derniers. Par ailleurs les femmes usent de stratagèmes très malignes pour tromper la vigilance des autorités. Il faut cependant montrer la place importante des femmes venant d'autres localités qui viennent elles aussi jouer leur partition.

Les résultats de l'enquête ménage révèlent que les ménages qui présentent le plus important revenu sont ceux qui ont plus de membres qui se développent dans les activités transfrontalières.

Il faut souligner ici le fait des travailleurs transfrontaliers. De nombreux habitants de la ville se rendent très fréquemment à Rosso Mauritanie et au-delà pour profiter des offres de travail qui ne manquent pas dans les villes mauritaniennes. Ces travailleurs transfrontaliers ont été presque toujours présents. Un regard sur l'histoire montre que déjà pendant la période coloniale des sénégalais sont partis en masse travailler sur la rive gauche. Ce sera le cas aussi au lendemain des indépendances. Aujourd'hui aussi les travailleurs transfrontaliers existent. Seulement sous d'autres formes et selon de nouveaux rapports.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net