WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les échanges transfrontaliers entre la ville de Rosso Sénégal et la Mauritanie: Organisation et impacts

( Télécharger le fichier original )
par M. Souleymane DIALLO
Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal) - DEA de Géographie 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

b) Les mouvements pendulaires 

Les mouvements pendulaires quotidiens : Chaque matin, de nombreux habitants de la ville se rendent sur la rive gauche pour y travailler. Ils sont présents dans le secteur de la construction, des transports, de la pêche, du mareyage, dans l'artisanat. Les mouvements pendulaires sont journaliers pour une bonne partie des travailleurs transfrontaliers. Ils peuvent aussi être hebdomadaires. Le plus souvent ils dépendent simplement des heures de rotation du bac ou des allers et retours des pirogues.

Ces transfrontaliers parviennent à subvenir aux besoins de leurs familles grâce aux emplois exercés dans le pays voisin. C'est la survie de familles entières qui dépend des activités transfrontalières surtout celles exercées par les femmes.

Les grands retours les veilles de fêtes : Les grandes fêtes particulièrement celles musulmanes comme les « tabaski », les « korités » occasionnent des retours massifs de ressortissants de la ville. C'est dans de pareilles occasions que beaucoup de travailleurs, souhaitant communier avec leur famille, préfèrent revenir. Ces flux massifs de population viennent confirmer le rôle de la proximité dans la recherche de solutions pour les habitants de ville en terme de recherche d'emplois.

Aujourd'hui 65% des ménages enquêtés affirment avoir au moins un membre de leur famille qui se trouve en Mauritanie. Les rapports que la population entretient avec le pays voisin, sont très complexes et de plusieurs ordres.

Les relations économiques sont les plus visibles. Les populations vont faire leur marché à Rosso Mauritanie et semblent ne pas tenir compte de la frontière. La plus part des produits de consommation domestiques sont directement achetés en Mauritanie.

En plus de ces rapports économiques qui poussent à la fréquentation viennent les liens sociaux. La plupart des familles ont des parents proches établis sur l'autre rive. Ces liens occasionnent des déplacements fréquents de part et d' auutre du fleuve et dans les deux sens.

Ces deux liens sont difficiles à distinguer car souvent il est difficile de savoir lequel des deux motive le déplacement. Tous deux peuvent servir de prétexte pour vaquer à de petits trafics qui sont plus ou moins tolérés par les autorités. Seulement il faut souligner que c'est par eux que des quantités énormes de marchandises entrent dans la ville. On aura aussi compris que c'est par les réseaux tissés par le biais que la contrebande se développe et inonde le marché local et les autres localités environnantes.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net